Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


22/01/2018

Route d'Uzès - La Banque Populaire du Four à Chaux ferme ses portes

Jusque-là,c'était une rumeur. C'est devenue une certitude.

L'agence de la banque populaire installée depuis plusieurs années sur la zone commerciale du Four à chaux, route d'Uzès, ferme définitivement ses portes.

C'est en effet par un courrier qui a été adressé aux clients, que l'information a été confirmée.

Un regret pour le président du comité de quartier de Ventabren qui lors de la période de rumeurs s'était déjà offusqué de la déliquescence des commerces de proximité "très utiles aux personnes âgées ou à mobilité réduite".

Des clients qui désormais, devront se rendre en centre-ville...

 

201801111721191924_1.jpg

 

12/01/2018

Série : Nîmes, le ville aux 7 collines - Le Mont Crémat où le Montmartre Nîmois

Lorsqu'on s'amuse à demander aux Nîmois d'énumérer les sept collines de Nîmes, assurément, si le Mont Duplan est souvent cité, celle qui se trouve de l'autre côté du col Saint-Luc est peu connue, voire inconnue.

Levons donc le mystère.

Le Col Saint-Luc, dominé par l'église du même nom, est situé à 71.30 mètres d'altitude.

201712281249371587_4.jpg

C'est un carrefour cardinal entre deux parties de la ville, celle qui mène du Sud au Nord et de l'Est à l'Ouest.

Mais ce n'est pas le point le plus haut. En fait, il s'agit d'un passage entre le Mont Duplan et Le Crémat, de l'autre côté.

Pour s'y rendre, il faut suivre un panneau indiquant les Trois Fontaines. Cette rue qui grimpe encore, mène à celle des Moulins dont on peut encore apercevoir les vestiges.

201712281249371587_5.jpg

Sûrement pas un hasard si les anciens ont construit des moulins par ici. De là, on poursuit jusqu'à la crypte Saint-Baudile.

Là, le mystère est loin d'être élucidé d'autant que cette crypte a aussi son lot de phénomènes étranges. Mais l'enclos sur lequel repose une vaste croix permet de s'arrêter un instant sur cet endroit qui est, en vérité, une des sept collines de Nîmes.

201712281249371587_3.jpg

Le Crémat est aussi le nom de la rue qui mène jusqu'ici. Voilà un endroit qu'on appelait aussi le Mont du Martyr puisque, selon la légende, Saint-Baudile y fût décapité.

Mais le nom de cette colline aurait, là aussi, plusieurs interprètes et interprétations. Certains considérant qu'à l'époque, plusieurs tènements ont été incendiés. D'autres préfèrent parler d'exposition favorable à une chaleur caniculaire l'été.

Ce quartier est tout ce qu'il y a de plus agréable surtout lorsqu'on s'y perd. Labyrinthe aux ruelles étroites, sa réputation en fait un quartier résidentiel où plane un air d'artistes.

201712281249371587_1.jpg

Les réverbères qui jalonnent la rue des moulins, les vestiges des trois moulins qui se dressent encore, les petits escaliers qui s’entremêlent ça et là offrent une atmosphère parisienne.

201712281249371587_2.jpg

D'où son nom de "Petit Montmartre Nîmois". La configuration du quartier nécessite d'être un adepte de la marche.

Entre la Croix de Fer et la crypte, on ouvre un parchemin sur lequel se sont écrits des siècles d'histoire, d’événements.

Ici, c'est comme si on avait peint un rythme de vie à la Nîmoise, sous le chant des cigales, les sifflets des meuniers et les allées et venues de l'allumeur des réverbères.

Voilà une colline depuis laquelle on gravite vers l'émerveillement.

09/01/2018

Série : Nîmes, la ville aux 7 collines - La Lampèze, entre Tour Magne et Fort Vauban

Depuis le centre ville, la rue de La Lampèze, prolongée par le chemin de La Lampèze, mène sur les hauteurs de la ville.

201712281148493760_1.jpg

Du relevé le plus élevé, on comprend pourquoi cette colline fait partie du septième des points culminants Nîmois.

La vue dégagée permet d'y voir l'horizon, loin, très loin.

Quartier aux maisons et villas cossues, cette longue artère qui de la rue de la Tour Magne descend jusqu'à la rue Clérisseau, zigzague en pente raide parfois à travers quelques passages étroits où la roche calcaire apparente par endroit vient rappeler la géologie collinaire.

Grimper cette rue, c'est comme randonner dans un sentier aux relents bucoliques. Un air exaltant qui invite à l'évasion.

Il existe plusieurs versions sur l'origine du nom de cette rue. Historiens, académiciens, passionnés, écrivains se sont penchés sur cette question sans vraiment y apporter de certitudes.

201712281148493760_2.jpg

Pour les uns, La Lampèze tirerait son nom d'un enclos sur lequel étaient cultivés de nombreux oliviers qui fournissaient l'huile destinée à l'entretien des lampes de la Cathédrale.

