Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


16/03/2018

La Planette - Un groupe de travail sur la question des sangliers

L'assemblée générale du comité de quartier de La Planette qui s'est tenue samedi dernier dans la salle municipale du plan du feu a été l'occasion d'aborder de nombreux sujets.

Mais avant cela, il fallait adopter les différents bilans qui l'ont tous été, sans surprise, à l'unanimité.

Pendant ce temps, les intervenants prévus, s'installaient en vue de répondre aux questions de l'assistance.

Des échanges se sont alors engagés sur l'évacuation des déchets verts ainsi que sur les transports en commun avec des explications plutôt convaincantes voire même des annonces forts rassurantes : " Au 1er janvier 2019, nous nous engageons à ce que vous puissiez réserver un taxi deux heures avant" a déclaré le représentant des transports à l'Agglo.

A la tribune, le président Philippe Boulet, entouré de Camille Delran, président du Conseil de quartiers Garrigue Nord et de Jacky Raymond, vice-président de Nîmes Métropole délégué à l'enseignement supérieur et à la formation, a remercié les intervenants avant de laisser la place à d'autres sujets non moins intéressants.

IMG_5059.JPG

Parmi ceux-là, les sangliers ont occupés l'espace.

Une préoccupation qui ne cesse en effet de grandir et qui, chez certains, provoque quelques initiatives pour le moins surprenantes: "Moi, j'ai mis la radio et les projecteurs durant 4 nuits et je n'ai plus eu de sangliers sur mon terrain" a expliqué une participante.

Au prix d'une tranquillité préservée, un autre participant à préféré proposer un groupe de travail sur la question.

Une idée qui a motivé certains d'entre-eux.

Ludique, interactive, rondement bien menée, la réunion s'est achevée sur le verre de l'amitié et à l'issue de nombreux autres points et point noir, comme le haut-débit...

05/03/2018

Russan - Dernière assemblée pour Bernard Astier

Bernard Astier ne reconduira pas sa candidature au poste de président du comité de quartier de Russan. Il tourne donc la page de neuf années aux responsabilités. Explications.

Vous avez décidé de ne plus vous représenter au poste de président. Pourquoi ?

Parce que mes affaires personnelles ne me laissent plus assez de temps pour assumer cette fonction dans de bonnes conditions…

Ce départ fait forcément parler car il était inattendu. N'est-ce pas un coup de tête ou un coup de blues ?

Je ne pars pas sur un coup de tête, la vie vous réserve parfois des déceptions. J'ai été exproprié de mes locaux au parc Georges-Besse. Il faut maintenant que je reconstruise ce que j'avais mis tant d'années à construire. De ce fait, moins de temps à consacrer au bénévolat.

AJX3856739420180303_1.jpg

Quels sont les trois faits marquants de vos neuf ans de présidence ?

Le premier fait, lorsque j'ai engagé le chanteur Ricoune pour notre fête du quartier : j'ai été impressionné par le monde. J'ai gardé l'image d'une immense foule et d'une jeunesse qui revenait. Le second, les nombreuses marques de sympathie que j'ai pu recevoir lorsque j'ai été hospitalisé après mon accident. Le troisième, mon bébé, la reconstruction de la capitelle de la source de Font-Chapelle. Je tenais à ce que les générations futures connaissent ce passé où l'eau était rare et précieuse.

Dans quel état d'esprit partez-vous ?

Je quitte la présidence avec un pincement au cœur, serein, fier du travail accompli et des objectifs fixés qui ont été atteints.

27/02/2018

Garrigue Nord - Albert Garcia réélu Président !

Ce n'est pas vraiment une surprise mais vues les tensions qui régnaient depuis quelques temps sur le secteur, on aurait pu s'attendre à un dernier coup de théâtre.

Que nenni, c'est bien Albert Garcia qui a été reconduit à la tête du comité de quartier Garrigue Nord dimanche dernier.

201802261611303204_1.jpg

Une réélection qui lui confie les manettes pour trois ans au lieu d'un an, suite à une modification des statuts.

L'accompagneront dans ses projets, Francis Ezière et Bernard Chamboredon tous les deux vice-Présidents, Claude Brès, secrétaire et Natalia Moreau comme trésorière pour ce qui concerne le bureau.

Sept administrateurs complètent l'équipe.

De quoi tourner et écrire de nouvelles pages...

30/10/2017

Russan - Le journal du comité relifté !

Le comité de quartier a revu la charte graphique de son journal d'information Le Mazetier.

Plus aéré, il est une mine d'informations pour les habitants et publie quelques photos illustrant les activités.

Rien ne change en revanche sur le contenu qui est toujours destiné à expliquer les actions du comité, à donner les dates des prochaines manifestations et à recevoir de nouvelles adhésions.

