Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/05/2013

Pentecôte oui mais encore...!

Suivant un épisode raconté dans les Actes des Apôtres, les premiers disciples de Jésus de Nazareth reçoivent l'Esprit Saint et une inspiration divine dans le Cénacle de Jérusalem, cinquante jours après la Résurrection et dix jours après l'Ascension de Celui-ci : des langues de feu se posent sur chacun d'eux, formalisant la venue de l'Esprit dans un épisode de communication inspirée qui permet aux disciples de s'exprimer dans d'autres langues que le galiléen sans qu'on sache s'il s'agit plutôt de polyglottisme ou de glossolalie.

280PX-~1.JPG

L'image du feu - conforme à la tradition juive de l'époque sur l'épisode de la révélation sinaïtique que l'épisode entend renouveler - matérialise la Voix divine. La tradition chrétienne perçoit et présente la Pentecôte comme la réception du don des langues qui permet de porter la promesse du salut universel aux confins de la terre ainsi que semblent en attester la liste des nationalités des témoins de l'évènement.

Dans un épisode rapporté par le seul évangile selon Jean, celui de la dernière Cène qui se déroule la veille de sa Passion, Jésus semble annoncer la Pentecôte des Actes. Selon ce passage, Jésus annonce qu'Il va envoyer l'Esprit Saint, qu'Il appelle le Paraclet (le Défenseur) : « Je vous ai dit ces choses tandis que je demeurais auprès de vous ; le Paraclet, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. ». Quant à eux, les évangiles synoptiques ne font référence à l'Esprit Saint qu'après la Résurrection.

Dans les traditions chrétiennes, la fête de la Pentecôte est ainsi une occasion spécifique de célébrer le Saint-Esprit, troisième personne de la trinité chrétienne.

Si une période festive de cinquante jours est attestée dans certaines communautés chrétiennes à partir de la fin du IIe siècle, elle n'était pas généralisée et ce n'est qu'à partir du IVe siècle qu'est instituée la fête de la Pentecôte, au terme de cette période.

La Pentecôte est célébrée le septième dimanche, soit quarante-neuf jours après le dimanche de Pâques. La date en est variable puisque Pâques est une fête mobile.

En France, avant la Révolution, la semaine qui suivait la Pentecôte (octave de la Pentecôte) était fériée. Le Concordat de 1801 a réduit le caractère férié au seul Lundi de la Pentecôte.

Le Lundi de Pentecôte a été jour férié d'après la loi du 8 mars 1886 et l'est toujours resté sans autre particularité jusqu'en 2004.

Entre 2004 et 2007, suite à la décision du gouvernement Raffarin d'en faire une Journée de solidarité envers les personnes âgées, il reste férié mais devient non chômé pour beaucoup d'entreprises. Il redevient simplement férié dès 2008, à l'exception de certaines branches relevant de l'État, telle l'Armée de Terre.

Les commentaires sont fermés.