27/08/2014

Russan - Promolive tacle la ville

Les relations entre Promolive et la ville de Nîmes semblent être des plus tendues. Deux raisons à cela, indiquées dans le récent bulletin de l'association.

La première sous l'intitulé «  Une décision inappropriée », vise une décision unilatérale de supprimer quatre oliviers sur le square Wladimir Guiu : « Ces quatre oliviers étaient pris, depuis plusieurs années, en charge par Promolive, dans le cadre d'une convention signée avec la ville. Ces oliviers sont tombés malades l'an dernier. Avec les services techniques de la ville nous les avions traités en les rabattant fortement et en les arrosant. L’écorce étant verte, il fallait attendre une repousse qui devait se produire cette année en juin. Surprise. Sans aucune consultation, ils ont été arrachés au mois de mai alors qu'ils étaient encore en vie. Ils ont été remplacés par trois oliviers malades fournis par la ville. Promolive est intervenu pour que des soins leur soient apportés. Il semble qu'ils aient été efficaces ».

3276804584.jpg

Les oliviers source de discordes, depuis supprimés...

Autre sujet de discorde, sous l'intitulé « Oui mais non », la décision de la ville d'annuler de facto une manifestation pourtant accordée, d'après les responsables : « Un projet de  Printemps des bouquinistes devait se tenir le long des quais de La Fontaine, sur le thème de la nature et de l'olivier, le 14 juin 2014. Après un accord de principe de la ville et alors que l'organisation était en place sous la responsabilité de l'association, la ville a annulé cette manifestation au dernier moment, sous forme d'une information indirecte ».

Et de conclure : « La moralité de cette histoire est simple à tirer. À vous de la tirer ! ».

A bon entendeur...

Les commentaires sont fermés.