12/09/2013

Garrigue Nord - Le mundillo nîmois fête la fresque du maset

Ils étaient tous là. Artistes, amis, responsables associatifs, comités de quartier, politiques, pour venir consacrer l'œuvre de Christian Pradès sur le site du Cheval du Clapas.

C'est à l'issue d'une journée champêtre et festive que le temps fort a eu lieu en présence notamment du sénateur-maire, Jean-Paul Fournier.

Autour d'une belle brochette d'élus, le ruban tricolore a été coupé dans la nouvelle Ephémère galerie, le nom donné désormais à ce lieu symbolique et emprunt d'une atmosphère « historique, allégorique et intemporelle » dira le créateur.

Un événement qui a mis en lumière les talents de « cet artiste Nîmois reconnu qui contribue à protéger, valoriser ce patrimoine, l'histoire de cette garrigue qui nous est chère » lancera le sénateur-Maire dans son discours.

Fresque 3.jpg

Une consécration applaudie par tous et qui ouvre des perspectives culturelles à ce site. « Nous allons ouvrir ce lieu culturel à chaque manifestation pour promouvoir le savoir-faire de nos artistes » annonce le peintre.

Mais pour l'heure, chacun a pu découvrir et admirer cette fresque travaillée avec le plus grand soin et dans ses plus moindres détails, avec l’aide de bénévoles et l’appui financier du conseiller général.

L’histoire se décline à travers les siècles. On y découvre des personnages emblématiques comme Bernard Atton, illustre vicomte de Nismes, ou Aimat Serre, écrivain et fervent occitaniste.

La nature est omniprésente, belle ou dévastée comme lors de ce traumatisant hiver 1956. Les enfants jouent, les animaux paissent derrière les clapas et le mazetier prend son verre sous la tonnelle non loin des arènes du Clapas.

Bref, c’est devant un hymne à la garrigue que les invités ont partagé cet événement avant que le ciel ne leur tombe sur la tête.

Comme un dernier hommage rendu à l’artiste par un copieux déluge et un balai d’éclairs sous l’air médusé des invités.

Grandiose !

_IMG2681.jpg

Les commentaires sont fermés.