Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


06/07/2011

Croix de Fer - Des tests pour évaluer sa forme physique

Chantal May, la présidente du club Symbiogym installé dans le quartier de la Croix de Fer, est aussi élue au Comité Départemental de l'EPGV (Education Physique et Gymnastique Volontaire).

Le week-end dernier à l'occasion d'une opération de communication et surtout de sensibilisation, elle recevait avec l'aide de ses collègues bénévoles au centre commercial Carrefour Nîmes Etoile, le public au cours d'un "road show", autrement dit une tournée événementielle nationale pour des personnes en quête d'évaluation de leur forme physique.

gym 1.jpg

Trois tests homologués de la condition physique permettait de se faire une petite idée : un premier test de puissance, un autre de résistance et un test de souplesse pour le dernier. A l'issue des épreuves , les testeurs repartaient avec leur passeport santé personnel signifiant les résultats aux tests.

 La Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire prone le sport santé avec comme leitmotiv "améliorer sa condition physique, progresser à son rythme, respirer, découvrir, échanger, être à l'écoute de son corps et de ses besoins, équilibre et bien-être" Un rendez-vous qui aura connu un véritable succès.

Une confirmation pour les uns et une bonne résolution pour les autres. Et quand on sait que dans le Gard l'EPGV compte 11000 licenciés ou adhérents, 160 clubs et 150 animateurs, cela ne pouvait passer inaperçu.

gym 4.jpg

 

06/06/2011

Croix de Fer - Le quartier renoue avec les traditions camarguaises

Abri 1.JPG

Tous les ingrédients étaient là, y compris le soleil. L'abrivado dominicale de la Croix de Fer a réussi son retour devant un public enthousiaste.

Pous les plus ferrus, l'aubaine était trop bonne. Ils ont couru après les taureaux pour les attraper. Le spectacle était à la hauteur des émotions avec quelques chutes sans gravités. Le long du parcours, la manade du Levant aura donné du style pour emporter l'adhésion du public.

Et c'est sous un ciel durablement clément que les effluves de la paëlla et la musique des bodégas ont pris possession des lieux.

Dame féria a donc fait du charme à quelques jours du lancement officiel et c'est tout un quartier qui aura succombé.

Abri 2.JPG

04/06/2011

Croix de Fer - Le retour de l'abrivado enchante tout un quartier

manu 1.JPGEmmanuel Diaz, dit manu, est heureux. Demain, il va regarder débouler devant son café de la rue de la Biche les taureaux qu'il voyait déjà lorsqu'il était plus jeune. Car l'abrivado de la Croix de Fer revient après une longue interruption "depuis le début des années 90, on avait l'habitude de voir les taureaux à Pentecôte et à la Féria des Vendanges".

Une manifestation qui avait disparu à la suite de la fermeture du bar, laissant un grand vide festif pour les habitants. Alors, à l'ouverture du New Bon Coin, il fallait renouer avec le bon vieux temps et les traditions.

Bâton de pélerin en mains, Manu Diaz est allé à la rencontre des élus et du comité de quartier pour relancer la machine camarguaise.

Devant l'enthousiasme ambiant, il a enfoncé le clou lors de la visite du maire. Une bien bonne idée qui lui a valu l'aval du premier magistrat.

Demain donc, c'est la manade du Levant qui entrera en piste entre la Crèche Suzanne Crémieux et l'école Prosper Mérimée avec comme point stratégique, le virage situé devant le bar où devraient se tenir les attrapaïres.

Tout le quartier entrera en liesse pour cette journée festive et musicale qui se poursuivra par une paëlla géante au beau milieu de la rue, interdite à la circulation pour l'occasion. Une grande répétition générale pour la féria, disent certains...

Pratique : Abrivado à midi. La circulation et le stationnement seront interdits entre 10 heures et 15 heures entre la rue de la Biche et la rue de Calvas et jsuqu'à 18 heures dans le prolongement de la Rue Bonfa.

19/03/2011

Croix de Fer - Le comité engage la bataille contre l'insécurité routière

Rue Bonfa 2.JPGS'il y a quelque chose à ne surtout pas freiner du côté de la Croix de Fer, ce sont les festivités car, même si l'abrivado revient durant la feria, pour certains « le quartier se meurt et il faut le réveiller ».

Non, le comité de quartier veut plutôt juguler l'insécurité routière, quasi-permanente. « Déjà plusieurs fois, le pire a été évité de justesse. Alors, avant qu'il ne soit trop tard, il faut que ceux qui ont le pouvoir agissent », écrit Daniel Thombrau, président du comité, dans le dernier bulletin d'information. « Nous sommes en danger permanent » Une participante à la réunion.

