04/02/2015

Ventabren - Les habitants poussent un cri d'alarme contre la poste

Jean Guiu, président du comité de quartier de Ventabren récolte de nombreuses réclamations des riverains depuis quelques jours.

Il semble que le courrier a du mal à arriver. Pis, certains ne le reçoivent plus, au mieux de façon très irrégulière : « Il y a des personnes qui attendent du courrier très important comme des examens médicaux et ils ne voient rien déposer depuis trois semaines » explique t-il.

Très remonté devant les restructurations successives et nostalgique d'un temps où ce service public dans lequel il travaillait était efficace, il en appelle à la députée Françoise Dumas : «  Le comité de quartier de Ventabren demande à Madame la députée d'intervenir pour que le service soit rétablit rapidement et de façon durable ».

Un problème que connaissent à priori d'autres quartiers : « J'ai des amis qui habitent d'autres quartiers et qui ouvrent leur boîte, désespérément vide ».

Mais à Ventabren, si rien ne bouge, le comité envisage de faire signer une pétition : « Si les élus n'interviennent pas, nous le ferons à leur place » menace Jean Guiu.

En attendant, déjà cinq réclamations sont parties via la direction de la Poste. Et à Ventabren, on scrute le passage du facteur...

th.jpg

La poste réplique et fait son Méa Culpa

La direction de la Poste, par la voix de son directeur commercial, reconnaît qu'il y a bien eu des problèmes de distribution de courrier du côté de Ventabren.

En réaction au mécontentement des habitants du secteur et du comité de quartier, il souhaite rassurer : « Tout est mis en œuvre pour que le courrier arrive à destination ».

Il faut dire que depuis trois semaines, les boîtes étaient désespérément vides : « Je reconnais que je n'avais pas connaissance de ce problème avant que le conseiller général du canton, Thierry Procida, ne m'interpelle » avoue le directeur commercial.

Les habitants avaient en effet sollicités l'élu qui avait immédiatement réagi.

Des dysfonctionnements qui sont liés notamment à la restructuration de l'entreprise depuis novembre et au redéploiement des facteurs qui, dans ce cas « n'ont pas assuré, comme prévu, le service auquel les habitants sont en droit d'attendre ».

Samedi dernier donc, la mobilisation des habitants et de l'élu a permis de débloquer la situation. « Le retour à la normale est en cours » conclu le directeur.

Du côté de Ventabren, on commence à respirer : « Il semble en effet que le retour à la normale soit effectif » assure Jean Guiu, le président du comité de quartier.

Les commentaires sont fermés.