Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


02/07/2011

La Gazelle - Jean-Marie Picard : "La tradition est intemporelle. Elle a un passé vivant et un avenir naissant"

A 14 ans, il était un rebelle, lui le provençal né en Algérie. Brassens est son genre musical, Mistral son maître du genre. Aujourd'hui, Jean-Marie Picard, du haut de ses 54 ans s'est peut-être assagi et parle de valeurs et de traditions le cœur battant et le bagage large, à un point si passionnant et culminant qu'il est difficilement contradictoire.

Président de l'association Le Temps du Costume, il vient de défiler avec ses amis sur les boulevards de Nîmes à l'occasion de la « Pegoulado ». L'occasion pour lui d'être au milieu des associations nîmoises, avec son groupe de 70 adhérents qu'il conduit avec passion et détermination.

2007 07 0...jpg

 

C'est également un travailleur au parcours atypique qui le plongera au cœur du syndicalisme dans l’entreprise La Poste : "j'ai toujours aimé le collectif au service des autres". C'est peut-être aussi pour cela qu'il a déjà passé plus de quarante ans au service des cultures méridionales "déjà très jeune j'aimais les santons. La foi m'a accompagné et l'amour pour le pays de mes aïeux gardois ne m'a jamais quitté ".

Défenseur ou plutôt "passeur de traditions" comme il se plaît à dire, il sème les graines de la passion pour voir grandir les traditions. Mais le jeune rebelle a gardé quelques traits de caractère lorsque les plus puritains s'avancent à opposer la langue d'Oc d'un côté du Rhône à la langue Provençale de l'autre "La langue d'Oc du côté de Nîmes comme de celui d'Arles est la même à quelques variantes près. Etre Occitan sur nos terres provençales c’est une simple façon de regarder notre culture par un côté différent du même miroir".

C'est ainsi que Jean-Marie Picard, croix du Languedoc autour du cou, souhaite poursuivre, avec ses amis du Temps du Costume, son chemin selon la règle du félibrige de Frédéric Mistral.

Le costume, les coutumes, l'accent sont autant de précieux qui l'animent et que le vent porte au-delà des clivages pour rompre avec l'inutile et construire une Provence fière de parler à l'unisson les langues d'Oc.

10/06/2011

Spécial Féria - La Gazelle : Le temps du costume répète sur les pas de Mistral

TDC3.JPGA quelques heures de la pégoulade, les participants qui ont été choisis s'affèrent. Une opportunité, voire un privilège pour l'association le temps du costume qui reconduit pour la troisième année consécutive sa participation.

Et l'enjeu est de taille car défiler devant des milliers de personnes offre non seulement l'occasion de se faire connaître mais permet également de transmettre un patrimoine. Il sera culturel pour cette association qui depuis 2003 travaille dans les locaux de l'école primaire de la Gazelle, mise à leur disposition par la municipalité.

Mission leur est donnée cette année de suivre le char qui représentera la fontaine Pradier. Un tableau parmi un ensemble symbolisant l'eau, le thème choisit cette année. Mais un autre symbole sera de la fête, celui de ces passionnés qui vont débouler aux pas dansés, sous le costume du pays d'Arles. Des pas qu'ils répètent régulièrement avec une rigueur déconcertante, une technicité précieuse et un bonheur éclairé sur leurs visages.

Des préparatifs sous l'oeil vigilant de leur président Jean-Marie Picard qui, croix du Languedoc autour du coup, est bien conscient de la responsabilité qu'il a d'assurer le spectacle mais aussi et surtout de soulever la ferveur du public pour ces traditions provençales qui bercent toute une région. Ils s'habillent, jouent, dansent et parlent la langue d'Oc.

Ils seront une cinquantaine jeudi à dessiner l'oeuvre de leurs ancêtres, au coeur des artères d'une ville où les manufactures de châles de cachemire, l’industrie de la soie, les cotonnades et les indiennes étaient florissants.

De l'eau bénite pour ces "passeurs de traditions" qui vont en profiter pour consacrer Nîmes la Provençale...

26/03/2011

La Gazelle - L'association Le temps du costume primée

costume.JPG

Du côté de la Gazelle, une fois par semaine, ont peut entendre de la musique folklorique sortir du gymnase de l'école. Or, ce ne sont pas les répétitions pour la kermesse des enfants, mais bien celles de l'association Le temps du costume.

Il s'agit d'un groupe de passionnés constitué pour perpétuer les traditions régionales, et qui vient de se voir remettre deux récompenses.

En effet, c'est à l'occasion du concours de farandole organisé le 20 mars dernier à Aramon que les quinze adultes du groupe se sont vu décerner le premier prix en catégorie A - danseurs confirmés de très bon niveau - et le troisième prix en catégorie B - danseurs de plus de 14 ans non diplômés.

Cerise sur le gâteau, ils ont également obtenu la meilleure place pour la moyenne sur les deux catégories confondues.

Des titres qui complètent un palmarès déjà bien garni, puisqu'ils avaient déjà été primés en 2007 et 2009. Voilà qui devrait leur donner une certaine popularité lors de la prochaine pégoulade, que le groupe folklorique intégrera, comme à son habitude, lors de la feria nîmoise de Pentecôte.