16/09/2012

Féria - Le phénomène Tomas a embrasé les arènes

Les arènes ne pouvait plus absorber le public et les derniers arrivés sont restés debout, rejoints à chaque taureau par une arène entière pour acclamer le numéro un, José Tomas.

Un mélange subtil de brio et de sobriété pour ce qui restera gravé dans les annales tauromachiques.

Les qualificatifs pleuvent tant il a été grandiose, élégant, raffiné, culotté aussi et toujours généreux, humble...

Il est sorti par la grande porte avec à son actif 11 oreilles, une queue à l'indulto. Rien que ça. Si suffisant pour un public comblé...

JT 1.jpg

JT 2.jpg

Commentaires

et Simon en tirera encore les glorioles à quel prix....

Écrit par : rodriguez jean-manuel | 16/09/2012

Les commentaires sont fermés.