Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/05/2011

La Gazelle - La ligne jaune a été franchie

sécurité,la gazelle,stationnementDans la quartier de La Gazelle où se situent la plupart des commerces, le stationnement a toujours été un casse-tête entre les habitants et les commerçants. La proximité de l'école maternelle ne faisant qu'aggraver le problème bien moins cependant que l'attitude des automobilistes.

De là à appliquer au sol deux larges bandes jaunes juste devant le tabac-presse, il n'y a eu qu'un pas. Un pas qui a été franchit par les services de la voirie et à la demande du comité de quartier. Des marquages qui n'ont cependant pas résisté à la colère de certains " les bandes ont disparu le temps d'un week-end pour réapparaitre depuis" racontera un riverain.

Une solution destinée à contrarier les habitudes des automobilistes " depuis toujours, les client s'arrêtent même en laissant leurs portières ouvertes car ils en ont pour moins d'une minute. D'autres exagères cependant, c'est vrai" explique un commerçant. Sauf que les riverains de l'impasse ne l'entendent pas de cette oreille "on ne peut pas accéder chez nous et en plus lorsque vous dites quelque chose, vous vous faîtes insulter".

Repeintes depuis, les marques résisteront-elles cette-fois-ci à l'attaque du mystérieux recouvreur ?

 La Gazelle aura connu son feuilleton à la Don Camillo. En couleur !

 

26/03/2011

La Gazelle - L'association Le temps du costume primée

costume.JPG

Du côté de la Gazelle, une fois par semaine, ont peut entendre de la musique folklorique sortir du gymnase de l'école. Or, ce ne sont pas les répétitions pour la kermesse des enfants, mais bien celles de l'association Le temps du costume.

Il s'agit d'un groupe de passionnés constitué pour perpétuer les traditions régionales, et qui vient de se voir remettre deux récompenses.

En effet, c'est à l'occasion du concours de farandole organisé le 20 mars dernier à Aramon que les quinze adultes du groupe se sont vu décerner le premier prix en catégorie A - danseurs confirmés de très bon niveau - et le troisième prix en catégorie B - danseurs de plus de 14 ans non diplômés.

Cerise sur le gâteau, ils ont également obtenu la meilleure place pour la moyenne sur les deux catégories confondues.

Des titres qui complètent un palmarès déjà bien garni, puisqu'ils avaient déjà été primés en 2007 et 2009. Voilà qui devrait leur donner une certaine popularité lors de la prochaine pégoulade, que le groupe folklorique intégrera, comme à son habitude, lors de la feria nîmoise de Pentecôte.

20/03/2011

La Gazelle - Le comité veut jeter une pierre sèche dans la mare

Les clapas, un savoir-faire ancestral.JPGLa salle du comité de quartier était bien garnie vendredi pour la réunion publique organisée autour du thème des murs en garrigue . Un sujet dont le comité s'est emparé après avoir constaté que des kilomètres de murs en parpaings, bruts ou crépis, défigurent la garrigue. Ces murs,  « non conformes » au patrimoine local, représentent environ sept kilomètres sur les dix-huit que le comité a inventoriés.

À cela, il faut ajouter huit kilomètres de clôtures grillagées ou végétalisées. Le reste de l'examen, sur une longueur de quatre kilomètres, fut consacré à apprécier les murs en pierre sèche, recouverts ou à joints secs. Le comité a également déploré la disparition des clapas.

Lors de la réunion, le comité souhaitait rendre compte des résultats de cette enquête auprès des habitants, mais aussi sensibiliser les élus municipaux. Après visionnage d'un diaporama, des propositions ont été retenues comme une récompense annuelle pour les murs les plus réussis, une présence plus forte de la charte de la garrigue sur le site internet de la Ville, ou encore une formation par des artisans pour apprendre à bâtir des murs en pierres sèches.

Le comité, par cette campagne, a pour objectif de défendre cette particularité nîmoise et   « mobiliser les élus et les habitants pour que notre garrigue ne se fonde pas dans l'uniformité des banlieues de la plupart des villes   ». Quitte à jeter un pavé, ou plutôt une pierre sèche, dans la mare.

Photo : La construction des clapas, un savoir-faire ancestral que quelques artisans, comme Manuel Alves, maîtrisent

25/01/2011

La Gazelle – Route d’Uzès : Eric Gaillard "développer les lignes de bus"

Gaillard 2.JPGEric Gaillard, 70 ans, succède à Bernard Quiot, disparu brutalement. Il nous consacre un entretien exclusif.

