16/03/2013

Quentin Danglas, le Nîmois qui a fait pleurer Jenifer dans l'émission The Voice

Le jeune étudiant Nîmois de 22 ans a passé avec succès samedi dernier les sélections à l'aveugle de l'émission de TF1, The Voice. Toujours en course, il a accordé un entretien exclusif à Midi Libre.

Quentin, depuis l'émission, la vie n'est plus un long fleuve tranquille ?
Disons que depuis la diffusion de l'émission, je savoure la vie. Les gens me reconnaissent dans la rue, ça fait tout bizarre. J'ai reçu de nombreux messages et mon compte facebook ne désemplit pas. J'ai vécu une expérience extraordinaire.


Justement, qu'elle a été cette expérience ?
C'est le concept de l'émission qui m'a plu. J'avais regardé la première saison et je me suis rendu compte que pour la première fois, on ne jugeait que sur les performances vocales. A cela, j'ai choisi de suspendre mes études pendant un an. J'étais donc prêt pour m'attaquer à The Voice et je ne le regrette pas.

295553_589252787753199_767304685_n.jpg


Comment se sont déroulées les étapes ?
Du mois d' Août où j'ai envoyé une vidéo au jour J sur le plateau, il a fallut franchir quatre étapes. Sur des milliers de concurrents nous étions seulement 170 pour les sélections à l'aveugle. Un parcours difficile mais tellement formateur. Ensuite, seuls 64 candidats ont été retenus pour poursuivre l'aventure. C'est mon cas !


Florent Pagny s'est retourné. D'après toi pourquoi ?
J'ai choisi la complexité technique avec une chanson de Daniel Balavoine. J'étais persuadé qu'en prenant ce risque ma place était assurée. Et puis c'est bien tombé puisque j'avais envisagé d'aller dans l'équipe de Garou ou celle de Florent Pagny.


Les larmes de Jenifer ou l'histoire d'un buzz national, ça c'était plutôt inattendu ?
Oui, ce fût une surprise. Je l'ai touché et à travers elle des milliers de gens. La chanson « SOS d'un terrien en détresse » a ce pouvoir de faire passer de l'émotion et de réveiller des souvenirs.

Et maintenant ?
Samedi, je vais participer à l'épreuve des Battles. Florent est un très bon coatch. Il est très sympa, super drôle et c'est un vrai compétiteur. Il a gagné la première saison et veut gagner la seconde. Il m'a donné et j'ai beaucoup appris. Désormais, je me prépare à passer des castings pour des comédies musicales car c'est un véritable tremplin.

Propos recueillis par Fabrice Dumas - Correspondant Midi Libre Nîmes

Commentaires

Bon vent à Quentin....

Écrit par : rodriguez jean-manuel | 16/03/2013

Remarquable voix que je languis de réentendre ce soir.
Je pense qu'il ira très loin.
Cà change des magouilles et Cie.
De tout coeur avec lui.

Écrit par : YonYon | 16/03/2013

Les commentaires sont fermés.