Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/04/2018

Ventabren - Le jardin extraordinaire de Gilbert Martin

A Ventabren la nature est respectée, voire honorée. Elle s'impose partout.

Difficile de faire un choix. Alors, comme un chercheur d'or, on traque la pépite et à force de persévérance, on la trouve et elle nous mène à un jardin, celui qui ressemble peu ou prou à la chanson de Charles Trenet.

Au bout d'une impasse, on entre sur un terrain où butinent des milliers d'abeilles reparties en une vingtaine de ruches colorées.

Ce bourdonnement retentit comme une cure de santé, de bien-être.

201804061046108002_1.jpg

Gilbert Martin, le propriétaire, n'est pas peu fier de montrer ses travailleuses qui produisent du bon miel de garrigue.

Il les chouchoute comme il bichonne son jardin.

Il faut dire que les compétences de Gilbert Martin facilitent l'aménagement de son univers.

Gérant de la société Archivert, il ouvre parfois son jardin au public où il propose des ateliers d'initiation et de sensibilisation.

201804061046108002_3.jpg

Un savoir-faire qui lui a permis d'aménager son jardin à son image. Sensible aux bienfaits que procure la nature, le paysagiste a façonné chaque espaces de manière à leur donner une fonction particulière.

A l'entrée de la propriété, on retrouve l'incontournable mazet de garrigue en pierre, celui dont les murs suintent l'écho de son enfance.

Par un chemin pentu bordé de murets, on descend vers le potager en passant devant des bassins où coassent quelques grenouilles. Le ton est donné, la nature est ici omniprésente.

Elle chante, pousse, coule partout.

Les légumes ont aussi leur terrain. Certains leur bute car Gilbert favorise la permaculture.

201804061046108002_4.jpg

Une méthode systémique qui s'inspire de l'écologie naturelle en favorisant au maximum la vie microbienne qu'il y a dans le sol.

Quelques pas plus loin, on passe inévitablement devant le poulailler.

Plus bas encore, l'olivette vient rappeler qu'ici, en garrigue, l'olivier est l'arbre sacré par excellence.

On y flâne tant l'appel au lâcher prise est prenant et lorsqu'on se laisse porter par un peu plus de curiosité, en apothéose, on tombe sur une immense piscine naturelle réservée aux poissons et autres amphibiens.

201804061046108002_2.jpg

L'eau qui coule de la cascade se laisse tendrement filtrer par une réserve naturelle de plantes aquatiques avant de se déverser dans une immense vasque où même les algues ne retiennent pas l'envie du grand saut.

Et enfin, il suffit de lever la tête pour voir une cabane au sommet d'un pin majestueux.

Comme un balcon sur un petit coin de paradis...

23/04/2018

Russan - Promolive, une association très futée

L'Association pour la promotion de l'olive et de l'olivier fait son petit bonhomme de chemin. Elle a même été distinguée dans le petit futé 2017 pour sa fête de l'olivier qu'elle organise chaque année en octobre.

De quoi lui donner des ailes ou plutôt lui faire pousser des branches pour en récolter les fruits.

En la matière, le bilan de l'année écoulée lors de son assemblée générale annuelle qui s'est déroulée le samedi 14 avril dans la salle Edmonde Gleize a confirmé cette dynamique.

L'occasion de tirer un bilan sur ses activités tout au long de l'année entre démonstrations de taille, de greffe, fêtes et initiatives.

201804191613227142_1.jpg

Une année 2017 qui aura également vu se tenir les premières assises de l’Oléiculture Familiale avec beaucoup de succès.

Le micro-moulin situé à l'ESAT des Chênes Verts aura lui aussi connu une belle activité avec un bilan total de 400 apports représentant 25 tonnes générant 3600 litres d'huile.

Parmi les projets, l'association a notamment annoncé la création de La Fédération Nationale de Développement de l’Oléiculture Familiale pour laquelle Midi Libre reviendra plus longuement.

D'ici là Promolive a du pain sur la planche ou plutôt de l'huile sur le feu car les idées bouillonnent !

18/04/2018

La Gazelle - Union Européenne et fraternelle à l'école de la Gazelle

L'école primaire d'application de La Gazelle avait des airs de fête mardi dernier.

