Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/06/2013

La Planette - La garrigue rend hommage à Aimat Serre, l'occitaniste.

aut_serre_a_3_d72fb9ba44.jpg« Bougres d'Ases » (Bougres d'ânes), aurait pu lancer à ses élèves Aimé Serre, en Occitan, sa langue maternelle qu'il chérissait tant et qu'il défendait corps et âme. Un militantisme et un grand homme surtout qui va être honoré, samedi, à la lisière de la propriété familiale, quartier de La Planette.

Sa fille cadette Catherine Serre, dite Catou, se souvient : « Il était curieux de tout, amoureux des gens et de la vie. C'était un militant guidé par ses convictions » sourit-elle.

Feu Aimé Serre était un gardois pure souche. Fils d'un père mineur et d'une mère au foyer, il eut trois enfants. Arrivé à Nîmes en 1953, il enseigna l'histoire, la géographie, le français et l'occitan. « Adepte de la pédagogie Freinet fondée sur l'expression libre des enfants, il transmettait très facilement ses passions à ses élèves ».

Des qualités que ses amis, nombreux, appréciaient « Il y avait toujours du monde à la maison. Pour l'anecdote, nous avons même été le QG de campagne de son ami Robert Lafont en 1974, lorsqu'il présenta sa candidature à l'élection présidentielle cependant récusée faute de signatures suffisantes».

Artiste des mots, Aimé Serre affectionnait aussi toutes les formes de l'art, aimant enquêter aussi sur les comportements, les techniques. Il fût l'un des fondateur de la Société de défense des intérêts des quartiers de La Planette.

 

Catou Serre.jpg

Photo : Catou Serre tourne les pages du livre phare de son père "Les Rues de Nîmes", réédité pour l'occasion

 

Des membres fondateurs qu'il appelait « ministres », car l'humour était un autre trait de caractère de cet homme à la stature imposante : "C'était un homme jovial qui s'amusait beaucoup des situations cocasses ".

Aimé Serre est aussi connu pour son ouvrage détaillé sur  Les Rues de Nîmes, du Moyen âge à nos jours. Plus de quatre cents pages qui examinent les noms des rues, chemins, places de la commune dans l'ordre alphabétique. « A travers cet ouvrage, il avait l'intention de poser la vraie réalité du passé, de l'histoire de cette ville. Ce fût une véritable entreprise et un acte militant ».

Un livre réédité à l'occasion de l'hommage qui lui sera rendu samedi en ville et dans son quartier. "C'est une belle fête qui s'annonce, à son image " se réjouit Catherine Serre.

Une fête qui se conclura par le traditionnel feu de la Saint-Jean sur une place qui aurait pu s'appeler Aimé Serre. « On a refusé, c'était contre sa volonté » conclura sa fille.

C'est finalement une fresque qui l'immortalise désormais...

Programme complet de la journée hommage en cliquant ici : Affiche Hommage Aimat Serre 2013.pdf

Commentaires

Rendre hommage à Aimé dans son quartier est une excellente initiative . Mais chaque Nimois de naissance ou d'adoption peut lui rendre un hommage concret en écrivant Planette avec 2 t puisque ce nom est un diminutif du mot occitan Plan, Planet, Planette et n'a rien à voir avec l'astronomie .
En garrigue nous ne vivons pas sur une autre Planète !

Écrit par : CHAZE Pierre-Marie | 21/06/2013

Rendre hommage à Aimé SERRE est bien sûr une excellente initiative.
D’après Aimé SERRE, planette signifie petit plan, planet, planette, ce qui peut très bien se comprendre.
Il existe une version plus romanesque qui dit : de la planète, en continuant à monter, on arrive au « Pied du Bon Dieu ».
Décidément les rues de NIMES sont un Univers où l’on peut se perdre. Mais les mazetiers savent où ils habitent, ils ont les pieds sur TERRE...Peut être iront-ils au Paradis ?
On peut vivre à NIMES et habiter rue de PARIS !!!
Même sur l’ancien cadastre, l’orthographe est «planète»…
« Les Rues de Nîmes » d’Aimat Serre est un excellent ouvrage. A lire et à conserver dans votre bibliothèque.
B. ASTIER

Écrit par : ASTIER Bernard | 08/08/2013

Les commentaires sont fermés.