Et lors d'une récente réunion publique, les habitants ont pu échanger et être force de propositions devant le seul élu présent, Thierry Procida. « Les ralentisseurs ne servent plus à rien, les incivilités des conducteurs fusent, la vitesse n'est plus respectée, les piétons non plus, nous sommes en danger permanent », s 'est émue une participante. La présence de l'école Prosper-Mérimée et l'implantation d'une crèche n'y font rien. « II n'y a même pas une place de stationnement prévue devant la nouvelle crèche, pourtant c'est obligatoire », lâche amer un autre participant.

Alors les habitants veulent prendre les choses en mains avec l'aide des comités voisins, comme ceux de Russan et Mas de Roulan. « Il faut s'unir pour être plus fort. » Une tactique qui permettrait de relancer le plan de circulation proposé par Bernard Astier, président du comité de Russan, et qui s'appuie sur une réorganisation complète du sens de circulation. « Ce plan pourrait régler un certain nombre de problèmes dans nos quartiers. »

 La réunion s'est achevée sur une maigre consolation. Un courrier du maire faisant suite à sa dernière visite sur le quartier, promettant la réfection d'un trottoir.

 Un premier pas certes mais on sent bien qu'ici l'urgence, ce ne sont pas les trottoirs...

24/02/2011

Croix de fer - Circulation dense et envie de fête

OBJ932096_1.jpgGros succès pour la visite municipale du quartier de la Croix de Fer hier après-midi. Les riverains sont venus en nombre, à l'invitation du président du comité de quartier Daniel Thombrau. Non que la Croix de Fer soit un quartier rempli de problèmes, mais plutôt un secteur auquel les habitants sont attachés.

C'est le curé de Saint-Luc qui commence en montrant l'escalier contigu à l'église, souvent jonché de cailloux, qui descendent de la colline. Le comité de quartier aimerait aussi que la placette devant l'église soit embellie. Rue Bonfa, c'est la circulation très dense qui inquiète. L'ouverture prochaine de la crèche des Crocos (transférée de la rue Fresque) va amener des voitures supplémentaires. « Où les parents vont-ils se garer ? », demande Daniel Thombrau.

L'étroitesse de la rue, où passent également des bus, rend inenvisageable le moindre arrêt-minute. Les entreprises qui ont transformé deux logements en crèche ont, en outre, massacré le trottoir. Un peu plus loin, devant l'école Prosper-Mérimée, Thierry Teulon, le président des parents d'élèves, soulève le problème d'accès au groupe scolaire, fréquenté par 315 bambins.

 La possibilité de perdre quelques mètres de cour pour sécuriser l'entrée est évoquée. Moins coûteuse, la demande de Manu Diaz, le patron du bar New bon coin. Pour la feria, il aimerait faire une paella géante dans la rue Bonfa. Le comité plaide pour le retour de l'abrivado de la feria, disparu depuis cinq ans. Des demandes qui devraient aboutir.

 Edith LEFRANC

Photo Stéphane Barbier

11/12/2010

Croix de Fer - Pinto et Mouska font chavirer les enfants

Croix de Fer 2.JPGIl n'y avait qu'à voir les yeux illuminés des enfants pour comprendre que la magie de Noêl commence à opérer dans les quartiers nîmois.

A commencer par le comité de la Croix de fer qui vient d'être le premier à ouvrir le bal des festivités de fin d'année en proposant un tableau récréatif et burlesque présenté par une troupe Viganaises. Les deux protagonistes, Pinto et Mouska ont parfaitement joué leurs facéties à travers une recette de mimes et de gags acquise au public.

Devant un parterre d'une trentaine d'enfants accompagnés de leurs parents, les acteurs ont, à l'évidence, conquis l'assistance. Accoutrement comico-champêtre pour une aventure tragico-comique accompagnée d'un djembé au rythme effréné et d'un sifflet parfois chaotique et souvent sympathique...

Un spectacle drôle et envoûtant qui a fait exploser l'applaudimètre avant le traditionnel goûter. Le livre d'or qu'ils avaient apporté comme carte de visite a aussi fait son effet car à la question "savez-vous ce qu'est un livre d'or", un bambin répondit: "c'est un livre tout en or".

Croix de Fer 1.JPGLe compte à rebourd féérique a vraiment bien commencé.