Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


12/01/2015

Calvas - Le collectif des Sources pointe l'illogisme des choix

La décision d'abandonner le Tramway au profit d'un trambus et l'annonce du deuxième programme de prévention des inondations, font tousser le collectif des Sources qui, par la voix de son porte-parole Giovanni Gareli dénonce ces choix : «  Pour les transports en commun, après avoir créé une première ligne avec des bus à moteur diesel, on a envisagé la création d’un tramway extrêmement onéreux pour la deuxième ligne sans seulement évoquer l’utilisation de trolleybus propres et économiques » tacle t-il. 

Toujours avec la même verve, il explique qu'« à Nîmes, on ne cesse d’étendre l’urbanisation, génératrice de risques d’inondations tout en rendant toujours plus onéreuse la gestion de la cité. Depuis 1988, on dépense d’énormes sommes d’argent pour endiguer une inondation du type 2005 tout en étant impuissant devant une inondation du type octobre 1988 ».

Mais ce n'est pas tout. Il en profite également pour égratigner la municipalité sur d'autres dossiers comme le musée de la Romanité ou la Rocade Nord : « On se lance dans la création d’un musée au devis pharaonique alors que 40 % de l’eau puisée dans le Rhône s’échappe par de nombreuses fuites. On envisage toujours de créer la fameuse Rocade nord alors que l’absence d’un réseau d’assainissement collectif en garrigue provoque la pollution des nappes phréatiques ».

Et de se demander : « N'y a t-il pas une source d’où jaillirait tout simplement la Logique ? ».

Le collectif des sources en garrigue ne manque pas d'imagination pour offrir aux élus son catalogue de critiques...


Commentaires

Certains quartiers au nord de Nîmes, hier excentrés et à l'état de garrigues, n'ont que très peu évolués malgré un population grandissante (comme les impôts). On construit et aménage les plaines alors que par exemple à Ventabren et ses impasses, pas de tout à l'égout, pas de caniveaux d'eau pluviales,
, pas de gaz de ville, internet bas débit,mur parfois écroulés, agrandissement de chaussé abandonnés malgré circulation en augmentation.Rien ne bouge.

Écrit par : M-E | 13/01/2015

Les commentaires sont fermés.