Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


10/07/2013

Ventabren - La fouine, ennemie numéro un

On aurait tendance à lui faire les yeux doux.

Mais certains propriétaires du quartier de Ventabren n'ont pas l'intention de se laisser attendrir par ce mustélidé qui s'attaque à leurs animaux de basse cour.

C'est en effet une fouine qui semble être à l'origine d'un véritable carnage, d'après les stigmates relevés. Une vingtaine de poules et quelques lapins ont été retrouvés morts chez plusieurs propriétaires.

Le comité de quartier a alors demandé l'intervention de l'association des piégeurs agréés du Gard pour tenter de capturer l'animal en flagrant délit. « La fouine est un véritable prédateur qui ne laisse aucune chance à ses proies » explique le président de l'association Claude Jonquet.

fouine.jpg

Photo : Un animal qui a l'air docile et pourtant...

Plus curieux encore, ce mammifère carnivore loge dans les combles des maisons « Elle passe à travers les tuiles et se réfugie dans les combles. Il y a de fortes chances pour que lorsque vous entendez un bruit inhabituel, il s'agisse d'une fouine ».

Alors devant les plaintes, l'installation de pièges semble être la solution « Nous appâtons l'animal avec des œufs, du miel ou un pigeon et une fois capturé, nous le relâchons dans son milieu ».

Hélas, ce type d'attaques à tendance à se multiplier dans ce quartier de garrigue « Il faut protéger les poulaillers en mettant un grillage à fines mailles car une fouine passe dans un trou de souris » préconise le spécialiste avant d'ajouter « et il faut éviter de laisser des espaces sur les toitures ou les génoises ».

Et le meilleur moyen reste encore de contacter l'association des piégeurs ou le comité de quartier qui installera un piège comme ce fut le cas dernièrement sur les hauteurs de Ventabren.

Mais il paraît que la Fouine à une autre corde à son arc. Elle est rusée...


Contact APAG : Claude JonquetClaude, président au  04 66 67 83 27 - e-mail : claudeliane@cegetel.net ou le comité de quartier.

Commentaires

Ces animaux doivent être éradiqués et non pas relachés dans la nature ou je ne sais où.
j'ai eu affaire à elle il y à quelques années: 14 pigeons tués dans la nuit.
Une autre fois: 4 poules et une oie....

Écrit par : YonYon | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.