Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


29/05/2017

Croix de Fer - Fête des voisins

 

Le comité de quartier de la Croix de Fer avait invité les voisins à venir se retrouver sur le square Wladimir Guiu.

Un rendez-vous qui a été honoré par une trentaine de personnes venues partager un grand moment de convivialité et goûter à des spécialités.

Au rythme des échanges, Chantal May a réussi à convaincre quatre nouvelles personnes à venir s'investir au sein du comité.

Une auberge espagnole qui a donc allié l'agréable à l'utile avec comme vecteur rire et bonne humeur.

18519552_1557188080980033_4267202720885048081_n.jpg

26/05/2017

Mas de Roulan - Vide-grenier ensoleillé

 

Une trentaine d'exposants avait fait le déplacement samedi dernier, sur le Plan de l'olivier à l'occasion du vide-grenier annuel du comité de quartier du Mas de Roulan.

A la faveur d'un temps redevenu clément, le curieux et chineurs de tous poils étaient réguliers et nombreux à venir convoiter l'objet tant recherché.

IMG_3635.JPG

Dans un environnement bucolique, les chalands s'étaient bien étalés et les étals étaient bien achalandés.

La buvette centrale et la restauration rapide ont permis de prolonger l'utile à l'agréable.

Jean-Claude Drimaracci, le président, affichait à midi, une mine ravie devant les retombées encourageantes de cette mobilisation qui fût aussi un succès grâce aux bénévoles du comité de quartier.

23/05/2017

Croix de Fer - Une capéa de paseo en cadeau pour El Rafi

 

Le jeune torero Raphaël Raucoule plus connu sous le nom de El Rafi était au New Bon Coin dernièrement non pas pour boire un verre, quoique, mais surtout pour recevoir des mains de l'artiste brodeuse Nathalie Chaubet, une capéa de paseo.

Un grand moment de tauromachie dans l'arène de ce bar tenu par le patron aficionado Emmanuel Diaz où l'émotion a pris le dessus sur la passion.

L'artiste a présenté au jeune torero son œuvre et en a détaillé les plus secrets détails sans jamais en dévoiler la signification ultime.

image000000.jpg

Un secret en sorte qui, dans le milieu souvent superstitieux, doit garder tout son mystère.

Cette œuvre d'art, à la lumière de la stupéfaction de l'édile et du public, en a émerveillé plus d'un.

Vu le parcours prometteur du jeune El Rafi et devant la beauté extrême de cet ouvrage, de nombreuses arènes devraient voir briller cette capéa juste avant de voir s’enflammer l'élève du Centre Français de Tauromachie qui d'ailleurs a remporté le mois dernier, le 24e trophée Nimeno II.

22/05/2017

Ventabren - Soixante ans émouvants du comité de quartier

 

Pour les 60 ans du comité de quartier de Ventabren, rares étaient les absents.

Il y avait du beau monde, à commencer par le sénateur-maire Jean-Paul Fournier accompagné d'une brochette d'élus de tous bords.

Une union sacrée pour les circonstances et sous un ciel enfin devenu clément.

Devant quelques panneaux retraçant la vie du comité, le président a salué la présence de tous et a égrainé ces soixante années d'existence devant une assistance attentive.

Il a ensuite remis, en mémoire des anciens disparus ou à ceux qui ont participé à la vie du comité, une plaque en céramique réalisée par l'atelier Les Bettis, rue Bonfa.

IMG_3656.JPG

A l'issue des discours et sous l'effet de la surprise, c'est Fabienne Costabel qui a pris le micro pour rendre un hommage appuyé à Jean Guiu et son épouse Régine : « Si nous sommes tous là aujourd'hui, c'est grâce à Jeannot qui a beaucoup œuvrer pour ce comité et son épouse qui, dans l'ombre, en a aussi beaucoup fait ».

Passionné de tauromachie, Jean Guiu recevra en guise de cadeau un tableau et sa femme un parapluie, signés Michel Tombereau.

Au bord des larmes et après 31 ans de présidence, il lancera : « Maintenant, je peux laisser la place ».

Un message que personne ne relèvera car tous ici pensent, que Ventabren sans Jeannot, ne serait plus Ventabren...

19/05/2017

Garrigues Nord - La transhumance partira dimanche

 

C'est à 9 heures 30 dimanche que les mille moutons parqués sur le square Wladimir Guiu débouleront sur le chemin de Russan pour leur deuxième transhumance.

Une randonné de 3.5 kms qui connaîtra une halte joyeuse et désaltérante devant la place de l'ambiance où le comité de quartier de Russan offrira à boire.