 

Eric Gaillard, faisons connaissance…

Je suis arrivé à Nîmes et dans le quartier il y a une dizaine d’années maintenant. Ma première assemblée générale du comité de quartier m’a mis sur les rails. La rencontre avec Bernard Quiot a été déterminante et m’a porté aux responsabilités.

Quelles ont été vos responsabilités ?

J’étais trésorier - adjoint du comité. Je m’occupais également de la commission circulation et urbanisme et je faisais aussi le lien avec l’Union des comités de quartier. Je connais donc déjà les rouages et les personnes utiles au traitement des dossiers.

Quelle est votre feuille de route ?

Dans la continuité, je veux baser mon mandat sur le "bien vivre ensemble", dans un esprit de convivialité, de générosité. Le comité est ouvert à tous ceux qui se sentent concernés par les problématiques mais aussi et surtout par la préservation de la qualité de vie de notre quartier. Ce comité sera participatif.

Et votre programme d’actions ?

Il avait été établi du temps de mon prédécesseur. Nous allons proposer une réunion publique sur les murs en garrigue courant Mars. Nous renouvelons l’opération rando – garrigue en avril, ferons la "faites"de la musique en juin et réfléchissons à une nouvelle programmation que je ne peux dévoiler pour l’heure mais qui, si elle se réalise, devrait faire son effet.

Midi Libre a dévoilé l’installation d‘un radar à feu route d’Uzès; Vous en pensez quoi ?

Le flux sur la route d’Uzès est de plus en plus important et les risques, de ce fait, s’accroissent même si on a considérablement amélioré la sécurité. Mais la solution à mes yeux passe par le développement des transports en commun, à travers la ligne D qui fonctionne bien et qui mérite d’être développée. Nous demandons la création d’un parking relais à hauteur de Calvas et une navette pour les chemins de la garrigue côté Est en lien avec cette ligne. Ce sera mon projet phare !

La succession sera t-elle facile ?

Personne n’oubliera ce que Bernard a fait pour ce quartier. Je suis quelqu’un d’autre, avec mes qualités et mes défauts et je ferai de mon mieux pour poursuivre son œuvre. Son épouse Anne-Marie reste vice-présidente du comité. On ne peut pas avoir plus beau témoignage.

15/01/2011

La Gazelle-Route d'Uzès - Eric Gaillard succède à Bernard Quiot

E.Gaillard.JPGLors de la dernière réunion du conseil d'administration du comité de quartier de la Gazelle-Route d'Uzès, l'ordre du jour prévoyait la désignation d'un nouveau Président. En effet, décédé brutalement, le comité était orphelin de son président, Bernard Quiot, depuis le 15 octobre 2010. C'est donc Eric Gaillard qui succèdera à feu Bernard Quiot. Membre très actif, Eric Gaillard a été le trésorier du comité. Il fut aussi à la tête de la commission circulation-voirie et faisait le lien avec l'Union des comités de quartiers de Nîmes métropole. Un sens des responsabilités qu'il mettra, avec force et conviction, au service de ce comité de quartier. De nouvelles responsabilités qu'il va mettre immédiatement en oeuvre pour relancer les différents projets mis en sommeil.

19/12/2010

La Gazelle - Les écoliers ont tous préparé Noël

Pour vivre l'ambiance des marchés de Noël les plus réputés, pas besoin de se diriger vers l'Est de la France. Il suffit de franchir les cours d'écoles des quartiers de garrigue pour plonger dans l'univers fantastique et féérique des plus beaux jours. Chorale Gazelle.JPG

Pour première preuve le marché organisé dans la cour du groupe scolaire de la Gazelle. Une floppée de bonnets clignotants sous un serpent de guirlandes lumineuses servaient une foule de parents à la recherche de l'objet rare confectionné par leur chérubin. D'un côté les odeurs de canelle dans le vin chaud réchauffaient les plus frigorifiés tandis que de l'autre, la chorale des enfants entonnait les chants traditionnels de Noël, accompagnée de quelques parents musiciens. Il fallait vraiment être pressé pour quitter cet univers noyé de bonheur.

Un peu plus loin, à l'école Notre Dame, se jouait une autre carte, celle de la solidarité. Un marché de Noël et une bourse aux jouets pour financer les prochaines classes vertes des CP et des CE1. Une foule se penchait alors sur les stands où s'étalaient stratégiquement les multiples sujets là aussi réalisés par les enfants. Pignes de pin dorées à l'or fin, étoiles en papier-coton pour les sapins, bougies et autres babioles.

 Joli Noël au pays des écoliers.