30/09/2013

Calvas - Sauve Garrigue souhaite inscrire les sources au patrimoine naturel de la cité

« Chiche ! » lance Giovanni Gareli, fervent et inlassable défenseur du patrimoine naturel et des sources en particulier, en stigmatisant « La pollution des sources dans l'indifférence totale » et en demandant leur inscription « au patrimoine naturel de la cité en 2014 ».

Car d'après lui et les relevés effectués par son association Sauve Garrigue,  le constat est alarmant : « Sur les 10 sources de garrigue dont l’eau a été analysée à plusieurs reprises, neuf sont extrêmement polluées » précise t-il.

giovanni-gareli-81-ans-cheminot-retraite-a-recense_255924_510x255.jpg

Giovanni Gareli, inlassable défenseur des sources en Garrigue

Et il s'étonne de ne voir aucune prise de conscience de ce phénomène. « Personne ne s’en émeut, ni les pouvoirs publics alertés, ni la population ».

Il lance un autre avertissement, celui sur l'extraction du gaz de schiste qui « par la fracturation hydraulique risque fort de polluer encore plus ».

En bon samaritain, il souhaite donc, avec ses amis, sensibiliser l'opinion publique et les politiques sur les risques réels. « C’est très grave car l’eau est indispensable à la vie. Et les sources de la garrigue sont les témoins intègres de l’état sanitaire de nos nappes phréatiques ».

Voilà pourquoi, il demande, au cœur du débat municipal, une véritable prise de conscience et pourquoi pas « une inscription au patrimoine naturel de la cité ».

Les commentaires sont fermés.