Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


06/11/2017

Costières - Les Allobroges festoient aux cotés d'une championne

Les Allobroges Nîmois est le premier club de gymnastique de Nîmes. Il a été créé en 1949.

Depuis, il ne cesse de former de jeunes gymnastes destinées notamment à monter sur les podiums.

Affiliés à la Fédération Française de Gymnastique le club est en pleine effervescence.

A l'occasion de la fête d'Halloween, les jeunes gymnastes du groupe performance ont voulu marquer l’événement et ont donc revêtu les déguisements de circonstance en fin d'entrainement autours d'un goûter avec leurs familles qui se tenait à la salle des Costières.

IMG_8860.jpg

Mais au-delà de ce rendez-vous festif, ce fût aussi l'occasion pour eux de rencontrer et de partager un moment avec Coralie Chacon, ancienne étoile de la gymnastique Nîmoise.

Elle s'est distinguée notamment par une 8eme place individuelle au saut et une 6eme place au concours général en équipe aux Jeux Olympiques d'Athene en 2004 et s'était déplacée pour l'occasion : " Ces jeunes filles font énormément de sacrifices pour la gymnastique. Dès l'âge de 7 ans, elles s’entraînent dix heures par semaine dans l'espoir d’intégrer un jour les équipes de France. Je suis aujourd'hui une jeune maman épanouie, il est temps pour moi d'accompagner cette jeune génération, et de leur transmettre une partie de mon expérience pour les aider dans ce choix de vie si difficile qu'elles ont fait". 

Une rencontre qui n'a pas laissé de marbre ces jeunes sportives sous l’œil attentif de leurs entraîneurs Leslie Ducasse et Allan Renouard.

20171101_163942.jpg

Une team qui bénéficie d'une experte puisque Leslie Ducasse a été distinguée meilleur entraîneur du Gard en 2016. Pour elle, il faut trouver le juste équilibre entre les objectifs sportifs et l'équilibre psychologique: « Une carrière de gymnaste de haut niveau représente de nombreux sacrifices, et s'il faut préparer les échéances sportives, il est indispensable de former de futures jeunes femmes épanouies et bien dans leur peau. Ces moments de détente, même rares, renforcent la cohésion de mes filles entre elles et allège la rigueur des stages pendant les vacances scolaires, période pendant laquelle je les entraîne 6 heures par jour tous les jours."

Un équilibre bien trouvé à cette occasion entre séance de dédicaces, photos et échanges avec la championne...

30/10/2017

Russan - Le journal du comité relifté !

Le comité de quartier a revu la charte graphique de son journal d'information Le Mazetier.

Plus aéré, il est une mine d'informations pour les habitants et publie quelques photos illustrant les activités.

Rien ne change en revanche sur le contenu qui est toujours destiné à expliquer les actions du comité, à donner les dates des prochaines manifestations et à recevoir de nouvelles adhésions.

Les bénévoles et responsables se réjouissent de cette nouveauté qui traduit enfin l'implication de chacun au service de tous.

mazetiernew.PNG

27/10/2017

Gazelle - Route d'Uzès : Paulette Baron nous a quittés

Dans le quartier, qui ne connaissait pas Paulette Baron ?

Presque une Baronne tant elle inspirait le respect auprès des habitants du quartier et des bénévoles du comité de quartier dans lequel elle a été durant de nombreuses années.

Mais c'est surtout à travers le club amitié de La Gazelle créé en 1987 qu'elle a connu un vraie notoriété.

Une association qu'elle a présidé et animé depuis.

423919959.jpeg

Paulette Baron au centre

Deux fois par semaine, de nombreux Séniors se retrouvaient sous son impulsion pour jouer aux cartes, participer à un loto, ou encore partager repas et sorties.

Paulette Baron laisse derrière elle des souvenirs éternels dans ce quartier où elle vivait avec la gentillesse, la simplicité et l'humilité qui la caractérisaient.

Midi Libre présente à ses proches ses plus sincères condoléances.

14/10/2017

Planette - La balade en gARTrigues 2018 sur de bons rails

En mai dernier autour du thème du papier , une trentaine d'artistes, artisans d'art, comédiens, musiciens se sont impliqués pour offrir une journée riche en découvertes et partages dans de nombreuses propriétés privées.

Des habitants du quartiers avaient généreusement ouverts leur porte permettant ainsi au delà des créations d'entrer dans un espace personnel de vie en garrigue.

18557395_1483468678391701_2176618706735329175_n.jpg

Devant un tel engouement, les organisateurs souhaitent reconduire la manifestation et en amont, présenter et sensibiliser les futurs acteurs de ce nouveau rendez-vous culturel.

C'est pourquoi, ils organisent une soirée d'échange le mardi 17 octobre au cours de laquelle sera projetée une petite vidéo réalisée par Jean Landra avec ses propres films et les photos de Julie et de Jean Paul Rouvier et un court film conçu par Lise Gros de TévéOc.

