Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


12/05/2018

Russan - Yves Chapon veut rajeunir le comité

Il a quitté le képi de colonel des sapeurs-pompiers pour prendre la casquette de président du comité de quartier.

Yves Chapon a été élu voilà quelques semaines président du comité de quartier de Russan et a apporté dans sa valise à projets quelques idées pour faire entrer le comité dans une nouvelle ère.

Si cette élection a plutôt été une surprise, elle se veut être le signe d'un nouvel élan : "Succéder à Bernard Astier n'est pas un chose facile mais j'ai confiance aux bénévoles qui m'épaulent et j'en appelle aux jeunes et aux forces vives de ce quartier pour venir renforcer les rangs".

A soixante six ans, le nouveau responsable qui est natif du quartier voisin de La Croix de Fer, habite le secteur depuis plusieurs années.

Très occupé et investi durant sa carrière, il souhaite aujourd'hui apporter son expérience au profit du quartier et de ses habitants : "Chez les pompiers, il y a cet esprit associatif, d'entraide, de solidarité et c'est un atout pour diriger un comité", explique t-il.

Cet amoureux de la nature arrive à un moment où le secteur est concerné par un projet d'envergure concernant l'aménagement des Terres de Rouvière: "Cela ne pouvait pas mieux tomber, je suis pour que l'on préserve et embellisse ce poumon vert mais pas n'importe comment. Nous voulons être associés au projet et déjà, nous avons créé un comité pour évaluer des idées et les présenter, le moment venu, à la municipalité".

201805021559421199_3.jpg

Yves Chapon s'apprête à donner une nouvelle impulsion !

Avec le renfort de tous les comités concernés, Yves Chapon file déjà la parfaite entente. De quoi s'assurer aussi le soutien de son équipe pour faire évoluer le comité.

Et sur ce plan, l'ex-colonel ne manque pas d'idées : "Je veux faire entrer la jeunesse, je veux l'impliquer davantage et je veux qu'elle s’approprie les lieux. Il y a par exemple des étudiants dans ce quartier. Ils doivent pouvoir nous apporter une plus-value".

Un comité intergénérationnel. Voilà ce dont rêve le nouveau président qui souhaite aussi développer des outils collaboratifs comme une boite sur internet au service des habitants pour se prêter du matériel ou proposer des menus travaux : "Je connais des habitants qui ont du vendre leur propriété car ils ne pouvaient plus s'en occuper. Si nous avions pu les aider, ils seraient peut-être encore là !".

Et lorsqu'il prend un livre dans la boîte dédiée, l'ouvrage parle de paix.

Voilà des graines qu'il voudrait aussi semer partout dans le quartier!

08/05/2018

Russan - Union sacrée autour des Terres de Rouvière

A l'initiative du comité de quartier de Russan, une réunion publique a été organisée pour évoquer le projet des Terres de Rouvière mais surtout pour imaginer une stratégie commune avec l'ensemble des comités de quartier concernés et présents afin de veiller à ce que toutes les idées soient entendues ou prises en compte.

Mais c'est d'abord par un état des lieux que la réunion a débuté. Un travail de fourmi a par exemple été réalisé pour recenser des sources avec l'aide notamment de fins connaisseurs.

Des sources que tous veulent préserver voire mettre en valeur. Sur cette réserve naturelle d'une cinquantaine d'hectares, chacun voudrait voir implanter son idée.

Or pour gagner en efficacité, le président du comité de quartier de Russan propose la création d'un comité : "Nous pourrions envisager ce processus sur le modèle d'un concours d'architectes où toutes les idées seraient collectées et où les plus fiables seraient retenues et proposées".

IMG_5262.JPG

Beaucoup de monde et d'intérêts à cette première réunion 

Mais déjà les grandes orientations semblent être prises autour de la préservation de l'environnement et la mise en valeur du biotope.

Plantation d'essences locales, création d'un parcours botanique, circuits touristiques autour des capitelles, ateliers, arboretum...

