Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


19/02/2017

Route d'Uzès - Soixante ans que la famille Dumas bichonne les automobilistes

 

En voiture Simone...

La machine à remonter le temps nous conduit en 1956, date à laquelle Roger Dumas décide d'acheter l'ancienne Guinguette de la Route d'Uzès et d'y installer son garage.

Les bals musettes ont depuis fait place aux rugissements des véhicules de toutes marques pour venir se refaire une beauté ou pour se faire opérer.

Mieux, durant quelques années, c'était le temple de l'automobile car il y avait aussi une auto-école tout comme des pompes à essence qui ont disparues dans les année 93.

A l'époque, Roger Dumas Père, tourneur chez Dupont rue Salomon Reinach, a voulu transformer sa simple passion pour l'auto en devenant garagiste.

Il s'est donc employé à soigner tous les maux mécaniques jusque dans les années 2000 où il a pris sa retraite pour aller couler une quinzaine d'années heureuses dans sa Corse bien-aimée.

Une retraite paisible puisqu'il léguait à son fils Roger-Louis, la boutique : « Je me prédestinais à travailler dans les eaux et forêts mais la vie a fait que j'ai dû changer de voie et j'ai repris le flambeau familial » avant d'ajouter : « Et je ne le regrette pas ».

Une transmission de père en fils qui depuis soixante ans règne sur le quartier avec toute la simplicité et l'humilité qui caractérise la famille, à l'image de Françoise qui est venue porter assistance à son mari.

IMG_3113.JPG

Inséparables, dans la vie comme dans le travail

Des trois enfants nés de cette union, aucun ne semble se préparer à poursuivre cette belle aventure familiale.

Un regret qu'ose à peine afficher le patron qui reste cependant serein quant à l'avenir de cette institution : « Il y aura sûrement une relève, j'en doute pas ».

Mais Roger-Louis a encore une bonne dizaine d'années devant lui avant de se poser sérieusement la question.

Tous les matins il ouvre son garage aux clients toujours aussi fidèles : « Je suis en poste dès 6 heures 15 du matin et jusqu'à 19 heures 30, du lundi au vendredi ».

Pas de répit donc et loin d'être aux 35 heures, il n'en demeure pas mois satisfait : « Nous réparons environ une quarantaine de véhicules par semaine ».

Des véhicules qu'il propose également à la vente puisqu'il est aussi concessionnaire pour une grande marque française : « Nous vendons aussi une quarantaine de voitures neuves ou d'occasion ».

Un domaine dans lequel le progrès nécessite des formations régulières laissant une large place à l'électronique au détriment de la mécanique : « Mais les voitures sont aujourd'hui plus sures et vieillissent moins vites » précise le patron.

Une espérance de vie que rallonge la famille Dumas grâce aussi à son savoir-être...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.