Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


24/02/2016

Croix de Fer- La première année de Chantal May

 

Autour de Christian Bastid, Camille Delran et Christine Tournier Barnier venue rejoindre les rangs, une quarantaine de personnes avait fait le déplacement pour venir assister aux deux assemblées du comité de quartier.

Une première réunion était destinée à dépoussiérer les statuts vieux de trente ans et une autre à détailler les activités de l'année et les projets.

Le tout ayant été précédé d'un hommage à feu Jean Boyer, membre fondateur du comité et figure du quartier décédé il y a quelques mois.

Une belle introduction pour faire une transition entre passé et présent avec notamment une évolution des statuts votée en assemblée extraordinaire permettant désormais d’accueillir jusqu'à dix neuf membres au conseil d'administration.

Un signe fort de la président Chantal May qui espère donc compléter ses troupes. C'est ensuite l'assemblée générale ordinaire qui a emboîtée le pas sur les différents rapports.

FullSizeRender1.jpg

Ce fût donc l'occasion à la Présidente du comité de revenir sur les atouts et inconvénients. Un quartier « agréable, recherché, voire envié, qu'il a la chance de comporter une quinzaine de commerces, plusieurs écoles, 2 collèges, plusieurs associations dynamiques » a t-elle indiquée avant d'ajouter qu'un gros travail avait été fait depuis son élection il y a un an, « un travail souterrain indispensable dont les nouveaux statuts, une adresse mail, une page Facebook, des discussions poussées avec la Divaq , des recherches de nouvelles activités dont l'atelier broderie, être à l'écoute des riverains, des commerçants, des parents d'élèves (affaire de la fresque), participer aux manifestations des autres quartiers ».

Un compte-rendu qui s'est également arrêté sur des faits marquants comme l'inauguration du boulodrome, la fête des voisins, la fête de la musique, le Noël des enfants.

Parmi les nouveautés, Chantal May a notamment proposé une exposition « Notre quartier a du talent », un tournoi de pétanque, des concerts.

Bref, avec à son actif un nouveau Conseil d'administration, le comité semble avoir tourné une page de son passé pour se préparer à un bel avenir. Un optimisme partagé durant le verre de l'amitié.

 

 

21/02/2016

Garrigue Nord - Petite assemblée pour petit comité

 

Peut-être que la date et l'heure choisies ont découragé quelques adhérents et habitants mais l'assemblée générale du comité de quartier Garrigue Nord, dimanche matin, n'aura pas rassemblé foule.

Peut-être aussi parce-que le comité a du mal à recruter des adhérents ou que les problèmes ne sont pas plus importants qu'ailleurs.

Quoi qu'il en soit, Frédéric Nouis a présenté pour la dernière fois, son bilan d'activités et évoqué les problèmes les plus récurrents.

Un exposé qui démontre d'une part que ce petit comité est quand même assez dynamique tout au long de l'année et d'autre part, qu'il reste attentif sur quelques points d'accroche avec la municipalité.

IMG_0919.JPG

Parmi ceux-là, on s'est contenté de quelques rumeurs sur la loi Alur et la révision annoncée du PLU, rumeurs démenties par le président du Conseil de quartiers, Camille Delran, joint auparavant par téléphone.

Quant à la réfection des chemins, les intervenants ont plus dénoncé la qualité des travaux et leur coût que la volonté de la municipalité à vouloir faire le nécessaire.

Et peut-être que la plus belle des conclusions revenait à un habitant présent qui a lancé : « En garrigue, on a quand même plus d'avantages que d'inconvénients ».

En attendant, Frédéric Nouis a décidé de passer la main et devrait être prochainement remplacé, comme l'ensemble du bureau.

Candidature : Personne n'a souhaité se présenter dimanche matin lorsque Frédéric Nouis a lancé l'appel à candidature. Le bureau se réunira mercredi pour désigner le nouveau bureau qui devrait, d'après nos informations, être présidé par Albert Garcia, déjà administrateur et par ailleurs engagé dans le club taurin, la Cinco de la Tarde.

26/01/2016

Ventabren - Une assemblée sous un vent d'espoir

« Qui sème le vent récolte les 60 ans ! ».

Cet adage pourrait faire une sacrée transition entre la tempête qui a défiguré le quartier en février dernier et les préparatifs du soixantième anniversaire du comité de quartier prévu pour la fin de l'année.

Comme autant d'espoir de tirer un trait sur cet événement dont on aperçoit toujours les stigmates et d'envisager un avenir radieux pour ce comité qui fêtera ses 60 ans en décembre.

