Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


13/10/2014

Calvas - Le collectif des sources en alerte rouge !

« Que d’eau, beaucoup de dégâts humains et matériels… Aussi d’aucuns se posent la question : Mais d’où vient toute cette eau ? ».

Depuis les épisodes exceptionnels de ces derniers jours et en marge du 26éme anniversaire de la catastrophe du 3 octobre 1988, le constat semble plus que nécessaire.

Giovanni Garelli, au nom du collectif de défense des sources en Garrigue souhaite alerter l'opinion publique et les pouvoirs publics sur un risque toujours aussi présent lié à une association de phénomènes humains et naturels: « Les épisodes cévenols sont fréquents dans notre région, l’urbanisation anarchique et extensive se développe, l’entretien des berges des rivières et ruisseaux est souvent délaissé, le réchauffement climatique et ses conséquences est bien là » explique t-il.

garelli.jpg

Autant de raisons qui le laisse à penser que cette eau, si elle tombe bien du ciel, se déverse aussi selon des caractéristiques bien précises: « Lors des inondations du 3/10/1988 et du 9/9/2002, on a pu constater que le volume des précipitations sur le bassin versant du cadereau d’Uzès représentait seulement 70 à 75% des crues qui passaient sous le pont S.N.C.F. de la route d’Uzès. Les 25 à 30% d’eau imprévus venaient donc d’ailleurs. Ces apports d’eau extérieurs transitent via les sources et avens nombreux en garrigue ».

Une analyse qui le conduit à inviter les collectivités à répertorier et étudier les activités des sources et avens pour mieux apprécier la situation et si possible pour anticiper le déclenchement des alertes.

Il invite aussi l'opinion à « être responsable ».

Un risque qui, pour lui, vient surtout d'en bas avant de venir d'en haut...

Les commentaires sont fermés.