Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


05/11/2015

Russan - Eau secours 30 veut que ça coule de source !

La toute jeune association Eau secours 30, présidée par Pierre-Marie Chaze, s'est réunie dernièrement en assemblée générale, salle de l'Ambiance, à Russan. L'occasion de tirer un premier bilan de ses actions, consacrées à l'assainissement non collectif et à la distribution d'eau potable. "Informer, approfondir, intervenir et encourager", tel est son credo. 

Son créneau, lui, s'oriente notamment vers un travail collaboratif avec les services de l'Agglo, en particulier celui du Spanc (service public d'assainissement non collectif) : "Nous travaillons avec ses responsables pour trouver des solutions sur des cas très particuliers et nous y arrivons", se félicite Pierre-Marie Chaze, qui ne cache pas sa satisfaction concernant l'attitude du président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud et de ses collaborateurs. "Nos rencontres se sont déroulées dans un climat franc et serein et à ce jour, nos demandes ont toujours été traitées avec clarté et dans un esprit démocratique", indique le président d'Eau secours 30. 

 

1235434_860_obj8135683-1_667x333.jpg

 

D'ailleurs, sur proposition d'Yvan Lachaud, l'association siège désormais au conseil d'exploitation du Spanc, qui s'est encore réuni en juin dernier. Un satisfecit qui ne cache pas totalement un problème sur lequel l'association se penche sérieusement : la distribution d'eau potable. En effet, si la délégation de service public confiée depuis 1969 à la Saur arrive à échéance en 2017, l'association regarde de plus près l'évolution de ce contrat "qui n'a pas eu moins de 30 amendements" et plaide plutôt pour la mise en place d'une régie municipale de l'eau. "Cela assurerait un service de qualité à moindre coût à la place de lobbyings très puissants et pas toujours clairs", estime Pierre-Marie Chaze. 

L'association œuvre surtout en matière de conseil auprès des usagers, un rôle que ne remplit pas le Spanc : "Nous nous déplaçons chez les particuliers qui se noient dans la complexité des dossiers et tentons de les accompagner en trouvant des solutions à leurs problèmes". Des visites qui s'élargissent au-delà de la couronne nîmoise et une notoriété qui grandit, pour cette association de bénévoles, jusqu'à Lirac ou Saint-Laurent-des-Arbres, communes représentées à leur dernière assemblée.

En attendant que leurs propos coulent de source, des points litigieux restent en suspens : "Il subsiste des désaccords mais les choses avancent dans le bon sens", conclut Pierre-Marie Chaze.

Eau secours 30, 1 311, chemin de Russan, 30000 Nîmes.

Les commentaires sont fermés.