Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/02/2014

Russan - Piqûres de rappel lors de l'assemblée générale du très festif comité

L'exposé présenté sur le frelon asiatique qui envahit inexorablement la garrigue n'aura pas permis d'éluder les questions qui fâchent les habitants.

Car à Russan, comme dans tous les autres quartiers de garrigue, on est confronté aux problèmes sur les transports en commun et d'assainissement non collectif.

A l'image du frelon, des habitants ont démontré qu'ils pouvaient eux aussi lancer quelques piques, comme cette habitante de 77 ans qui n'a pas hésité à prévenir « Si on ne nous remet pas des bus, on est quelques riveraines à vouloir passer à l'action et pourquoi pas s'enchaîner aux bus ».

Car depuis la nouvelle délégation de service public, des rotations ont été supprimées : « Il est inadmissible que les week-ends et vacances scolaires, nous n'ayons plus de bus pour aller en ville » ajoutera une participante, qui a pris à témoin Jacky Raymond, président du conseil de quartier garrigue nord pour un prochain rendez-vous fixé avec William Portal, élu en charge des transports à l'agglo.

IMAG0681.jpg

Et de prévenir qu'une pétition comportant deux cents signatures était en leur possession.

Le président  Bernard Astier a ensuite passé la parole à son vice-président Pierre-Marie Chaze pour engager un débat sur l'assainissement. Grâce à sa connaissance du dossier, l'assemblée a découvrert un certain nombre d'irrégularités voire d'illégalités : « Voilà pourquoi un comité de défense des usagers est sur le point de voir le jour afin que nous soyons plus efficaces » plaidera t-il.

Un comité de défense qui traitera aussi de l'eau potable, précise t-il, « car la délégation avec la Saur arrive bientôt a échéance. Ce comité travaillera, à l'image de la ville de Grenoble qui a réalisé en dix ans 2 milliards d'euros d'économies, à ce que le marché passe à une gestion municipale ».

Puis, le rapport d'activité a été très détaillé : « Nous avons organisé dix-neuf journées festives » a résumé le président du comité.

IMAG0678.jpg

Avant de trinquer à ce bilan qui a été reconduit en même temps que quelques travaux d'embellissement, Bernard Astier proposera de nommer Edmonde Gleize, la fondatrice et doyenne du comité, présidente d'honneur.

Ce qui fût approuvé et applaudi à l'unanimité !

Les commentaires sont fermés.