Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


06/11/2014

Croix de Fer - La moutarde monte au nez du comité de quartier

Quelle surprise !

Les rues Bonfa et de la Posterle se sont vues flanquer d'emplacements de livraison soit l'équivalent de dix places de stationnement. 

Repeints en moutarde vif afin de les rendre très visibles, ils déclenchent la consternation dans le quartier alors que depuis des années le comité de quartier demande des arrêts minute pour les clients des six commerces du quartier Bonfa-Croix de Fer : « Comment aider le petit commerce de proximité dans ces conditions alors qu'on ne peut pas se garer sur ces aires verbalisables » lance une habitante.

10421639_1578278409069023_5973569733258441654_n.jpg

Et la polémique enfle de plus belle quand on fait référence à la dernière visite du maire qui avait promis de réfléchir à la demande d'arrêts minute.

D'autres voix s'élèvent, indiquant que ces places ont été demandées par les commerçants eux-mêmes.

En attendant, si vous voulez faire vos courses chez les commerçants du quartier, mieux vaut s'armer de patience pour trouver désormais une place de stationnement, sinon, c'est le procès verbal assuré !



Commentaires

C'est totalement stupide, les petits commerces du quartier vont se rendre compte que leurs chiffres va baisser, car les habituées du quartier qui venaient souvent ne vont plus vouloir se stationner par risque de prendre un PV.
Il faut que M. le Maire ou un de ces adjoints remédie à cela au plus vite.
Et qu'elle est l'avis du Président de quartier à cela, vas t-il aider les commerçants?

Écrit par : The ghost | 06/11/2014

Saurons nous un jour qui a eu cette idée folle ? probablement jamais !!!!
Mais apparemment, personne n'a peur des P.V. car je passe tous les jours dans cette rue,
et les voitures sont stationnées sur ''livaison'' comme auparavant.

Écrit par : YonYon | 09/11/2014

La ville de Nîmes ça devient n'importe quoi

Écrit par : gaubiac | 08/11/2014

Les commentaires sont fermés.