Pour d'autres, si l’étymologie reste exacte, le nom serait plutôt assimilé à la réverbération du soleil sur le dôme naturel de ce secteur, lequel créerait une réverbération faisant penser à une lampe.

Bref, si le soleil illumine effectivement cette colline, c'est aussi la colline qui déverse jusque dans la ville sa fraîcheur relative quand ce n'est pas l'eau tombée du ciel qui ruisselle.

En voiture, difficile de se rendre compte de l'environnement privilégiée de ce quartier. C'est à pied que tout se découvre, courageusement tant la pente est raide.

Croiser un riverain relève plutôt de la mission impossible et les portails restent souvent clos alors que par dessus, on peut aisément apercevoir ou deviner quelques beaux jardins ou parcs privés.

201712281148493760_3.jpg

En montant le chemin de la Lampèze, on ne se lasse pas de ces quelques apparitions de la Tour Magne sur sa gauche et dans l'autre sens, lorsqu'on en descend, on tombe nez à nez avec le Fort Vauban.

La rue de La Lampèze est une transition dans l'histoire et le patrimoine de cette ville aux sept collines.

Ce doux éperon qui dans sa partie haute se pare d'une nature généreuse, offre dans sa partie basse un concentrée de demeures qui en fait sa réputation.

Oui, c'est une certitude: La Lampèze a de la hauteur !

03/01/2018

Belle et heureuse année 2018 !

ob_aed861_brel.jpg

09:20 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

31/12/2017

Garrigue Nord - Le Cheval du Clapas lance ses projets

Dernièrement, l'association Le Cheval du Clapas, présidée par Claude Brès, s'est retrouvée sur le site de l'ancien affenage à l'occasion de son assemblée générale annuelle.

Dans une ambiance conviviale et amicale, quatre vingt personnes ont suivi et approuvés les différents rapports pour ensuite se prononcer sur les projets.

Parmi ces derniers, les responsables ont annoncé le début de grands travaux pour rénover les arènes : "Nous allons changer tout le système électrique, remplacer les planches abîmées et repeindre" a expliqué le président.

25507645_404633189967122_4993385751106897840_n.jpg

Un autre sujet était sur toutes les lèvres, la transhumance.

Ils souhaitent que l'édition 2018 s'élargisse à de nouveaux comités de quartier : "Nous voudrions, à travers cet événement, retrouver l'esprit de Garrigue en fête et allons adresser une demande aux comités intéressés avant de provoquer une réunion courant janvier pour arrêter le programme".

L'association participera au challenge de pétanque et sera en fête le premier samedi de septembre.

Enfin et avant le traditionnel verre de l'amitié, a été réélu à l'unanimité Claude Brès ainsi que tous les autres membres du bureau tandis que Bernard Chamboredon a été élu au poste de Trésorier.

28/12/2017

Ventabren - Pour Noël, le comité ne laisse personne au bord du chemin

C'est une tradition au sein du comité de quartier. Chaque année, les bénévoles préparent des colis pour les personnes âgées du quartier. 

Ils se sont donc transformés en Père Noël et sont allés distribuer dans les foyers sélectionnés, des colis emplis de gourmandises. 

De quoi aider les plus fragiles ou les plus isolés à passer des fêtes avec un peu plus de gaieté !

IMG_138611.jpg

26/12/2017

Garrigues nord - Rififis au comité de quartier

Au clapas, il faut croire que les arènes inspirent.

Car actuellement, sur ce secteur, c'est à une véritable corrida que se livrent les membres du comité de quartier.

Les banderilles pleuvent entre ceux qui organisent une assemblée générale extraordinaire et ceux qui la déclarent illégale.

Alberto Garcia, le président du comité de quartier Garrigue Nord veut mettre les points sur les "i" : "L'assemblée générale du comité se tiendra conformément aux statuts et règlement de l'association le 18 février 2018. C'est la loi et tout ce qui se tiendra en dehors ne sera pas reconnu et pourra être sanctionné".

24899927_400512867045821_4975118977742704774_n.jpg

En fait, depuis plusieurs mois, la tension est montée d'un cran au Clapas sans que l'on sache vraiment pourquoi.

Intimidations, insultes ont pris le dessus et des plaintes ont même été déposées : "C'est Don Camillo ici depuis quelques temps. Le comité ne doit être qu'un lieu de convivialité gage d'efficacité. Alors si certains ont quelque chose à dire, à déclarer, qu'il le fasse légalement dans le cadre de l'assemblée générale du comité de quartier en février et non pas comme annoncé ce dimanche 17 décembre. De toute façon, le clapas sera fermée car occupé" a déclaré le président élu.

Et pour qu'il devienne un président déchu, il précise : "cela peut se faire démocratiquement lors de l'assemblée convoquée et officielle. je n'y vois aucun inconvénient".

A bon entendeur...