Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


13/04/2010

Retour sur : Jean-Claude Woillet, un écrivain amoureux d'Afrique

Jean-Claude Woillet, l'explorateur.JPG

Qui mieux que Jean-Claude Woillet peut se vanter de connaître aussi bien les continents ? Dans l'antre de l'écrivain, du côté de Russan, une vieille carte de l'Afrique plaquée au mur et des étagères entières de rapports onusiens plantent le décor. De sensibilité profondément internationale, Jean-Claude Woillet quitte le France à la fin de ses études, doctorat de géographie en poche, pour "aller sur le terrain, au contact des gens". Expert auprès de l'ONU, il parcourt le monde entier dans le cadre de la coopération internationale durant quarante ans, visite plus de quarante nations avec une profonde admiration pour les pays africains comme le Mali, la Mauritanie, le Malawi ou encore le Burundi. Quatre pays qui inspireront ses derniers bouquins. De ses journaux de bord qu'il écrivait quotidiennement lors de ces missions, il en a tiré profit en produisant ces ouvrages "tout ce que je raconte dans mes livres est vrai, il n'y a rien de fictif, je me suis nourri de mes expériences sur place". Des carnets de voyages qui s'inscrivent dans un créneau littéraire unique car ils respirent la réalité du terrain. Au fil des pages, on prend connaissance des expériences vécues, des rencontres étonnantes, des particularités terrestres, des échanges avec les autochtones, des anecdotes . Bref, l'expert devenu écrivain veut surtout illustrer ce que sont les habitants de ces pays, "des gens qui apprécient les joies de la vie y compris dans l'extrême pauvreté " dit-il. Et Jean-Claude pousse même un coup de gueule lorsqu'il voit des images "très réductrices" sur l'Afghanistan par exemple, un "grand pays qui a été le passage des grandes civilisations, un pays formidable ". Rétablir la vérité, voilà ce que Jean-Claude Woillet peut se prévaloir de faire au travers de ses expériences retracées pour, espère t-il "sortir des clichés et faire tomber les apprioris, car tous ces pays sont chaleureux". Et de conclure en pointant du doigt sur sa carte, tel un vrai ambassadeur et comme pour exorciser le mal, la vallée du Riff: " le berceau des civilisations, c'est ici". En écrivant ses livres, Jean-Claude Woillet a accompli une nouvelle mission, celle de rendre hommage à ces pays et à ces populations africaines qui lui ont tant appris et tant donné.

Commentaires

Chers Monsieurs.
J'ai eu l'honneur de travailler avec M. Jean Claude Woillet à Sao Tome et Principe, oú on a fait un travail sur les Micro et Petites Entreprises Artisanales (Woillet,J.C. et Espirito Santo J.,Enterman OIT,1985) et la j'ai eu l'opportunité de vous témoigner qu'il est un vrai ami d'Afrique.
Malheureusement j'ai perdu son contact et je sais pas se vous pouvez me donner l'addresse actuel de M. Woillet.
Remerciements et salutations.
Juvenal Espirito Santo

Écrit par : Juvenal Espirito Santo | 26/04/2011

Bonjour,
Vous pouvez joindre et avec son autorisation, Monsieur Woillet sur:
jean--claude.woillet@wanadoo.fr

Écrit par : FD | 28/04/2011

Les commentaires sont fermés.