Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/04/2018

Croix de Fer - Nouveau destin pour l'équipe de football

L’Association Sportive Nîmes Camarguais Croix-de-Fer veut croire à un nouveau destin.

Pour cela, elle prospecte, consulte, séduit, notamment les commerçants du quartier.

À l’origine de cette renaissance, André Coll, Thomas Barlaguet, qui n’est autre que le petit-fils de l’ancien entraîneur et joueur de Nîmes Olympique Pierre Barlaguet, Boris Boutet ou encore Julien Bringout.

La genèse de cette association remonte à l’époque où les supporters du Nîmes Olympique venaient se retrouver au bar Le Camarguais sur l’avenue Jean-Jaurès.

Le temps faisant, l’enseigne a disparu mais la passion est restée intacte. 

IMG_5127.JPG

Des responsables aux côtés de leur sponsor


Aussi, quelques irréductibles ont voulu perpétuer la tradition en réactivant l’association  : « Notre démarche peut paraître symbolique, mais un secteur aussi dynamique doit pouvoir compter sur une équipe de football qui le représente », explique le président.

Dans ce même esprit, le gérant de la boulangerie La Fournée leur a déjà donné un coup de pouce en finançant le maillot des joueurs : « Cela me paraissait normal d’encourager et d’aider des jeunes qui s’investissent dans et pour le quartier. »

Une histoire qui démarre bien avec un logo, inspiré du club de Liverpool qui en dit long sur la motivation : « Nous voulons plus évoluer dans un esprit convivial que sur le terrain même si, à notre niveau, on ne peut que progresser. »

Une modestie qui frôle la division d’honneur... 

04/04/2018

Russan - Le rendez-vous Pascal perpétué

A Russan, le lundi de Pâques, si vous cherchez des habitants, c'est du côté de la place de l'ambiance que vous les trouvez.

Car, depuis de très nombreuses années, le comité donne rendez-vous pour le traditionnel banquet Pascal au cours duquel, les convives viennent notamment déguster les agneaux cuits à la broche.

IMG_5154.JPG

Pendant que les agneaux doraient, la fête battait son plein

Cette année encore, le succès ne s'est pas démenti puisque il fallait se serrer les coudes pour pouvoir y participer.

Festif, convivial, joyeux et animé, les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands et se fut finalement un grand plat qui a été servi dans de petits pour le plus grand bonheur de tous.

31/03/2018

Quartiers - Le sixième challenge de pétanque programmé

Il y a six ans, le premier challenge réunissait, sur le site du Cheval du Clapas, les comités de quartiers de garrigues pour en découdre sur les terrains de pétanque.

Depuis, la manifestation s’est élargie à d’autres structures, et elle a fêté ses cinq ans en 2017.

Devant un tel succès, les organisateurs viennent d’annoncer une nouvelle édition.

Elle se tiendra le samedi 25 août, toujours sur le même site, chemin des Rondes.

Au fur et à mesure, l’équipe organisatrice affine le règlement et l’organisation de cette journée, qui accueille tout de même plus de deux cents personnes, joueurs, accompagnants ou curieux.

665922758.jpg

Une édition 2017 festive, colorée et animée

Jacques Vainaud, en charge de l’organisation, a posé les conditions en accord avec les comités de quartier : « Pour pouvoir s’inscrire, il faut s’adresser à son comité, être licencié ou pas, et avoir accepté le règlement distribué auprès de chaque comité ou association. »

Participent au concours les comités de Garrigue Nord, Russan, La Planette, Croix de Fer, Ventabren, La Gazelle, Route d’Alès, Castanet, Mas de Roulan, ainsi que les associations du Cheval du Clapas et de la Boule du Mont-Duplan.

L’année dernière, c’est le comité de La Gazelle qui a remporté pour la deuxième fois consécutive le challenge.

Le conservera-t-il ou se fera-t-il battre lors de la finale dans les arènes ?

De l’avis de tous, la plus belle victoire de cette manifestation est avant tout la convivialité...

27/03/2018

Calvas - Un coach sportif avec la ville pour terrain de jeu

À vingt-neuf ans, après des études en Staps, Baptiste Akpa a souhaité mettre son expérience au service des personnes qui souhaitent vivre plus sainement et développer une appétence pour les pratiques physiques.

Un parcours qui débute très jeune et qui l'a conduit à mettre en place un concept adapté : « De par mon approche personnelle multidisciplinaire du sport (musculation, judo, yoga, kung-fu, etc.), je me suis inspiré de plusieurs pratiques afin de constituer une méthode complète, qui envisage l'accompagnement sportif dans sa globalité. »

L'originalité en plus, puisqu'il conduit ses élèves dans divers endroits de la ville : « L'entraînement en plein air revêt un aspect pratique concernant les disponibilités et la localisation des actifs que je coache. Il permet aussi, à l'issue des séances, de pouvoir s'entraîner n'importe où, de devenir tout-terrain. Enfin, il est beaucoup plus agréable pour la plupart des gens de s'entraîner en extérieur que de rester enfermé chez soi. »

08.jpg

 

Comme par exemple sur l'aire de Calvas où Baptiste vient entraîner : « Bien que l'aire de Calvas soit de taille modeste, on y trouve des aménagements permettant de s'entraîner avec un peu d'imagination. En plus, le quartier environnant est assez tranquille, ce qui permet de pouvoir faire un petit footing dans la séance. »

Inspirer, expirer et respirer.... Un concept prometteur qui permet de prendre le grand air.

www.aktif-coaching.com

20/03/2018

Russan - Yves Chapon, nouveau président du comité

Parmi les six nouveau membres du conseil d’administration élus lors de l’assemblée générale du comité de quartier, Yves Chapon était de ceux-là.

