Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


06/12/2017

Russan - La Pole Dance pour être en Pole Position !

Faustine Zézouin est la directrice de l'école d'enseignement à la Pôle Dance créée en 2014 et située chemin de Pareloup. Rencontre.

received_2059953080949045.jpeg

Qu'est-ce que la Pole dance ?

La Pole Dance est une discipline artistique et sportive probablement née au canada dans les années 20 qui est longtemps restée cantonnée au milieu du spectacle. Sa pratique associe la danse et les acrobaties avec une barre verticale métallique comme agrès. Nous avons également des cours réguliers de chorégraphie à la pole, de cerceaux aériens, de souplesse, de préparation physique. Formée en continue à l’enseignement et à la technique de la pole dance ainsi qu’à la prévention des blessures, depuis 2013, j'assure les cours.

Cette activité s’adresse à quel public ?

Elle s'adresse à toutes les personnes aptes à pratiquer une activité physique. La Pole dance est accessible à tous jusqu’à un certain niveau. Tout le monde débute par les mêmes bases, les plus importantes, qui ne doivent pas être négligées afin d’être solide pour sa sécurité, le respect de son corps et pour bien progresser.Les hommes sont aussi de plus en plus attirés par l’activité car elle apporte de probants résultats physiques.

received_2059953094282377.jpeg

Quels sont les principaux avantages, les bénéfices de cette activité ?

Vous renforcerez votre capacité d’agir et votre force mentale. Selon moi,la pratique de la Pole Dance a un effet thérapeutique car elle procure un bien-être physique et mental.

Renseignements : 06.59.97.20.13 ou www.faustinepoledance.com

24/11/2017

Quartiers - Juliette Charmillot réalise ses rêves de petite fille

La comédie musicale Héloïse et Tristan sera en première représentation en Showcase à Milhaud le vendredi 01 décembre prochain. Un événement musical créé par l'association Nîmoise Aimendo et qui porte comme ambition de rivaliser avec les plus grandes comédies musicales. Parmi les nombreux chanteurs, danseurs, comédiens, Juliette Charmillot, a souhaité témoigner et surtout remercier ceux qui l'ont amené là ! Rencontre...

thumbnail_21192171_2030653250502474_7790225523503058903_n.jpg

Comment se sont déroulées les sélections ?

Devant cinq personnes et en présence de la metteuse en scène Mélody Ledirac, et du chorégraphe Christopher Almodovar. Tous les candidats ont du apprendre en temps réel une chorégraphie devant le jury et ceux qui étaient retenus présentaient une chorégraphie personnelle avant de passer en entretien personnel. Nous avons eu le résultat le soir même et une réunion pour nous expliquer le projet. Cette audition s'est passée dans un studio de danse de Nîmes.

Quel rôle vas-tu occuper et à quel rythme t'y prépares-tu ?

C'est une comédie musicale. Les danseurs interviennent sur différents tableaux seuls ou en groupe. Je suis présente dans plusieurs tableaux pour interpréter et servir les émotions. Nous avons une répétitrice qui nous apprends les chorégraphies et chaque mois nous retrouvons les chanteurs acteurs pour régler la mise en scène sous la direction de Mélody.

C'est pour toi un tremplin pour d'autres aventures ?

Complètement. En effet j'ai eu l'occasion de faire de bonnes rencontres qui m'ont permis d'accéder à une autre audition. J'ai depuis peu intégré l'orchestre des Méditerranéens. J'ai toujours voulu vivre de ma passion mais cela me paraissait si loin. Finalement tout s'est enchaîné très vite ! Je réalise peu à peu mes rêves de petite fille.

16/11/2017

Russan - Conférence-débat : Le quartier, une longue histoire d'olivier

Dans le quartier de Russan Terres de Rouvière nombreux sont les oliviers et nombreux sont les passionnés de l’olivier, qui sont très actifs pour la promotion de cet arbre-roi.

 C’est leur histoire, depuis 35 ans, qui sera évoquée lors de la conférence-débat, par l’un d’eux : Jean-Claude Woillet, ancien président du Comité de Quartier et actuel président de PROMOLIVE.

 Pour cette évocation, il s’appuiera sur le livre qu’il vient d’écrire : « Carnets d’Olivier », paru en 2 tomes et qui, au fil des 600 pages et des 300 illustrations et photos, est une sorte d’album de famille.

 La conférence débat « LE QUARTIER : UNE LONGUE HISTOIRE » aura lieu le SAMEDI 18 NOVEMBRE A 10H30, dans la salle du Comité de quartier, 1311 Chemin de Russan, à Nîmes.

 

A1.jpg

11/11/2017

Garrigues - La nostalgie du temps des Masetiers

En garrigue, la tradition veut que lorsqu'on se remémore le temps passé, on se réunisse pour l'évoquer.

