17/10/2013

Russan - Promolive n'a pas pris une ride

Peut-être grâce aux vertus de l'huile d'olive, l'association pour la promotion de l'olivier en pays nîmois garde la forme, vingt-cinq ans après sa création.

Pour preuve sa dernière fête de l'olivier qu'elle a organisé place de l'ambiance, chemin de Russan, dimanche dernier.

Autour de stands, d'ateliers et d'animations, elle a démontré sa capacité à dynamiser des actions autour de l'oléiculture familiale.

Pour cela, elle s'appuie sur des actions concrètes comme l'ouverture d'un second moulin permettant de traiter les petits apports à la différence du premier qui peut emmagasiner jusqu'à 200 kg par heure.

Elle poursuit également ses démonstrations de taille ou de greffe sur le terrain et envisage le recrutement d'un(e) jeune dans le cadre du service civique.

Mais cette fête offrait aussi l'occasion de décerner un prix à deux personnes méritantes dans le cadre des actions menées autour de l'olivier.

C'est cette année le maire de Caveirac, commune très engagée sur ce plan, qui a reçu le premier prix Promolive. Représenté par son maire-adjoint Jean-Marc Mounet, par ailleurs président de l'association Les Olivettes du pays de Nîmes, il a remercié chaleureusement pour cette distinction en concluant « L'olivier nous donne beaucoup plus que ce que nous lui apportons ».

Promolive 2.jpg

Le deuxième prix a été décerné à Claude Jonquet, un adhérent de la première heure, toujours très engagé. Mais la grande nouveauté cette année consistait à remettre un prix « citron » destiné à épingler une mauvaise action.

Il a été décerné à la ville de Nîmes pour « sa mauvaise idée » d'implanter des oliviers dans un bassin de rétention.

Un choix qui, pour le concours qui suivait, a dû inspirer quelques bons cracheurs de noyaux.

Comme quoi, à Promolive, on peu défendre, instruire et aussi avoir de l'humour !

Les commentaires sont fermés.