Une première étape qui a été suivie d’une seconde lors de la réunion de bureau où personne ne voulait briguer la présidence.

L’ancien colonel des pompiers à la retraite s’est donc proposé et a été élu à l’unanimité.

Un nom sur lequel personne n’avait pourtant parié. Mais voilà, le nouveau président élu avait quelques atouts.

Il est Nîmois, il réside dans le quartier depuis de très nombreuses années et il a à son actif un parcours professionnel exemplaire.

P1080856b (Copier).jpg

De quoi rassurer les plus anciens et lui donner quitus. Bernard Astier se dit « content de cette succession. Il est dans le même état d’esprit que nous et ses objectifs correspondent aux nôtres. Il fera un bon président » confie t-il.

A Russan, tout le monde semble satisfait par cette succession et espère que le nouveau président insufflera une dynamique notamment envers la jeunesse qui manque cruellement dans les instances : «Nous avons besoin de renouvellement. Les discussions que nous avons pu avoir me donnent de l’espoir car Yves Chapon veut y croire » ajoute Bernard Astier.

L’ex-président garde malgré tout un œil sur le comité puisqu'il a été élu vice-président : «Cela permettra de l’aider à se lancer» avant de compléter : «Il a déjà de la chance. Il pourra compter sur 14 hommes et 14 femmes».

Un bel exemple de parité...

16/03/2018

La Planette - Un groupe de travail sur la question des sangliers

L'assemblée générale du comité de quartier de La Planette qui s'est tenue samedi dernier dans la salle municipale du plan du feu a été l'occasion d'aborder de nombreux sujets.

Mais avant cela, il fallait adopter les différents bilans qui l'ont tous été, sans surprise, à l'unanimité.

Pendant ce temps, les intervenants prévus, s'installaient en vue de répondre aux questions de l'assistance.

Des échanges se sont alors engagés sur l'évacuation des déchets verts ainsi que sur les transports en commun avec des explications plutôt convaincantes voire même des annonces forts rassurantes : " Au 1er janvier 2019, nous nous engageons à ce que vous puissiez réserver un taxi deux heures avant" a déclaré le représentant des transports à l'Agglo.

A la tribune, le président Philippe Boulet, entouré de Camille Delran, président du Conseil de quartiers Garrigue Nord et de Jacky Raymond, vice-président de Nîmes Métropole délégué à l'enseignement supérieur et à la formation, a remercié les intervenants avant de laisser la place à d'autres sujets non moins intéressants.

IMG_5059.JPG

Parmi ceux-là, les sangliers ont occupés l'espace.

Une préoccupation qui ne cesse en effet de grandir et qui, chez certains, provoque quelques initiatives pour le moins surprenantes: "Moi, j'ai mis la radio et les projecteurs durant 4 nuits et je n'ai plus eu de sangliers sur mon terrain" a expliqué une participante.

Au prix d'une tranquillité préservée, un autre participant à préféré proposer un groupe de travail sur la question.

Une idée qui a motivé certains d'entre-eux.

Ludique, interactive, rondement bien menée, la réunion s'est achevée sur le verre de l'amitié et à l'issue de nombreux autres points et point noir, comme le haut-débit...

13/03/2018

Gazelle - Route d'Uzès : Claude Ayme, nouveau président du comité de quartier

Le paysage de la gouvernance des comités de quartier ne cesse de se transformer.

Un nouveau changement vient d'intervenir cette fois-ci au sein du comité de quartier de La Gazelle-Route d'Uzès.

Et ce n'était pas gagné. A quelques jours de l'élection, personne n'était sur les starting-blocks.

Les discussions ont finalement abouties à l'élection de Claude Ayme. Ancien cadre du BTP, le nouveau récipiendaire est adhérent au comité depuis dix ans et aux responsabilités depuis quatre ans.

Déjà aux commandes, Claude Ayme a pris des rendez-vous en Mairie et au sein des services de Nîmes Métropole: " Notre ligne directrice sera le mieux-vivre. Nous allons poursuivre l'oeuvre de Régine Despret-Eldarov avec moins de centralisation et beaucoup plus de délégation. Chacun aura une mission. C'était ma condition" explique le nouveau président.

A 75 ans, Claude Ayme veut faire bouger les choses avec l'aide du plus grand nombre : "Plus nous serons nombreux au comité, plus nous serons crédibles et entendus".

WP_20180227_001.jpg

Un appel lancé aux 5000 habitants pour un comité qui recense 200 adhérents.

Au menu des priorités, la voirie "qui est dans un état catastrophique" mais aussi la vitesse, les transports, l'assainissement et l'insécurité : "Nous sommes un des seuls quartier à devoir gérer des problèmes de zone urbaine et de zone de garrigue".

Outre le côté administratif, le comité revendique une dynamique importante avec des ateliers, des animations et des projets.

Un président qui appelle a un sursaut démocratique : "Agir dans le bénévolat pour le mieux-vivre de la cité est quelque chose de très valorisant".

Un message vers ceux qui hésiteraient encore !