Autour du directeur académique, de l'inspectrice de l'éducation Nationale mais également de l'adjointe au maire déléguée à l'enseignement scolaire, l'équipe éducative recevait des collègues espagnols de Séville dans le cadre d'un échange européen autour d'un projet Erasmus qui vise à observer des pratiques innovantes en classe.

Un projet "STAR", diminutif de Solidarité, Travail, Autonomie, Respect, qui sur une durée de deux ans, va se transmettre entre plusieurs nationalités.

Après l’Angleterre et la Bulgarie, c'est au Portugal qu'une équipe d’enseignantes de La Gazelle va se rendre prochainement.

201804121646084083_1.jpg

L'arbre de la fraternité planté dans le nouveau jardin de l'école

C'est donc par une conférence à destination notamment des parents que les festivités ont commencées autour de la question du choix de l'autorité pour l'enfant, de nos jours.

Un sujet qui venait parfaitement introduire l'objectif de cette initiative qui s'est ensuite poursuivie avec la chorale des enfants.

Là encore, les chansons avaient été choisies en lien avec les sujets dominants de tolérance, de partage, de respect à l'image de la célèbre chanson intemporelle contre le racisme, de feu Claude Nougaro, "Amstrong".

Le point d'orgue de cette soirée avait ensuite lieu dans la cour de l'école où a été planté, sous l’œil attentif des autorités, l'arbre de la fraternité.

En conclusion, les invités étaient conviés à aller visiter l'exposition qui ornait le hall d'entrée de l'école.

Une multitude de panneaux aux accents de guide de bonne conduite.

Et des valeurs qui, à l'image de Monaïme, élève en CM1, semblaient avoir déjà fait leur chemin...

15/04/2018

Serre Paradis - Tour du monde anglophone à l'école Notre Dame

L’école privée Notre Dame à Nîmes a orienté son nouveau projet d’école selon trois axes : La pédagogie coopérative, le vivre ensemble et La langue anglaise.

Pour vivre l’anglais sous une forme active et ludique, l’école a signé un partenariat avec Cap English et deux de leurs intervenants anglophones viennent animer des séances toute l’année pour tous les élèves de la très petite section jusqu’au CM2.

Samedi 7 avril, l’école a ouvert ses portes aux parents qui sont venus très nombreux participer aux activités proposées.

Il a alors été imaginé une sorte de voyage dans tous les pays anglophones où, lors de chaque escale (passage en classe), des activités étaient proposées.

Les parents, munis de leur carte d'embarquement et les enfants de leur passeport pouvaient par exemple transformer un essai en Nouvelle Zélande, sentir et identifier des épices en Inde, répondre à un quizz en Irlande.

201804111618048051_1.jpg

Les enseignantes arboraient le pays de leur choix

Il pouvaient aussi faire et manger des pop corn aux Etats Unis, goûter du sirop d’érable au Canada, peindre une fresque en Afrique du sud, reconstituer le puzzle d’un double bus au Royaume Uni, découvrir les animaux en Australie…. et bien d’autres choses encore !

En fin de matinée, les élèves ont aussi présenté des danses, des comptines et des chants en anglais.

Les parents d’élèves ont enfin pu visiter les expositions de chaque classe et compléter avec leurs enfants les questionnaires sur les capitales, les drapeaux, l’alimentation, les coutumes… des pays visités.

Une matinée très enjouée, culturelle et ludique partagée par tous.

Of course...!

12/04/2018

Croix de Fer - L'association Symbiogym fête ses 15 ans

L'association Symbiogym fête ses 15 ans le 11 avril prochain. Un anniversaire qui permet également de faire le bilan. Sa présidente Chantal May le livre pour Midi Libre. Entretien

15 ans c'est l'adolescence ! Est-ce grâce au sport que l'on fait si jeune ?

Tout est lié: le corps et l'esprit. Oxygéner le corps c'est nourrir l'esprit. A Symbiogym on ne parle pas d'âge mais de capacités physiques à améliorer. On peut progresser à tous les stades de la vie! Nous sommes un club dont les âges varient de 16 à 80 ans.