Déjà un flot de propositions qui semble obtenir l'adhésion du plus grand nombre. Les échanges nombreux entre participants ont soulevé aussi quelques inquiétudes, notamment sur l'afflux, la circulation, les nuisances et la lutte contre les incendies : "Tout ceci devra bien entendu être pris en compte dans la finalité du projet"rassure le président Chapon.

Une réunion qui a aussi permis d'imaginer, sur la proposition pertinente d'un intervenant, de relier le Mas d'Escatte, les Terres de Rouvières et le Bois des Espeisses pour en faire un des plus grands poumon vert de la région.

Tout cela à quel horizon...?

05/05/2018

Garrigues Nord - Les arènes du clapas se refont une beauté

Trois mois. C'est le temps qu'il aura fallu pour rénover intégralement les arènes du clapas.

Des travaux destinés notamment à se mettre en conformité avec les règles de sécurité.

Un projet de longue date qui aujourd'hui est enfin terminé.

De l'enfouissement du réseau électrique à la réfection de l'enceinte, tout y est passé.

Claude Brès, président de l'association Le Cheval du Clapas et Albert Garcia, président du comité de quartier Garrigue Nord ont piloté et participé à cette rénovation : " Nous avons injecté 6 000 € pour remettre aux normes les arènes. Nous pouvons y recevoir en toute sécurité les manifestations taurines à venir." expliquent les responsables.

201804231115282869_1.jpg

Parmi les toutes prochaines activités qui vont inaugurer la nouvelle piste, l'école taurine Nîmes-Catalogne avant que n'envahissent les lieux les moutons annoncés pour la transhumance.

Ne reste quelques coups de pinceaux à donner pour y donner tout son éclat !

01/05/2018

Croix de Fer - L'abrivado aura lieu le 6 mai

La confirmation est tombée !

Le quartier de La Croix de Fer verra bien chevaux et taureaux débouler dans la rue Bonfa le dimanche 6 mai à 12 heures.

Pour cette nouvelle édition, c'est la manade Labourayre qui s'en chargera.

Une journée sous le signe des traditions et de la fête qui comprendra également un apéritif, une animation musicale et une paella géante.

Un avant-goût de Féria pour les amateurs du genre et un bon entraînement pour les attrapaïres qui devront une fois encore montrer leurs talents sous les encouragements du public.

201804181130229517_1.jpg

27/04/2018

Ventabren - Le jardin extraordinaire de Gilbert Martin

A Ventabren la nature est respectée, voire honorée. Elle s'impose partout.

Difficile de faire un choix. Alors, comme un chercheur d'or, on traque la pépite et à force de persévérance, on la trouve et elle nous mène à un jardin, celui qui ressemble peu ou prou à la chanson de Charles Trenet.

Au bout d'une impasse, on entre sur un terrain où butinent des milliers d'abeilles reparties en une vingtaine de ruches colorées.

Ce bourdonnement retentit comme une cure de santé, de bien-être.

201804061046108002_1.jpg

Gilbert Martin, le propriétaire, n'est pas peu fier de montrer ses travailleuses qui produisent du bon miel de garrigue.

Il les chouchoute comme il bichonne son jardin.

Il faut dire que les compétences de Gilbert Martin facilitent l'aménagement de son univers.

Gérant de la société Archivert, il ouvre parfois son jardin au public où il propose des ateliers d'initiation et de sensibilisation.

201804061046108002_3.jpg

Un savoir-faire qui lui a permis d'aménager son jardin à son image. Sensible aux bienfaits que procure la nature, le paysagiste a façonné chaque espaces de manière à leur donner une fonction particulière.

A l'entrée de la propriété, on retrouve l'incontournable mazet de garrigue en pierre, celui dont les murs suintent l'écho de son enfance.

Par un chemin pentu bordé de murets, on descend vers le potager en passant devant des bassins où coassent quelques grenouilles. Le ton est donné, la nature est ici omniprésente.

Elle chante, pousse, coule partout.

Les légumes ont aussi leur terrain. Certains leur bute car Gilbert favorise la permaculture.

201804061046108002_4.jpg

Une méthode systémique qui s'inspire de l'écologie naturelle en favorisant au maximum la vie microbienne qu'il y a dans le sol.

