25/06/2017

Croix de Fer - Le vide-grenier clôture les activités

 

Il y avait du monde, dimanche 11 Juin, sur le square Wladimir Guiu.

Un dimanche d'élection qui n'a pas démobilisé ni les exposants, ni les participants.

Bien au contraire, il semble qu'ils aient plus facilement pris la direction du chemin des limites plutôt que celle des urnes.

A la grande satisfaction des organisateurs qui ont apprécié ce rendement populaire autant que l'ambiance qui y régnait.

19030631_1581591278539713_1656596702205493034_n.jpg

Une quarantaine d'exposants avait pris possession de l'espace heureusement ombragé pour installé leur stand et vendre leur objets d'occasion.

De bonnes affaires ont été constatées et le comité de quartier pouvait boucler une belle et riche année d'activités avec le sentiment d'avoir accompli ses missions.

Désormais, le repos et de mise jusqu'à la rentrée...

26/05/2017

Mas de Roulan - Vide-grenier ensoleillé

 

Une trentaine d'exposants avait fait le déplacement samedi dernier, sur le Plan de l'olivier à l'occasion du vide-grenier annuel du comité de quartier du Mas de Roulan.

A la faveur d'un temps redevenu clément, le curieux et chineurs de tous poils étaient réguliers et nombreux à venir convoiter l'objet tant recherché.

IMG_3635.JPG

Dans un environnement bucolique, les chalands s'étaient bien étalés et les étals étaient bien achalandés.

La buvette centrale et la restauration rapide ont permis de prolonger l'utile à l'agréable.

Jean-Claude Drimaracci, le président, affichait à midi, une mine ravie devant les retombées encourageantes de cette mobilisation qui fût aussi un succès grâce aux bénévoles du comité de quartier.

04/04/2017

Promolive : Jean-Claude Woillet : « Nous voulons fédérer les familles d'Oléiculteurs »

Le 8 avril prochain se tiendront à Nîmes les premières Assises Nationales de l’oléiculture familiale au restaurant l'Espaséo en ville active.

Une idée qui a germée au sein de l'association Promolive à la suite d'une enquête et d'un constat sans appel : « L'oléiculteur est un inconnu ! ».

C'est notamment ce que l'on peut lire dans un ouvragé écrit par le président de l'association Jean-Claude Woillet, qui confirme : « Les recherches sur l'oléiculture sont fructueuses. En revanche, si vous recherchez des informations sur l'oléiculteur, c'est beaucoup plus compliqué ».

Pourtant, toujours d'après le spécialiste, ils sont nombreux : « Nous recensons 35 000 oléiculteurs en France, répartis en 10 000 professionnels pour 25 000 non-professionnels et parmi les professionnels, moins de 350 sont exclusivement dans la profession

Nouvelle image.jpg

Et ne parlez surtout pas d'amateurs à Jean-Claude Woillet car pour lui, la définition est inconvenante: « Les amateurs sont aussi pro que les vrais pro. Ils ont peut-être même une passion plus exacerbée pour tout ce qui gravite autour de la culture de l'olivier ».

Voilà un des thèmes qui sera abordé dans les trois commissions de travail prévue à cette grande réunion ayant comme objectif d'esquisser une organisation et une officialisation de la filière oléicole familiale.

Des assises qui comprendront également une partie plus plénière et protocolaire avec, espère t-il, la présence des élus des collectivités : « Car l'oléiculture institutionnelle est aussi un sujet sur lequel nous nous pencherons car nombreux sont les oliviers sur les ronds-points ou parc municipaux ».

Ce premier grand rendez-vous, en présence d'experts reconnus, est donc ouvert à tous : « Aux professionnels, aux élus, à tous ceux qui ont des oliviers, à tous ceux qui aiment l'olivier ».

Avec comme but ultime, de communier autour de cet arbre légendaire qui orne nos paysages et cultive un art de vivre.

Renseignements et inscriptions au repas : 04 66 67 37 50 / 06 89 06 99 37 jean--claude.woillet@wanadoo.fr

30/11/2016

Ventabren - Quand Pierrot rencontre Raymond

 

Deux vedettes se sont retrouvées jeudi dernier à Serre Cavalier.

L'une de renommée Internationale et l'autre plutôt de renommée très locale.

Une histoire qui remonte à la dernière féria des vendanges au cours de laquelle un certain Claude Cancès, ancien directeur de la PJ de Paris et auteur de « Histoire du 36 quai des Orfèvres », est venu dans le quartier de Ventabren retrouver la famille Dumas.

Pierrot et Colette, figures du quartier depuis des lustres, ont à l'occasion de cette visite entamé une discussion téléphonique inattendue et improvisée avec Raymond Poulidor, à l'initiative de l'ami l'écrivain.

IMG_2459.JPG

Un contact qui s'est soldé par une prise de rendez-vous avec la vedette sportive que Pierre Dumas, alias Pierrot, a suivi lors de ses grandes envolées et épopées de légende au Tour de France.

Une rencontre qui s'est déroulée sous les objectifs et notamment celui de Midi Libre afin d’immortaliser ce moment.