Car la convivialité a toujours été un élément fondamental dans la vie des masetiers et elle se perpétue encore aujourd'hui grâce notamment aux anciens.

Frappés de nostalgie malgré le progrès et le confort actuel, les discussions vont bon train lorsqu'il s'agit de renouer avec le passé.

Colette Lombardi est la première à ouvrir les échanges sur cette vie en garrigue qu'elle a bien connue : "Il n'y avait pas d'eau, pas d'électricité, pas de routes goudronnées et pourtant, il y avait une grande solidarité entre les masetiers. On chantait, on jouait, on respirait la joie de vivre".

IMG_4469.JPG

Colette explique également qu'elle faisait quatre aller-retours par jour et à pieds pour se rendre à l'école depuis son quartier de La Planette jusqu'à l'école de l'eau Boullie : "Il n'y avait pas de cantine et on rentrait le midi pour manger à la maison".

Autour de la table, d'autres veulent s'exprimer sur cette époque où l'eau était une denrée précieuse : "L'eau a toujours été un problème à Nîmes et on récupérait l'eau de pluie dans des citernes creusées dans le maset qui servaient également de réfrigérateur". Il n'était pas rare d'y trouver une couleuvre" ajoute un autre.

L'eau, qui ruisselait dans les chemins était elle aussi récupérée, il ne fallait surtout pas la laisser filer.

Des citernes étaient installées un peu partout dans la garrigue pour le ravitaillement jusqu'à l'adduction enfin à la portée de tous ou presque, grâce notamment aux comités de quartier.

IMG_4471.JPG

Côté festif, il y avait aussi des guinguettes parsemées çà et là où l'on pouvait se retrouver, acheter des produits, profiter des pains de glace pour mettre au frais le périssable et bien entendu boire un coup ou jouer à la pétanque.

Le temps des Rachalans était déjà plus anciens mais ce sont eux qui ont donné ce caractère si unique à la garrigue.

Le Rachalan venait cultiver une parcelle pour le compte de bourgeois trop occupés en ville.

Ainsi sont nés les clapas, issus des pierres extraites du sol pour y planter les oliviers et autres pieds de vigne.

Et puis, petit à petit, la capitelle qui servait d'abris était accolée d'un deux pièces.

Ainsi est né le Maset.

La Garrigue a depuis changée de physionomie mais l'esprit des rachalans plane encore et planera pour longtemps dans ce havre de quiétude que tous veulent conserver.

30/10/2017

Russan - Le journal du comité relifté !

Le comité de quartier a revu la charte graphique de son journal d'information Le Mazetier.

Plus aéré, il est une mine d'informations pour les habitants et publie quelques photos illustrant les activités.

Rien ne change en revanche sur le contenu qui est toujours destiné à expliquer les actions du comité, à donner les dates des prochaines manifestations et à recevoir de nouvelles adhésions.

Les bénévoles et responsables se réjouissent de cette nouveauté qui traduit enfin l'implication de chacun au service de tous.

mazetiernew.PNG

14/10/2017

Planette - La balade en gARTrigues 2018 sur de bons rails

En mai dernier autour du thème du papier , une trentaine d'artistes, artisans d'art, comédiens, musiciens se sont impliqués pour offrir une journée riche en découvertes et partages dans de nombreuses propriétés privées.

Des habitants du quartiers avaient généreusement ouverts leur porte permettant ainsi au delà des créations d'entrer dans un espace personnel de vie en garrigue.

18557395_1483468678391701_2176618706735329175_n.jpg

Devant un tel engouement, les organisateurs souhaitent reconduire la manifestation et en amont, présenter et sensibiliser les futurs acteurs de ce nouveau rendez-vous culturel.

C'est pourquoi, ils organisent une soirée d'échange le mardi 17 octobre au cours de laquelle sera projetée une petite vidéo réalisée par Jean Landra avec ses propres films et les photos de Julie et de Jean Paul Rouvier et un court film conçu par Lise Gros de TévéOc.

En 2018, le secteur proposé sera celui du quartier des antiquailles avec pour thème « le recyclage dans la création ».

Alors pour tous ceux qui souhaitent partager cette expérience et participer à la balade 2018, le rendez-vous est fixé à partir de 19 heures dans la salle communale du plan du feu.

12/10/2017

La Gazelle - L'école maternelle devient galerie d'art le temps d'une journée

L'école maternelle de La Gazelle va se transformer en marché d'artistes de tous poils ce samedi 14 octobre de 9 heures 30 à 16 heures 30.

Tout au long de cette journée dédiée à la créativité, l'école sera ouverte au public pour venir découvrir de nombreux objets réalisés par des artistes locaux.

Peintures, sculptures, bijoux, pâtisseries...Autant d'exposants pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.

Une manifestation organisée par l'association des parents d'élèves. L'entrée se fera côté route d'Uzès.

Renseignements sur marchedesartisteslagazelle@gmail.com

 

marche.png