Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


09/01/2018

Série : Nîmes, la ville aux 7 collines - La Lampèze, entre Tour Magne et Fort Vauban

Depuis le centre ville, la rue de La Lampèze, prolongée par le chemin de La Lampèze, mène sur les hauteurs de la ville.

201712281148493760_1.jpg

Du relevé le plus élevé, on comprend pourquoi cette colline fait partie du septième des points culminants Nîmois.

La vue dégagée permet d'y voir l'horizon, loin, très loin.

Quartier aux maisons et villas cossues, cette longue artère qui de la rue de la Tour Magne descend jusqu'à la rue Clérisseau, zigzague en pente raide parfois à travers quelques passages étroits où la roche calcaire apparente par endroit vient rappeler la géologie collinaire.

Grimper cette rue, c'est comme randonner dans un sentier aux relents bucoliques. Un air exaltant qui invite à l'évasion.

Il existe plusieurs versions sur l'origine du nom de cette rue. Historiens, académiciens, passionnés, écrivains se sont penchés sur cette question sans vraiment y apporter de certitudes.

201712281148493760_2.jpg

Pour les uns, La Lampèze tirerait son nom d'un enclos sur lequel étaient cultivés de nombreux oliviers qui fournissaient l'huile destinée à l'entretien des lampes de la Cathédrale.

Pour d'autres, si l’étymologie reste exacte, le nom serait plutôt assimilé à la réverbération du soleil sur le dôme naturel de ce secteur, lequel créerait une réverbération faisant penser à une lampe.

Bref, si le soleil illumine effectivement cette colline, c'est aussi la colline qui déverse jusque dans la ville sa fraîcheur relative quand ce n'est pas l'eau tombée du ciel qui ruisselle.

En voiture, difficile de se rendre compte de l'environnement privilégiée de ce quartier. C'est à pied que tout se découvre, courageusement tant la pente est raide.

Croiser un riverain relève plutôt de la mission impossible et les portails restent souvent clos alors que par dessus, on peut aisément apercevoir ou deviner quelques beaux jardins ou parcs privés.

201712281148493760_3.jpg

En montant le chemin de la Lampèze, on ne se lasse pas de ces quelques apparitions de la Tour Magne sur sa gauche et dans l'autre sens, lorsqu'on en descend, on tombe nez à nez avec le Fort Vauban.

La rue de La Lampèze est une transition dans l'histoire et le patrimoine de cette ville aux sept collines.

Ce doux éperon qui dans sa partie haute se pare d'une nature généreuse, offre dans sa partie basse un concentrée de demeures qui en fait sa réputation.

Oui, c'est une certitude: La Lampèze a de la hauteur !

03/01/2018

Belle et heureuse année 2018 !

ob_aed861_brel.jpg

09:20 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

31/12/2017

Garrigue Nord - Le Cheval du Clapas lance ses projets

Dernièrement, l'association Le Cheval du Clapas, présidée par Claude Brès, s'est retrouvée sur le site de l'ancien affenage à l'occasion de son assemblée générale annuelle.

Dans une ambiance conviviale et amicale, quatre vingt personnes ont suivi et approuvés les différents rapports pour ensuite se prononcer sur les projets.

Parmi ces derniers, les responsables ont annoncé le début de grands travaux pour rénover les arènes : "Nous allons changer tout le système électrique, remplacer les planches abîmées et repeindre" a expliqué le président.

25507645_404633189967122_4993385751106897840_n.jpg

Un autre sujet était sur toutes les lèvres, la transhumance.

Ils souhaitent que l'édition 2018 s'élargisse à de nouveaux comités de quartier : "Nous voudrions, à travers cet événement, retrouver l'esprit de Garrigue en fête et allons adresser une demande aux comités intéressés avant de provoquer une réunion courant janvier pour arrêter le programme".

L'association participera au challenge de pétanque et sera en fête le premier samedi de septembre.

Enfin et avant le traditionnel verre de l'amitié, a été réélu à l'unanimité Claude Brès ainsi que tous les autres membres du bureau tandis que Bernard Chamboredon a été élu au poste de Trésorier.

28/12/2017

Ventabren - Pour Noël, le comité ne laisse personne au bord du chemin

C'est une tradition au sein du comité de quartier. Chaque année, les bénévoles préparent des colis pour les personnes âgées du quartier. 

Ils se sont donc transformés en Père Noël et sont allés distribuer dans les foyers sélectionnés, des colis emplis de gourmandises. 

De quoi aider les plus fragiles ou les plus isolés à passer des fêtes avec un peu plus de gaieté !

IMG_138611.jpg

26/12/2017

Garrigues nord - Rififis au comité de quartier

Au clapas, il faut croire que les arènes inspirent.

Car actuellement, sur ce secteur, c'est à une véritable corrida que se livrent les membres du comité de quartier.

Les banderilles pleuvent entre ceux qui organisent une assemblée générale extraordinaire et ceux qui la déclarent illégale.