En 2018, le secteur proposé sera celui du quartier des antiquailles avec pour thème « le recyclage dans la création ».

Alors pour tous ceux qui souhaitent partager cette expérience et participer à la balade 2018, le rendez-vous est fixé à partir de 19 heures dans la salle communale du plan du feu.

12/10/2017

La Gazelle - L'école maternelle devient galerie d'art le temps d'une journée

L'école maternelle de La Gazelle va se transformer en marché d'artistes de tous poils ce samedi 14 octobre de 9 heures 30 à 16 heures 30.

Tout au long de cette journée dédiée à la créativité, l'école sera ouverte au public pour venir découvrir de nombreux objets réalisés par des artistes locaux.

Peintures, sculptures, bijoux, pâtisseries...Autant d'exposants pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.

Une manifestation organisée par l'association des parents d'élèves. L'entrée se fera côté route d'Uzès.

Renseignements sur marchedesartisteslagazelle@gmail.com

 

marche.png

03/10/2017

Quartiers - Le nouveau succès des comités de quartier

L'idée a pris naissance au comité de quartier de La Planette.

Depuis, les boites à livres se sont multipliées dans les quartiers.

Russan dispose de la sienne tout comme La Croix de Fer.

Sur le square Wladimir Guiu, les vas-et-vient s'enchaînent à un rythme grandissant : " La boite a été installée fin août est le succès est au rendez-vous. L'endroit est propice à la lecture et toutes les tranches d'âges viennent désormais se servir où tout simplement se prélasser devant un bouquin" explique Chantal May, présidente du comité de quartier de la Croix de Fer.

Le principe du libre service permet à chacune et chacun de venir choisir un ouvrage où compléter la collection : "On y trouve des romans, des bandes dessinées, il y en a pour tous les goûts".

IMG_4285.JPG

Seul hic, le vandalisme qui plane dans l'esprit des présidents de comités de quartier : "J'y passe tous les jours et jusque là, tout va bien" veut se rassurer Chantal May.

Celle-là même qui souhaiterait déléguer quelqu'un à ce concept et qui lance donc un appel.

Du côté de La Planette, on dresse déjà un bilan annuel : "La boite à Livres de notre quartier a vécu une première année d’existence plutôt encourageante grâce à une fréquentation régulière. Quel agréable moment de convivialité que d’avoir vu, fortuitement, de temps à autres, par un passage en voiture, des personnes assises sur un banc, face à la boite à livres, échanger, un livre à la main ! " raconte Philippe Boulet.

D'autres comités devraient suivre.

Comme quoi, dans les quartiers nîmois, on sait écrire quelques belles histoires...

28/09/2017

Quartiers : L'évacuation des déchets verts en garrigue fait débat entre les riverains

Tout avait pourtant bien commencé lors de la réunion publique organisée entre les comités de quartier de Russan, Ventabren et La Gazelle, jeudi dernier, salle Edmonde Gleize et la direction de la collecte et du traitement des déchets ménagers de Nîmes Métropole (DCTDM).

Un rendez-vous qui avait pour mission d'échanger avec les fonctionnaires et les administrés afin de tenter de trouver des solutions pour l'amélioration de l'évacuation des déchets verts en garrigue.

C'est d'ailleurs par une présentation exhaustive et maîtrisée du fonctionnement et des perspectives d'évolution du parc des déchetteries nîmoises que la réunion a débuté, devant une assemblée qui semblait conquise.

Jusqu'à ce qu'un intervenant droit comme un cèdre siffle la fin de la partie et clou le bec aux intervenants de la collectivité : "Bon, maintenant c'est à vous de nous écouter car nous avons des propositions à faire".

IMG_4288.JPG

Enchaîne Jean-Claude Woillet, président de l'association Promolive qui, avec plus de tact, a voulu démontrer que "La garrigue est parsemée de milliers d'oliviers qu'il faut tailler chaque année. Cela engendre d'importants déchets que tous ne peuvent pas déplacer car ils n'ont pas de remorques où sont âgés".

Alors lui vient la solution : "Pourquoi ne pas passer une convention avec les ESAT pour qu'ils viennent, à deux périodes de l'année, ramasser les déchets que les habitants déposeraient devant chez eux".

Une idée qui a, semble t-il, reçu un écho favorable de la part des services de l'agglo présents.

Mais ce qui a surtout mis le feu aux poudres, c'est la réaction d'un participant: "Laissez-nous brûler nos déchets dans le cadre d'une législation précise".

Il n'en fallait pas plus pour qu'un autre réponde : "Vous allez mettre le feu à notre garrigue".

On était déjà bien loin des propositions pourtant intéressantes présentées par le directeur de la DCTDM et la cheffe du service aux usagers.

Le broyage, le compostage, le paillage, l'amélioration du service aux usagers, autant d'explications intéressantes passées au broyeur !