Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/01/2015

Mas de Roulan- Témoigner « en hommage à ceux qui sont restés là-bas »

Le concours national de la Résistance et de la déportation aura pour thème cette année « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire ».

Créé en 1961 par Lucien Paye, alors ministre de l'Éducation nationale, il vise à transmettre aux jeunes générations ce pan noir de l'histoire.

Comme chaque année, Andrée Julien se déplacera pour aller témoigner auprès des collégiens nîmois. Car pour cette dynamique nonagénaire, le travail de mémoire est inaliénable « en hommage à tous ceux qui ne revinrent pas des camps de la mort » dit-elle.

Arrêtée le 18 avril 1942 par la police française du régime de Vichy, Andrée Julien sera transférée de prison en prison avant d'être envoyée dans le camps disciplinaire de Neue Bremm, en Allemagne.

IMAG0578.jpg

Andrée Julien témoigne, inlassablement, pour ceux qui sont restés là-bas.

Nous sommes le 6 juin 1944. La nouvelle déportée porte le matricule 42184. Autour d'elle, règnent souffrances, tortures, exterminations.

Face à elle, des hommes et femmes taxés de sous-hommes :«  Des Juifs, des Noirs, des Tziganes...  » se souvient-elle.

Mais en elle, demeure une petite lueur d'espoir qui l'accompagnera jusqu'à sa fuite: « Appartenir à la Résistance était un sentiment profond qui nous a aidés à surmonter ces épreuves. Il fallait tenir ».

Et pour elle, ce concours national constitue un bel outil qui permet aux élèves motivés par le thème de réaliser des compositions de qualité, « parfois de véritables chefs-d'œuvre ».

Une opportunité qui lui permet aussi d'être fidèle au serment qu'elle a fait à ceux qui ne sont pas revenus.

Comme l'avait lancé le Général De Gaulle depuis Londres, le 18 Juin 1940, ouvrant la voie à la liberté, Andrée Julien témoigne sans jamais s'arrêter, 75 ans après, en appelant à conserver cette liberté retrouvée.

Sans jamais oublier...

Les commentaires sont fermés.