L'assemblée générale fût donc à cette image, dressant un bilan et dessinant des projets. Parmi les réalisations, le comité se dit plutôt satisfait d'avoir été entendu à l'image de la rénovation de la rue du Chalet « une réussite », dira le président Jean Guiu.

Autre satisfaction, la solidarité qui s'est déployée tout au long de l'année dans le quartier certes, lors de la tempête, mais aussi pour des actions destinées aux plus nécessiteux.

IMG_85111.jpg

Si le comité n'est pas exsangue de problèmes, il préfère patienter et attendre que les promesses soient tenues. Comme celle pour la fibre optique annoncée pour cette année où bien le parking relais de Calvas qui verra le jour au second semestre et pour lequel on regrette quand même de ne pas avoir été plus consultés.

Bref, pas plus de problèmes qu'ailleurs ou du moins les mêmes que dans tous les quartiers de garrigue confrontés à la vitesse excessive, la circulation grandissante, l'assainissement non collectif, où quelques aboiements trop répétitifs.

De quoi surtout perturber la quiétude d'un quartier qui glisse lentement vers de belles festivités que l'on aimerait pouvoir fêter dans un écrin de verdure en plein cœur de ce dernier.

Des échanges qui se sont ensuite prolongés autour de la traditionnelle galette des rois et du tirage de la tombola dont les bénéfices iront aux bébés du cœur.

Et avec l'espoir qu'à Ventabren, il ne vente désormais qu'un brin...

22/01/2016

Mas de Roulan - Le comité de quartier signe au dispositif « Voisins vigilants »

 

Le dispositif « Participation citoyenne » que l'on préfère appeler à Nîmes « Voisins Vigilants » va être mis en place sur le quartier du Mas de Roulan.

C'est une des décisions prise lors de l'assemblée générale du comité de quartier qui s'est tenue vendredi dernier à l'ESAT des Chênes Verts.

Annoncé par le président, Jean-Claude Drimaracci, ce dispositif a été expliqué par Bruno Foster, représentant de la police nationale chargé de déployer ce concept.

Si ce dernier a vanté les mérites d'un tel dispositif, avec chiffres à l'appui, il semble tout de même que le quartier ne soit pas confronté à une incivilité grandissante.

Au contraire, à l'image de ce dernier, la réunion s'est déroulée sans grande intensité avec, peut-être quelques questions plus pointues sur l'assainissement non collectif ou le très haut débit.

IMG_0868.JPG

Sur le premier point, Chantal Reynaud, représentant Nîmes métropole est venue répondre aux questions et expliquer les spécificités de l'assainissement non collectif en garrigue et dans ce quartier en particulier.

Très pédagogue, elle a réussi à convaincre l'assemblée sur la nécessité de bénéficier d'un système performant et de la volonté de son service d'accompagner et de conseiller tout en fermant la porte à l'éventualité d'un système collectif.

Sur le second point, il va falloir que les fans du haut débit patientent. Malgré une pétition adressée à l'opérateur Orange, les habitants voient toujours rouges même si les élus présents ont lancé: « On a prit un peu de retard mais c'est prévu pour 2017 ».

Autre sujet d'inquiétude, la loi ALUR qui verrait développer le foncier bâti en garrigue. Camille Delran, Président du conseil de quartier Garrigues Nord a tenté de rassurer en expliquant que la municipalité travaillait pour « préserver au maximum ce patrimoine qu'est la garrigue ».

C'est ensuite autour de la galette que les échanges se sont poursuivis...

14/12/2015

La Gazelle - De belles avancées pour le comité

 

Cette année, pour son assemblé générale, le comité de quartier de La Gazelle-Route d'Uzès avait convié ses habitants dans la salle paroissiale de l'église Saint-Luc.

Une salle qui a bien failli devenir trop exiguë tant les participants sont venus nombreux.

Il faut dire que les sujets étaient de taille puisqu'il y avait notamment la présentation du projet définitif du parking-relais qui verra le jour courant 2016 (lire Midi Libre du 9 décembre).

Si ce dernier a finalement quelque peu passionné la foule, le créneau le plus affriolant a été celui consistant à échanger avec les élus.

En la matière, les deux élus présents ne sont pas restés en reste puisqu'ils avaient pas mal de doléances et critiques à entendre.

Un exercice auquel se sont pliés Thierry Procida et Frédéric Pastor face à quelques vindictes. Sur l'état des rues notamment, une habitante a fustigé avant quelques applaudissements en guise de soutien : « On n'a jamais vu des rues dans un tel état. C'est le tiers monde ici ! ».

