Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/02/2015

Concours - Stéphanie Perez décroche un ticket pour Paris

A 42 ans, Stéphanie Perez, en pleine reconversion professionnelle, vient de gagner la présélection de l'école Pigier création  de Nîmes. Une performance qui lui offre un ticket pour Paris où elle présentera sa création au Concours National de coiffure L'Oréal. Rencontre.

1378426_10204817029019216_6184723010755349244_n.jpg


En pleine reconversion professionnelle et à 42 ans, vous venez de gagner la présélection. Comment l'interprétez-vous ?
Tout au long de mon parcours, aussi bien personnel que professionnel, j'ai toujours fait preuve de persévérance et de combativité. J'adore relever des défis et me fixer des objectifs à atteindre. Cela m'a permis d’accéder au titre de vice-championne de France de jetski en 2009 à 36 ans. Lorsque mon professeur de coiffure nous a parlé du concours, j'ai d'abord bien réfléchie avant de me lancer car le domaine de la coiffure m'était totalement inconnu.


Votre parcours est atypique. D'une clinique, vous passez à un salon. Qu'est-ce qui vous a poussé à cette reconversion ?
Des conditions de travail qui se sont dégradées au fil des années, j'avais l'impression de tourner en rond. J'aime avoir des activités variées, je suis dynamique et j'ai besoin de bouger.  La routine m'ennuie profondément. J'ai décide donc d'effectuer un bilan de compétence, avec en tête une idée déjà bien précise de ma future orientation, la coiffure.


Sur quels critères le jury s'est-il prononcé ?
Un thème est imposé chaque année. Cette année le thème était la  « gourmandise ». On m'a attribué les meilleures notes en technique coiffure, maquillage, look et cohérence avec le projet. Chaque critère était noté de 1 à 5 puis affecté à son coefficient. Jusqu'à la dernière seconde, j'ai porté la dernière touche. Mon perfectionnisme a payé.


Votre modèle est un concentré d'imagination. D'où sortez-vous cette créativité ?
Difficile à expliquer... Je suis très manuelle, j'ai de l'imagination, se sont je pense deux critères importants. Lorsque j'ai présenté mon projet, mon coiffeur a reconnu quelque chose d'inné chez moi en matière de créativité. Ce doit être le cas!


Vous montez donc à Paris le 7 avril. Est-ce pour vous le début d'une nouvelle et belle carrière ?
Oui je l'espère, je vais mettre toutes les chances de mon côtés, travailler encore et encore la partie technique de mon chignon, car un chrono d'une heure trente nous est imposé. J'espère pouvoir décrocher l'un des 5 prix que seront attribués ce jour là. Quel que soit le résultat final, je serai très heureuse d'y avoir participé.


Devant ce succès, votre projet de vie se concrétise. Quel avenir envisagez-vous ?
Dans un premier temps se sera l'obtention de mon CAP que je réalise sur 10 mois, trouver un salon pour poursuivre mon apprentissage, effectuer des stages de perfectionnement et qui sait ouvrir peut être mon propre salon !
 

 
 

Les commentaires sont fermés.