Pierrot et Collette sont repartis avec un ouvrage dédicacé et offert par Raymond Poulidor où l'on pouvait lire « Pour Pierre et Colette. J'espère que cet ouvrage vous procurera du plaisir. Toute mon amitié et souvenirs... ».

Encore une performance pour le champion...

17/09/2016

Russan - L'Oléiculteur mis en lumière dans un ouvrage

 

Jean-Claude Woillet n'en est pas à son premier essai. Plusieurs ouvrages ont été publiés par la plume de celui qui a voyagé dans le monde entier grâce à ses fonctions de chargé de mission à l'ONU.

Cette fois-ci, il met plutôt l'accent sur un sujet plus local et très en lien avec sa passion : l'Olivier.

Si dans le cadre de l'association qu'il préside, Promolive, il promeut tout ce qui tourne autour de cet arbre, il vient de publier un ouvrage consacré, cette fois-ci à l'Oléiculteur.

« Un inconnu » écrit-il avant d'ajouter « Aucune vue d'ensemble n'existe, le concernant, ce qui est très surprenant. Comment imaginer l'agriculture sans les agriculteurs ? ».

Nouvelle image.jpg

Alors dans ce nouveau recueil, il tente de dresser un constat et de décliner des perspectives tirées des différentes expériences et collaborations entretenues dans l'association nîmoise.

Probablement aussi pour faire reconnaître ces centaines voire milliers de passionnés « des oléiculteurs familiaux » les nomme t-il.

Des acteurs sans qui, l'olivier n'aurait pas la même valeur...

L'ouvrage sera mis en vente lors de la fête de l'olivier qui se déroulera le dimanche 9 octobre prochain, place de l'ambiance, quartier de Russan.

09/08/2016

Bientôt le retour de l'actualité des quartiers de Garrigue

Vous avez sûrement hâte de retrouver l'actualité de vos quartiers. Moi aussi !

Après une période de congés bien mérités, je vais repartir sur les chemins de garrigue pour décrocher toute l'actualité qui va animer cette nouvelle année.

Dès le 27 août, les quartiers de garrigue vont se retrouver au Clapas pour un nouveau challenge de pétanque. Une belle occasion de renouer avec la tradition du jeu et des retrouvailles.

Ce sera aussi l'occasion de relancer l'actualité des quartiers des Garrigues Nord.

En attendant, je vous invite à partager avec moi la fierté d'avoir été sélectionné parmi les 740 correspondants que compte le groupe Midi Libre dans le cadre de la dernière fête qui leur a été consacrée.

IMG_2092.JPG

Vous aurez plaisir à lire mes propos recueillis à cette occasion et dont la sincérité à manifestement séduit.

Une fois encore, c'est l'aboutissement de la mission que j'accomplie avec une passion dévorante et intacte depuis 8 années maintenant.

IMG_2093.JPG

C'est grâce à vous toutes et tous, aux merveilleuses rencontres, aux initiatives prises ça et là par de nombreux bénévoles, artistes, sportifs, associations...

IMG_2094.JPG

Un grand merci donc !

Bonne fin de vacances à tous et à très bientôt.

Votre correspondant

07/01/2016

Portrait - Françoise Bartolini signe une nouvellle intrigue policière

Françoise Bartolini fait partie du cercle restreint des artistes aux multiples talents.

Depuis son quartier des Marronniers, où elle vit paisiblement, la Nîmoise est fière de montrer ses nombreuses œuvres.

Un véritable antre de la passion dévorante pour celle qui fait courir la plume sur ses romans ou recueils de poésies quand ce n’est pas le pinceau sur ses toiles ou encore ses notes de musique qui dansent sur des compositions posées sur son piano à queue.

Nîmoise, Françoise Bartolini était orthophoniste et depuis son enfance, elle écrit. « Petite déjà, j’écrivais des poè- mes, une passion qui ne m’a jamais quittée », explique-t-elle, assise sur son fauteuil, l’œil affûté d’une imagination débordante.

Toujours en ébullition, l’auteure publie pour son plaisir et celui de ses admirateurs depuis 1988, année de sa première publication. De la poésie, elle a glissé, avec le temps et la sensibilité, vers des nouvelles policières.

IMAG0423.jpg

Après Les Méandres du crime, Pulsions criminelles ou encore L’Ombre d’Alexandra, Françoise Bartolini vient de sortir son nouvel opus, Rimes pour crimes.

Une intrigue policière qui se déroule à Paris, dans l’île de la Cité, et dont les deux principaux personnages, une jeune femme sans papiers appelée Stella et un commissaire de police appelé Mulot, vont suivre une série de meurtres inexpliqués jusqu’à ce que l’enquête aboutisse après moult rebondissements.

Un roman qui se dévore sans faim.

Une fois l’ultime page tournée, on découvre sur la couverture une aquarelle, signée de l’écrivaine, comme pour compléter sa palette de créativité.

Et de laisser entrevoir un vœu: « Celui de voir un jour, un de mes romans adapté au cinéma »...

Françoise Bartolini dédicacera son roman vendredi 15 janvier, à partir de 14h30, à la librairie Lacour, 25, boulevard Amiral-Courbet.