Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


09/02/2014

La Gazelle - Route d'Uzès : La convivialité entre voisins, nouvelle arme du comité

Au comité de La Gazelle-Route d'Uzès, on préfère parler convivialité que vigilance. Car pour eux, l'un va forcément avec l'autre : « Si nous arrivons à créer de la convivialité par secteur, forcément, elle découlera sur de l'entraide et de la vigilance entre voisins » explique Gilbert Raynal, le trésorier du comité et initiateur de ce concept.

Une initiative qui a déjà fait ses preuves dans un réseau de cabinets médicaux avec, comme procédé, le principe de la chaîne : « Nous constituons des chaînes par résidence ou portion de rue et transmettons la liste de voisins solidaires du réseau correspondant souhaitant en faire partie » précise t-il. L'idée étant d'aller vite pour faire passer une information à l'image du « téléphone arabe » : « Le premier appelle le second qui appelle le troisième... ».

Ce réseau baptisé SCV pour « Solidarité-Convivialité-Vigilance » se veut moins policé que l'opération voisins-vigilants qui, à priori, souffre de quelques couacs : « Certains référents se prendraient pour des policiers alors que nous, nous voulons favoriser la rencontre, l'échange, les liens entre voisins ».

raynal.jpg

Photo : Gilbert Raynal, l'initiateur peaufine le concept

Se défendant de vouloir se substituer aux services publics malgré une absence remarquée et dénoncée de la police dans le quartier, cette idée fait son chemin jusqu'à proposer des échanges de services : « On ne se connaît plus entre voisins et parfois, on ne sait même pas que notre voisine est malade et qu'elle pourrait avoir besoin d'aide » plaide Gilbert Raynal.

Voilà pourquoi, cette opération vise aussi à tisser des liens jusqu'à envisager de vider la boîte aux lettres de ses voisins durant leurs vacances ou encore donner à manger aux animaux, arroser les fleurs... : « Comme au bon vieux temps, en l'absence de gardes champêtres disparus, nous devons retrouver de l'humanité. Les manifestations organisées par le comité ne suffisent pas à la doser de façon significative ».

Un système de veille conviviale donc qui, grâce à seul coup de fil, peut faire barrage à une tentative mal intentionnée. Et une idée qui, si elle rencontre le succès espéré, va permettre au quartier de retrouver sa chaleur humaine et, comme l'espère, Gilbert Raynal convaincu du bien fondé de cette initiative, « peut-être aussi s'inviter à des apéros pour trinquer au plaisir de vivre dans notre quartier » !
Inscriptions sur le bulletin du quartier à paraître ou en contactant le comité de quartier.

Les commentaires sont fermés.