Quelques pas plus loin, on passe inévitablement devant le poulailler.

Plus bas encore, l'olivette vient rappeler qu'ici, en garrigue, l'olivier est l'arbre sacré par excellence.

On y flâne tant l'appel au lâcher prise est prenant et lorsqu'on se laisse porter par un peu plus de curiosité, en apothéose, on tombe sur une immense piscine naturelle réservée aux poissons et autres amphibiens.

201804061046108002_2.jpg

L'eau qui coule de la cascade se laisse tendrement filtrer par une réserve naturelle de plantes aquatiques avant de se déverser dans une immense vasque où même les algues ne retiennent pas l'envie du grand saut.

Et enfin, il suffit de lever la tête pour voir une cabane au sommet d'un pin majestueux.

Comme un balcon sur un petit coin de paradis...

23/04/2018

Russan - Promolive, une association très futée

L'Association pour la promotion de l'olive et de l'olivier fait son petit bonhomme de chemin. Elle a même été distinguée dans le petit futé 2017 pour sa fête de l'olivier qu'elle organise chaque année en octobre.

De quoi lui donner des ailes ou plutôt lui faire pousser des branches pour en récolter les fruits.

En la matière, le bilan de l'année écoulée lors de son assemblée générale annuelle qui s'est déroulée le samedi 14 avril dans la salle Edmonde Gleize a confirmé cette dynamique.

L'occasion de tirer un bilan sur ses activités tout au long de l'année entre démonstrations de taille, de greffe, fêtes et initiatives.

201804191613227142_1.jpg

Une année 2017 qui aura également vu se tenir les premières assises de l’Oléiculture Familiale avec beaucoup de succès.

Le micro-moulin situé à l'ESAT des Chênes Verts aura lui aussi connu une belle activité avec un bilan total de 400 apports représentant 25 tonnes générant 3600 litres d'huile.

Parmi les projets, l'association a notamment annoncé la création de La Fédération Nationale de Développement de l’Oléiculture Familiale pour laquelle Midi Libre reviendra plus longuement.

D'ici là Promolive a du pain sur la planche ou plutôt de l'huile sur le feu car les idées bouillonnent !

18/04/2018

La Gazelle - Union Européenne et fraternelle à l'école de la Gazelle

L'école primaire d'application de La Gazelle avait des airs de fête mardi dernier.

Autour du directeur académique, de l'inspectrice de l'éducation Nationale mais également de l'adjointe au maire déléguée à l'enseignement scolaire, l'équipe éducative recevait des collègues espagnols de Séville dans le cadre d'un échange européen autour d'un projet Erasmus qui vise à observer des pratiques innovantes en classe.

Un projet "STAR", diminutif de Solidarité, Travail, Autonomie, Respect, qui sur une durée de deux ans, va se transmettre entre plusieurs nationalités.

Après l’Angleterre et la Bulgarie, c'est au Portugal qu'une équipe d’enseignantes de La Gazelle va se rendre prochainement.

201804121646084083_1.jpg

L'arbre de la fraternité planté dans le nouveau jardin de l'école

C'est donc par une conférence à destination notamment des parents que les festivités ont commencées autour de la question du choix de l'autorité pour l'enfant, de nos jours.

Un sujet qui venait parfaitement introduire l'objectif de cette initiative qui s'est ensuite poursuivie avec la chorale des enfants.

Là encore, les chansons avaient été choisies en lien avec les sujets dominants de tolérance, de partage, de respect à l'image de la célèbre chanson intemporelle contre le racisme, de feu Claude Nougaro, "Amstrong".

Le point d'orgue de cette soirée avait ensuite lieu dans la cour de l'école où a été planté, sous l’œil attentif des autorités, l'arbre de la fraternité.

En conclusion, les invités étaient conviés à aller visiter l'exposition qui ornait le hall d'entrée de l'école.

Une multitude de panneaux aux accents de guide de bonne conduite.

Et des valeurs qui, à l'image de Monaïme, élève en CM1, semblaient avoir déjà fait leur chemin...