Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


02/10/2015

Croix de Fer - Estocade à Prosper Mérimée

Depuis quelques jours, l'affaire fait grand bruit y compris aux plus hauts étages politiques. Une manifestation s'est déroulée ce matin devant l'entrée de l'école. Une indignation qui se propage comme une fusée. Ambiance !

Nouvelle image (1).jpg

En exclusivité sur le blog Garrigues Nord, la lettre d'une enseignante retraitée de l'école Prosper Mérimée :

 

  Nîmes, le 30 septembre  2015.
 
           A l’attention de Monsieur Christian PATOZ
Directeur Académique des Services de l’Education Nationale
          Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale du Gard
58 Rue Rouget de Lisle, 30030 Nîmes
 
 
Monsieur,
 
Par la présente, je souhaite vous faire part de mon indignation quant à la modification effectuée à la demande de vos services sur une fresque réalisée par des enfants sur un mur de l’école Prosper Mérimée à Nîmes. Il est très inquiétant que vous ayez répondu favorablement à l’intrusion d’un mouvement (Alliance Anti Corrida) en niant une  spécificité culturelle Au-delà du clivage opposant pro et anti corrida, je considère cette modification comme une attente à la liberté d’expression, comme un déni de notre culture commune.Il y a plusieurs mois, des millions de français sont descendus dans la rue pour rappeler leur attachement aux valeurs de la République. Des minutes de silence ont été respectées dans toutes les écoles de France, et des temps spécifiques ont été mis en place afin d’échanger avec les enfants autour de la liberté d’expression.Il est regrettable que quelques mois plus tard ces valeurs soient  à nouveau bafouées, de surcroit au sein d’une école.
 
Dépassant encore le clivage pro et anti corrida, il y a aussi lieu de s’inquiéter sur la capacité d’intrusion de certains mouvements au sein de l’école de la République. Aujourd’hui, il s’agit de la modification d’une fresque au nom d’une uniformisation des pratiques. Demain, il s’agira de modifier le contenu de programmes scolaires pour des motifs politiques et/ou religieux.
 
C’est pourquoi, par ce courrier, je sollicite la remise en l’état de cette fresque.                                                                                                                                      Cordialement.
Madame Régine GUIU
Professeur des écoles retraitée
 

Les commentaires sont fermés.