Alberto Garcia, le président du comité de quartier Garrigue Nord veut mettre les points sur les "i" : "L'assemblée générale du comité se tiendra conformément aux statuts et règlement de l'association le 18 février 2018. C'est la loi et tout ce qui se tiendra en dehors ne sera pas reconnu et pourra être sanctionné".

24899927_400512867045821_4975118977742704774_n.jpg

En fait, depuis plusieurs mois, la tension est montée d'un cran au Clapas sans que l'on sache vraiment pourquoi.

Intimidations, insultes ont pris le dessus et des plaintes ont même été déposées : "C'est Don Camillo ici depuis quelques temps. Le comité ne doit être qu'un lieu de convivialité gage d'efficacité. Alors si certains ont quelque chose à dire, à déclarer, qu'il le fasse légalement dans le cadre de l'assemblée générale du comité de quartier en février et non pas comme annoncé ce dimanche 17 décembre. De toute façon, le clapas sera fermée car occupé" a déclaré le président élu.

Et pour qu'il devienne un président déchu, il précise : "cela peut se faire démocratiquement lors de l'assemblée convoquée et officielle. je n'y vois aucun inconvénient".

A bon entendeur...

22/12/2017

Croix de fer - L'appel de Chantal May !

En réaction au retrait annoncé et assumé de la Présidente du Comité de quartier de La Gazelle, Chantal May enfonce le clou. Entretien.

2044342502.jpg

Comment ce départ annoncé et justifié a t-il retenti chez vous ?

En tant que bénévole nous donnons de notre temps, de notre énergie, de nos idées, de notre foi, d'un peu d'argent... pour au fil du temps essuyer des critiques. Notre engagement n'est certes pas lié à la reconnaissance mais il y a quand même le seuil minimum vital dont un humain a besoin pour fonctionner!

Votre coup de gueule n'est-il pas en fait l'expression d'une forme d'exaspération ?

Exaspération et amertume entre autres. J'ai été élevée par un père qui donnait tant de sa personne en tant que bénévole que je suis tombée dedans très jeune. Tout naturellement j'ai fait et je fais partie de plusieurs associations car toujours j'y crois et toujours je me donne. De plus en tant qu’enseignante j'ai toujours été et suis toujours portée à aider mon prochain.

Comment expliquez-vous le peu d'intérêt pour certain comités de quartier alors que d'autres sont en pleine santé ?

Les bonnes personnes au bon moment au bon endroit, parfois ça le fait et l'alchimie opère, parfois non. Et puis la notoriété d'un comité est importante, je n'en citerai qu'un pour bien le connaître: le comité de Russan. De plus être actif et bénévole relève parfois d'un tour de force. Dans certains comités il y a beaucoup de retraités, ce qui n'est pas le cas chez nous. On ne voit les gens que lorsqu'il y a un souci. Quand ça va ils ne viennent pas vous le dire !

Quel serait le remède d'après vous ?

Si je le connaissais je le prescrirais immédiatement et je le prendrais aussi en perfusion! Je garde espoir de trouver des bénévoles désireux de donner un peu de temps à leur quartier. Je lance d'ailleurs un ultime appel !

19/12/2017

La Gazelle - Route d'Uzès : L'assemblée du comité s'est bien déroulée !

La salle protestante de la Rue Ambroise Croizat était bien remplie vendredi dernier à l'occasion de l'assemblée générale du comité de quartier.

De quoi ravir les responsables bénévoles du comité qui ne cachaient plus leur exaspération face à l'indifférence quasi-générale des habitants.

De quoi donc redonner un peu de baume au cœur pour tous ceux qui s'affèrent à régler les petits ou grands tracas du quotidien dans un des plus grand quartier de la ville.

Au menu de cette réunion, les différents rapports d'activités ont démontré le travail réalisé en collaboration avec les services municipaux et ceux de Nîmes Métropole.

Parmi les grandes avancées, il est a noté l'installation d'un radar pédagogique route d'Uzès et d'une borne de stationnement devant la pharmacie.

Parmi les autres dossiers, on a pu relever la problématique des déchets verts qui avait d'ailleurs été soulevée lors d'une réunion commune avec d'autres comités ainsi que la vitesse toujours d'actualité route d'Uzès.

IMG_20171208_193412.jpg

Des dossiers dont les réponses sont suspendues à des études en cours avec notamment l'idée de réaliser un passage piétons surélevé à hauteur des commerces.

D'autres aménagements ont été réalisés dans ce quartier qui réunis des problématiques très citadines et d'autres plus bucoliques.

Le comité de quartier a montré également sa vivacité à travers la liste exhaustive de ses activités.

Ainsi, les habitants peuvent venir améliorer leur anglais, devenir un "expert" en informatique, réaliser quelques œuvres artistiques ou encore assister aux festivités.

L'année écoulée a donc confirmé l'excellent travail accomplit par les responsables du comité qui devront par ailleurs élire un nouveau bureau et remplacer leur présidente. Ce sera le 10 janvier.