Plus sérieusement, cet anniversaire est aussi l'occasion de tirer un bilan de toutes ces années. Alors, toujours en aussi bonne forme ?

Le club a démarré en mars 2003 avec 35 adhérentes, une animatrice et 4 cours par semaine. 15 ans plus tard 150 adhérentes fréquentent 14 heures de cours dans 4 sites différents avec 5 animatrices salariées diplômées. Les activités se sont diversifiées. Le club s' fait une bonne réputation. Nous pratiquons des activités physiques avec des personnes que nous connaissons.

201804061115476435_1.jpg

A l'heure où le sport s'invite partout, sur les réseaux sociaux, à la télévision, dans les salles, qu'est-ce qui vous distingue ?

Nous appartenons à la plus grande fédération française de sport non compétitif la Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire reconnue d'utilité publique dont le concept est le sport santé depuis 25 ans avec des professionnels ayant une solide formation initiale et continue. Nous accompagnons les personnes dès 9 mois et ce tout au long de la vie dans le sport santé bien-être. Notre force c'est la compétence de nos animateurs, la proximité, le prix très attractif, la pédagogie différenciée, c'est le respect et l'acceptation de l'autre. Nous accueillons aussi des gens malades qui grâce à des activités physiques adaptées supportent mieux leur maladie voire leur handicap.

Déjà 15 ans mais encore 15 ans au moins. Comment voyez-vous l'évolution de l'association ?

Chaque année nous mettons en place une nouveauté. Cette année nous avons même créé un QR code! Pour la saison prochaine nous projetons de créer 2 cours enfants le mercredi matin puisque la demande est forte dans le quartier. Ayant toujours eu de bons contacts avec la mairie, portant et dynamisant le quartier depuis 15 ans, œuvrant pour le maintien et l'amélioration de la santé de chaque adhérente, je garde bon espoir de bénéficier encore de leur soutien.

07/04/2018

Croix de Fer - Nouveau destin pour l'équipe de football

L’Association Sportive Nîmes Camarguais Croix-de-Fer veut croire à un nouveau destin.

Pour cela, elle prospecte, consulte, séduit, notamment les commerçants du quartier.

À l’origine de cette renaissance, André Coll, Thomas Barlaguet, qui n’est autre que le petit-fils de l’ancien entraîneur et joueur de Nîmes Olympique Pierre Barlaguet, Boris Boutet ou encore Julien Bringout.

La genèse de cette association remonte à l’époque où les supporters du Nîmes Olympique venaient se retrouver au bar Le Camarguais sur l’avenue Jean-Jaurès.

Le temps faisant, l’enseigne a disparu mais la passion est restée intacte. 

IMG_5127.JPG

Des responsables aux côtés de leur sponsor


Aussi, quelques irréductibles ont voulu perpétuer la tradition en réactivant l’association  : « Notre démarche peut paraître symbolique, mais un secteur aussi dynamique doit pouvoir compter sur une équipe de football qui le représente », explique le président.

Dans ce même esprit, le gérant de la boulangerie La Fournée leur a déjà donné un coup de pouce en finançant le maillot des joueurs : « Cela me paraissait normal d’encourager et d’aider des jeunes qui s’investissent dans et pour le quartier. »

Une histoire qui démarre bien avec un logo, inspiré du club de Liverpool qui en dit long sur la motivation : « Nous voulons plus évoluer dans un esprit convivial que sur le terrain même si, à notre niveau, on ne peut que progresser. »

Une modestie qui frôle la division d’honneur... 

04/04/2018

Russan - Le rendez-vous Pascal perpétué

A Russan, le lundi de Pâques, si vous cherchez des habitants, c'est du côté de la place de l'ambiance que vous les trouvez.

Car, depuis de très nombreuses années, le comité donne rendez-vous pour le traditionnel banquet Pascal au cours duquel, les convives viennent notamment déguster les agneaux cuits à la broche.

IMG_5154.JPG

Pendant que les agneaux doraient, la fête battait son plein

Cette année encore, le succès ne s'est pas démenti puisque il fallait se serrer les coudes pour pouvoir y participer.

Festif, convivial, joyeux et animé, les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands et se fut finalement un grand plat qui a été servi dans de petits pour le plus grand bonheur de tous.