Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/10/2013

Mas de Roulan : Visite municipale sur fond de grande mobilisation

Devant une telle mobilisation, le premier magistrat, Jean-Paul Fournier, savait probablement qu'il fallait la jouer fine.

D'entrée de jeu et après un serrement de mains de circonstance, il s'est empressé d'indiquer : « On pourra pas tout régler de suite mais nous allons faire notre maximum ». Car les doléances du comité de quartier du Mas de Roulan étaient nombreuses.

A commencer par l'entrée du chemin : « Il va falloir faire tomber ces deux murs en chicane. Ils appartiennent à l'armée mais il va falloir engager des discussions ».

Une introduction du président du comité de quartier, Jean-Claude Drimaracci, qui a ensuite conduit la délégation, importante, à engager un périple à pieds, le long du chemin jusqu'à la première halte symbolique, celle ou un accident terrible mais heureusement sans gravité corporelle, a eu lieu : « Sur ce point d'impact où une famille a évité le drame de justesse, il va falloir parler de la vitesse dans le chemin ».

Roulan 1.jpg

La réponse ne s'est pas fait attendre : « Nous allons installer des ralentisseurs, panneaux routiers adéquats pour éviter qu'un tel scénario se reproduise », expliquera le sénateur-maire.

Cette halte fût aussi l'occasion d'aborder les problèmes de connections internet : « Il y a beaucoup de personnes et d'étudiants qui utilisent le web. Ici le débit ne le permet pas de façon satisfaisante » expliquera un habitant. Là encore, la réponse fût immédiate : « Toute la ville sera couverte par le haut débit d'ici à 2015 », assurera un  technicien.

De même pour la vidéo-surveillance. Bernard Sérafino a confirmé la couverture des quartiers de garrigue: « De la route d' Uzès à la route d'Alès, vous serez équipés ». Un argument qui rassurera les plus inquiets en matière d'insécurité. 

Roulan 2.jpg

Alors que la délégation poursuivait sa visite jusqu'au dernier point de rendez-vous, décidément là encore symbolique, devant un centre de massage, les habitants ont poursuivi en douceur : « Les rendements pour les transports en commun ne sont pas adaptés. Il faut notamment des rotations adaptés aux personnes âgées et aux employées de l'ESAT des chênes verts  ».

Là encore, les annonces ont été plutôt rassurantes, allant jusqu'à prédire l'avenir dans beaucoup d'autres domaines. Parc relais à Calvas, réflexion sur le tout-à-l'égout, acquisition des Terres de Rouvière...

Bref, une visite en aval plus tendue qu'en amont mais qui aura été globalement constructive et docile.

Roulan 3.jpg

Commentaires

Et qui a osé dire que le quartier Ventabren bénéficiait de toutes les attentions ??
A bon entendeur, Salut !

Écrit par : YonYon | 28/10/2013

Les commentaires sont fermés.