Sur cette question, le maire-adjoint et conseiller départemental s'est défendu : « Un audit est en cours et nous allons lancer un grand plan de rénovation pluri-annuel. La voirie nîmoise est équivalente en distance à celle de Paris. Nous, nous subissons en plus des aléas climatiques bien plus violents et qui aggrave l'état de nos rues ».

Même chose pour les ralentisseurs que certains voudraient devant leurs portes, l'élu a répondu : « Il y a débat sur les ralentisseurs déjà très nombreux. Une fois installés, on nous demande de les enlever car cela provoque plus de nuisances que d'avantages ».

C'est ensuite l'élu délégué à la tauromachie, aux rapatriés et aux festivités qui s'est exprimé sur le système d'onde verte installé depuis peu sur un tronçon de la route d'Uzès : « Ce système nous vient d'Espagne où cela fonctionne bien, comme sur la Diagonal à Barcelone. Il nous faut assurément mieux communiquer dessus mais c'est probablement un système efficace ».

AG 2015 2.jpg

En attendant de le vérifier, quelques autres sujets ont été évoqués avant de laisser la parole au directeur des transports de l'Agglo venu présenter le projet définitif de parking-relais.

Des explications enrichies par le directeur de cabinet de Nîmes Métropole, Julien Devèze.

Histoire de désamorcer quelques mécontentements et de promettre du mieux pour ce quartier qui va subir de profondes mutations...

 

 

10/12/2015

Russan - Un projet qui inquiète

À l’initiative d’un groupe de riverains, une pétition circule ces jours-ci, impasse Mariette, dans le quartier de Russan.

Elle met en garde la mairie et le comité de quartier contre le projet de construction qui se profile sur la parcelle située au n˚14, dans cette petite voie des garrigues nord. Un terrain boisé et encaissé, vers lequel convergent plusieurs pentes.

«Nous avons appris que ce terrain, récemment vendu, allait être divisé en trois lots constructibles, pour deux nouvelles maisons et l’agrandissement du mazet existant, alors qu’il a toujours été inondable», alerte l’une des signataires, installée de longue date dans le quartier (1).

«Avec mon mari, nous étions là lors des grandes inondations de 1988 et nous avons vu cette parcelle submergée aux deux tiers de sa surface. D’ailleurs, elle recueille de l’eau à chaque intempérie.»

Nouvelle image (9).jpg

Dès lors, la perspective que ce terrain soit construit préoccupe les habitants qui craignent de voir le cadereau, qui traverse la parcelle, gagner en débit à la moindre pluie.

Dans l’impasse Mariette, on trouve cette bétonisation contradictoire avec la politique de prévention des inondations, à l’heure où l’on détruit des habitations exposées afin d’éviter de nouveaux drames.

FABIEN ARNAUD 

(1) Mercredi, l’adjointe à l’urbanisme, Marie-Reine Delbos, a indiqué avoir signé un avis défavorable à la demande de division de cette parcelle.

05/12/2015

Exclusivité - La Gazelle : Parking relais, du rêve à la réalité

Cela faisait des lustres que le comité de quartier de La Gazelle Route d'Uzès le réclamait.

Le parking relais va enfin devenir réalité.

C'est en tout cas ce que Nîmes Métropole promet et c'est ce qu'ont annoncé les responsables du comité avec, à l'appui, l'esquisse du projet que Midi Libre s'est procuré.

De gros travaux donc d'aménagements vont être entrepris courant du premier semestre 2016 pour une mise en service au mois de septembre de la même année.

Entre le chemin de Ventabren et celui du Mas de Roulan, le parking devrait inclure trente six places de stationnement dont quelques emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite mais aussi aux véhicules électriques.

Les bus devraient contourner un espace paysager attenant au parking. Un bel ensemble aux toutes dernières innovations en matière d'écologie et de normes d'accessibilité qui les services de l'Agglo représentés par Marc Duchenne, directeur déplacements et organisations des transports à l'Agglo sont venus expliquer aux habitants lors de l'assemblée générale du comité vendredi.

Nouvelle image (6).jpg

Mais ce projet s'inscrit plus globalement dans un ensemble de transformation que le quartier va connaître ces prochaines années dans le cadre de la révision des déplacements urbains avec l'extension de la ligne 1 du trambus, un grand parking près du Pont des pendus et sa halte ferroviaire à l'horizon 2020/2025.

Sans compter le programme Cadereau d'Uzès et le projet de déviation Nord qui joue les Arlésiennes.

A moins qu'un projet en appelle un autre et que le comité sache patienter. Ce qu'il semble avoir compris...