Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/04/2018

Ventabren - Le jardin extraordinaire de Gilbert Martin

A Ventabren la nature est respectée, voire honorée. Elle s'impose partout.

Difficile de faire un choix. Alors, comme un chercheur d'or, on traque la pépite et à force de persévérance, on la trouve et elle nous mène à un jardin, celui qui ressemble peu ou prou à la chanson de Charles Trenet.

Au bout d'une impasse, on entre sur un terrain où butinent des milliers d'abeilles reparties en une vingtaine de ruches colorées.

Ce bourdonnement retentit comme une cure de santé, de bien-être.

201804061046108002_1.jpg

Gilbert Martin, le propriétaire, n'est pas peu fier de montrer ses travailleuses qui produisent du bon miel de garrigue.

Il les chouchoute comme il bichonne son jardin.

Il faut dire que les compétences de Gilbert Martin facilitent l'aménagement de son univers.

Gérant de la société Archivert, il ouvre parfois son jardin au public où il propose des ateliers d'initiation et de sensibilisation.

201804061046108002_3.jpg

Un savoir-faire qui lui a permis d'aménager son jardin à son image. Sensible aux bienfaits que procure la nature, le paysagiste a façonné chaque espaces de manière à leur donner une fonction particulière.

A l'entrée de la propriété, on retrouve l'incontournable mazet de garrigue en pierre, celui dont les murs suintent l'écho de son enfance.

Par un chemin pentu bordé de murets, on descend vers le potager en passant devant des bassins où coassent quelques grenouilles. Le ton est donné, la nature est ici omniprésente.

Elle chante, pousse, coule partout.

Les légumes ont aussi leur terrain. Certains leur bute car Gilbert favorise la permaculture.

201804061046108002_4.jpg

Une méthode systémique qui s'inspire de l'écologie naturelle en favorisant au maximum la vie microbienne qu'il y a dans le sol.

Quelques pas plus loin, on passe inévitablement devant le poulailler.

Plus bas encore, l'olivette vient rappeler qu'ici, en garrigue, l'olivier est l'arbre sacré par excellence.

On y flâne tant l'appel au lâcher prise est prenant et lorsqu'on se laisse porter par un peu plus de curiosité, en apothéose, on tombe sur une immense piscine naturelle réservée aux poissons et autres amphibiens.

201804061046108002_2.jpg

L'eau qui coule de la cascade se laisse tendrement filtrer par une réserve naturelle de plantes aquatiques avant de se déverser dans une immense vasque où même les algues ne retiennent pas l'envie du grand saut.

Et enfin, il suffit de lever la tête pour voir une cabane au sommet d'un pin majestueux.

Comme un balcon sur un petit coin de paradis...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.