Les bénévoles et responsables se réjouissent de cette nouveauté qui traduit enfin l'implication de chacun au service de tous.

mazetiernew.PNG

30/09/2017

Russan - Le chemin se refait une beauté

Les travaux d'enfouissement des réseaux qui ont duré plusieurs mois sur une partie du chemin de Russan, entre le square Wladimir Guiu et l'impasse de la Sarriette sont achevés.

C'est désormais un chemin au tablier rutilant que les habitants peuvent emprunter pour leur plus grand plaisir.

De quoi donner des idées notamment au président du comité Bernard Astier, qui, dans cette lancée, souhaiterait que le tronçon restant puisse être également rénové.

Une demande a déjà été adressé aux services compétents qui doivent étudier la question.

D'ici là, d'autres travaux d'enfouissement vont se poursuivre chemin des Terres de Rouvière permettant, à l'issue, de retrouver là aussi, un beau tablier.

IMG_4281.JPG

28/09/2017

Quartiers : L'évacuation des déchets verts en garrigue fait débat entre les riverains

Tout avait pourtant bien commencé lors de la réunion publique organisée entre les comités de quartier de Russan, Ventabren et La Gazelle, jeudi dernier, salle Edmonde Gleize et la direction de la collecte et du traitement des déchets ménagers de Nîmes Métropole (DCTDM).

Un rendez-vous qui avait pour mission d'échanger avec les fonctionnaires et les administrés afin de tenter de trouver des solutions pour l'amélioration de l'évacuation des déchets verts en garrigue.

C'est d'ailleurs par une présentation exhaustive et maîtrisée du fonctionnement et des perspectives d'évolution du parc des déchetteries nîmoises que la réunion a débuté, devant une assemblée qui semblait conquise.

Jusqu'à ce qu'un intervenant droit comme un cèdre siffle la fin de la partie et clou le bec aux intervenants de la collectivité : "Bon, maintenant c'est à vous de nous écouter car nous avons des propositions à faire".

IMG_4288.JPG

Enchaîne Jean-Claude Woillet, président de l'association Promolive qui, avec plus de tact, a voulu démontrer que "La garrigue est parsemée de milliers d'oliviers qu'il faut tailler chaque année. Cela engendre d'importants déchets que tous ne peuvent pas déplacer car ils n'ont pas de remorques où sont âgés".

Alors lui vient la solution : "Pourquoi ne pas passer une convention avec les ESAT pour qu'ils viennent, à deux périodes de l'année, ramasser les déchets que les habitants déposeraient devant chez eux".

Une idée qui a, semble t-il, reçu un écho favorable de la part des services de l'agglo présents.

Mais ce qui a surtout mis le feu aux poudres, c'est la réaction d'un participant: "Laissez-nous brûler nos déchets dans le cadre d'une législation précise".

Il n'en fallait pas plus pour qu'un autre réponde : "Vous allez mettre le feu à notre garrigue".

On était déjà bien loin des propositions pourtant intéressantes présentées par le directeur de la DCTDM et la cheffe du service aux usagers.

Le broyage, le compostage, le paillage, l'amélioration du service aux usagers, autant d'explications intéressantes passées au broyeur !

22/05/2017

Ventabren - Soixante ans émouvants du comité de quartier

 

Pour les 60 ans du comité de quartier de Ventabren, rares étaient les absents.

Il y avait du beau monde, à commencer par le sénateur-maire Jean-Paul Fournier accompagné d'une brochette d'élus de tous bords.

Une union sacrée pour les circonstances et sous un ciel enfin devenu clément.

Devant quelques panneaux retraçant la vie du comité, le président a salué la présence de tous et a égrainé ces soixante années d'existence devant une assistance attentive.

Il a ensuite remis, en mémoire des anciens disparus ou à ceux qui ont participé à la vie du comité, une plaque en céramique réalisée par l'atelier Les Bettis, rue Bonfa.

IMG_3656.JPG

A l'issue des discours et sous l'effet de la surprise, c'est Fabienne Costabel qui a pris le micro pour rendre un hommage appuyé à Jean Guiu et son épouse Régine : « Si nous sommes tous là aujourd'hui, c'est grâce à Jeannot qui a beaucoup œuvrer pour ce comité et son épouse qui, dans l'ombre, en a aussi beaucoup fait ».

Passionné de tauromachie, Jean Guiu recevra en guise de cadeau un tableau et sa femme un parapluie, signés Michel Tombereau.

Au bord des larmes et après 31 ans de présidence, il lancera : « Maintenant, je peux laisser la place ».

Un message que personne ne relèvera car tous ici pensent, que Ventabren sans Jeannot, ne serait plus Ventabren...