13/03/2012

Mas de Roulan - En attendant un repreneur, le comité de quartier cesse ses activités

« En attendant un repreneur, nous avons décidé de cesser nos activités ». C'est avec un brin de nostalgie que Jacqueline Ciller et son équipe ont fait ce choix.

Une décision mûrement réfléchie mais sans appel. « L'indifférence a été déterminante dans notre choix et l'affaire du stop du carrefour Mas du diable - Folco de Baroncelli a fini par nous en convaincre » déclare l'ex-présidente soutenue par ses collègues.

AG ROULAN 4.JPG

Il faut dire que les faits ont été particulièrement mal vécus par le comité qui s'est senti « exclu ». « Notre avis ne comptait pas et nous avons découvert un beau matin ce stop. La Municipalité nous a souvent ignorés et l'indifférence des habitants a atteint son paroxysme ».

Amertume encore lorsqu'ils font le bilan des manifestations organisées « nous avons proposé des sorties, des vides-greniers, des actions pour l'assainissement non collectif...Trop peu de gens ont réagi et cela pèse sur le moral » complète Jacqueline Ciller.

Noyé entre les deux gros comités que sont Russan et La Gazelle-Route d'Uzès, sans aucune salle pour se réunir, le comité de Mas de Roulan a eu manifestement beaucoup de mal à se faire entendre et a estimé que sa légitimité était remise en question.

Pourtant avec plus de trois cent familles, un Esat bien implanté et participant à la notoriété du quartier, un chemin de garrigue au charme fou, le comité avait bien des atouts pour s'imposer.

Les « anciens » espèrent un prochain réveil car « même si nous sommes déçus par certains comportements, l'expérience vaut quand même le coup d'être vécue ». Avis aux amateurs...

Photo : la dernière assemblée avait été tendue et les responsables ne s'étaient pas représentés.

Les commentaires sont fermés.