Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


08/03/2013

Garrigue Nord - Une fresque du peintre Christian Prades retrace la vie typique en garrigue

Tous les ingrédients y seront. Les oliviers, les boulistes, les bergers ou encore les clapas et capitelles et bien sûr le cheval, symbole de l'association qui élit domicile au 1510 chemin des Rondes depuis plus de trente ans.

La fresque qui se dessine lentement sur les murs de l'ancien affenage donne déjà une idée du résultat final. Une pièce où les visiteurs vont pouvoir admirer, comme si le temps était suspendu, différents tableaux en garrigue, du moyen-âge à nos jours.

Cette réalisation, on la doit à Christian Prades, peintre et ami de José Pirès.

Fresque 3.jpg

Depuis maintenant un mois, il travaille sans relâche et sans croquis, à la composition d'une œuvre immense, représentant ce patrimoine cher à Claude Brès, le président du Cheval du Clapas et à tous ceux qui se retrouvent ici dès les beaux jours.

Ce nîmois de 58 ans, par ailleurs Consul de Nîmes, est un passionné de garrigue. Il y restaure des masets et capitelles, des clapas aussi. Un milieu dans lequel il s'immerge encore pour réaliser cette fresque sur laquelle seront aussi immortalisés Aimé Serre ou encore Bernard Aton, deux illustres personnages Nîmois.

Une empreinte indélébile qui va ouvrir ce site à la culture « Nous envisageons de créer des événements culturels ici avec notamment des expositions » explique t-il.

Ce sera alors pour beaucoup l'occasion d'apprendre que depuis l'étage du bâtiment, on peut apercevoir par temps clair le phare de l'Espiguette. Et si le ciel est nuageux, ils pourront toujours l'admirer sur la fresque, tout comme la Tour Magne ou les Cévennes à l'horizon.

Et au centre, les arènes du Clapas, un jour à leur apogée. Bref, une fresque vivante, rythmée par l'ambiance que l'on retrouve ici les jours d'été et qui sera inaugurée comme il se doit en présence dit-on, d'artistes peintres de renom.

En attendant, le peintre s'est remis à la tâche...

Les commentaires sont fermés.