09/05/2017

Ventabren - Le comité de quartier va fêter ses 60 ans

 

Là où, en général, il vente un brin, le quartier de Ventabren panse toujours ses plaies depuis la violente tempête de février 2015.

Un épisode qui a marqué les esprits mais qui n'a pas pour autant atteint la qualité de vie de ses habitants.

Car ils aiment leur quartier et encore plus leur comité.

Créé le 4 décembre 1956 et déclaré en préfecture en janvier 1957, l'association a vite prit les choses en mains. Et le chantier était, à l'époque, colossal : « Nous avons fait venir l'eau, l'éclairage public, nous avons fait le raccordement au réseau pluvial, nous avons percé l'actuelle rue de La Gazelle qui n'existait pas, avons implanté la première cabine téléphonique, avons aussi baptisé les impasses, pour ne citer que cela » explique Jean Guiu, le président du comité depuis 31 ans.

En consultant les archives, nostalgique, il lui revient aussi deux grandes batailles qui ont été menées avec la coordination des comités de garrigues : « Nous avons manifesté pour refuser le projet de voie nord qui devait passer sur l'actuel boulodrome et nous avons porté le projet de complexe sportif de Jean Bouin ».

IMG_3556.JPGJauni par 60 ans de compte-rendus, le cahier qui fait office de mémoire du quartier retrace la vie de ce comité dynamique qui va souffler le 13 mai prochain, ses soixante bougies.

Des festivités qui se tiendront sur le boulodrome, là où tous les mercredis, les habitants viennent jouer à leur loisir favori, la pétanque.

En présence du magistrat de la ville Jean-Paul Fournier, mais aussi d'Alain Clary, de personnalités diverses et variées, des présidents des comités voisins, Ventabren va inscrire dans le marbre et dans son histoire cet événement.

La mémoire des anciens sera aussi mise en avant.

C'est Solange Leclerc qui a été la première aux commandes du comité, suivie de messieurs Vuitton, David, Durand, Valette, Ferraud.

Un comité sexagénaire qui pourtant rajeunie avec quelques jeunes du quartier engagés dans la même optique, celle de faire prospérer ce passé et travailler à son avenir.

Et lorsqu'on demande à Jean Guiu comment voit-il son quartier dans soixante ans, il répond avec malice : « Le même avec la fibre optique en plus ».

Traduire qu'il veut garder l'âme de ce quartier de mazetiers avec en ligne de mire, un nouveau combat qu'il est en train de mener avec son équipe...

Jean Guiu aime consulter les archives du comité !

Rendez-vous le samedi 13 mai à partir de 11 heures sur le boulodrome.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.