Le parcours poursuivra ensuite son ascension jusqu'à l'affenage du Clapas qui sera le théâtre de multiples activités.

2211590654.JPG

Outre un marché de produits régionaux, il y aura une grand exposition de sonnailles, des projections en présence de Tè Vè Oc, des musiciens et marionnettes.

On pourra assister à des tontes de moutons et découvrir d'anciens métiers comme un relieur, un cordelier ou encore un maréchal ferrant.

De quoi passer une magnifique journée sur place puisqu'il y aura également à disposition trois points de restauration.

N'oubliez donc pas vos chapeaux et bâtons de marche car, les organisateurs veulent que les acteurs ce soit « vous » !

3504791165.JPG

16/05/2017

Place Belle Croix - Le jeune restaurateur Alexis Kremer réalise son rêve

 

Il en rêvait depuis tout petit. Son père, Jacky Kremer se souvient : « Il était toujours dans les jupes de sa mère lorsqu'elle cuisinait ».

Depuis, Alexis Kremer, 25 ans, a non seulement grandi mais à suivi le cursus qui l'a mené à réaliser son rêve : tenir un restaurant.

C'est au cœur de la place Belle Croix qu'il a trouvé son bonheur. Le tablier rouge est désormais son bébé. Il y chouchoute ses clients en toute simplicité : « Je propose une cuisine familiale traditionnelle avec des produits sélectionnés chez nos commerçants locaux », explique le jeune patron.

Dans son jus originel, le restaurant a gardé l'aspect des bonnes adresses où on se fait plaisir sans plomber le porte-monnaie.

En salle ou en terrasse, chacun trouvera son bonheur dans l'assiette. Un rapport qualité-prix que le garçon souhaite préserver tout comme l'image qui lui colle à la peau, entre humilité et passion.

IMG_3627.JPG

Apprenti au CFA de Marguerittes, en alternance chez un traiteur de Codognan, Alexis Kremer décroche son CAP avec facilité : « j'ai eu un corps enseignant qui m'a motivé, passionné et aider à y arriver » clame t-il.

Il manque de peu la sélection pour décrocher un job au pavillon France de parc Disneyworld en floride à cause d'une ancienneté insuffisante mais, qu'à cela ne tienne, il se raccroche à cette opportunité de reprendre le Tablier Rouge : « Il me manquait six mois d'expérience pour aller en Floride mais c'est pas grave, il y aura d'autres opportunités ».

Et en effet, la prochaine devrait le propulser chez Paul Bocuse à Lyon, où il suivra un stage de perfectionnement.

Des étoiles plein les yeux, le jeune homme semble vouloir entrer chez les grands par la petite porte.

Et avec la fierté de ses parents qui veillent, comme sa mère Alsacienne Joëlle, à ne pas mettre trop de vin dans la choucroute...


La Tablier Rouge - 2 Place Belle Croix - T. 09 83 77 54 54 Animaux admis.

13/05/2017

Garrigues Nord - 19ème aïoli des consuls de Nîmes

 

C'est au Clapas que, pour la première fois, le docte collège des consuls de Nîmes, en collaboration avec le Comité de quartier de l'Ecusson, s'est retrouvé pour festoyer et surtout élire le meilleur aïoli de l'année.

Une récompense attribuée à Paul Bosc, journaliste retraité de La Provence.

Un cadre idyllique et bucolique pour les participants qui ont pu déguster les différentes préparations avant d'élire, sans appel, celle de cet ancien confrère.

Le secret de cette élection, d'après lui : « Une bonne dose de sel » mais probablement aussi un bon palais pour ce bon épicurien qui mensuellement, déguste un aïoli dans un cadre associatif.

De quoi réjouir les organisateurs qui cette année ont décentralisé la manifestation sans regret : « C'est l'endroit idéal pour profiter de ce plat traditionnel, au cœur de cette garrigue qui respire aussi l'authenticité », lâche un consul.

18361176_647950072070790_1259863340_n.jpg

Julio Belles, le président, tablier de cuisine autour du cou, se délecte de cette réussite aux côtés de ses amis qui eux, portent la toge rouge officielle qui en fait un signe évident de reconnaissance et la marque d'un parcours historique désormais millénaire puisque la trace des Consuls remonte à 1124.

Depuis, les héritiers contribuent largement à promouvoir l'image de la ville et au-delà du Gard, de son histoire, de ses traditions locales et culinaires.

De quoi aussi poursuivre leurs aides sociales en faveur du foyer Hubert Pascal.

Car la solidarité, la bienveillance et l'entraide sont aussi la marque de ses érudits et passionnés.