Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


11/05/2011

Mas de Roulan - La greffe de l'olivier se conjugue au féminin

Greffe 3.JPGSur l'olivier et la greffe en particulier, Bernard Klifa en connait un rayon. C'est pour cela qu'il est venu partager son savoir-faire devant une trentaine de personnes, à l'occasion d'une démonstration organisée par Promolive et le comité de quartier.

Un public certes en majorité masculin mais qui a tendance à se féminiser. A l'image de Joëlle venue y assister, équipée d'un stylo et d'un calepin avec l'objectif d'en apprendre un peu plus sur cet arbre qu'elle affectionne tant. L'intervant, lui, était plutôt venu avec un couteau greffoir, une tenaille, du fil de fer, un morceau de drap et un greffon.

Sous le regard concentré, parfois étonné de l'assistance, la greffe dite en écusson s'est réalisée grâce à la main experte de Bernard Klifa. Peut-être un peu trop vite pour certains car si le geste paraît simple, il est néanmoins précis et méthodique " Vous entayez l'écorce pour ensuite y insérer le greffon. Si ça décole bien, c'est bon, sinon, il ne faut pas le faire. Une fois fait, vous insérer le greffon et vous refermez. Vous entourez la greffe d'un morceau de tissu et vous le plaquez bien avec du fil de fer". Une véritable opération délicate qui, si elle est réussie, portera ses fruits au bout de vingt et un jours.

Au-delà des autres astuces et explications pour réussir la mission, l'intérêt du public était mesurable au nombre de questions posées. Quant à Joëlle, elle est repartie, comme toutes les dames de l'assistance, avec une bouture d'olivier en attendant de reprendre ses notes et peut-être se lancer dans la greffe de l'olivier, version fémina !

05/05/2011

Russan - Promolive a exploré la Navarre oléicole

Après la Grèce, l'Italie et la Tunisie, c'est en Espagne qu'un bon groupe d'administrateurs de promolive avait décidé de se rendre. Des voyages que l'association organise dans le cadre d'échanges, alliant toujours l'aspect pédagogique mais aussi touristique autour d'une cause et d'une passion commune : l'olivier.

C'est précisément en Navarre, région peu connu de l'espagne, que le groupe a élu domicile cette année. Après une halte de deux jours à Pampelune et sa région, c'est quarante kilomètres plus au Sud, à Beire qu'ils ont exploré la Navarre rurale " nous avions un contact là-bas qui nous a aidé à élaborer un programme riche en découvertes" explique Jean-Claude Woillet, président de l'association, rappellant que c'est le cas à chacun de leurs voyages et que c'est " la garantie d'une immersion locale".

navarre avril 2011 254.JPG

 Voilà le point fort pointé par les responsables de ces rencontres axées sur le patrimoine oléicole méditérannéen où "on vit et on partage le mode de vie des locaux". L'autre objectif étant de découvrir des petites productions, à taille humaine "nous avons visité deux moulins à huile dont un avec un système original de trois lourdes pierres coniques, différents types de vergers et avons profité d'une petite extension viticole". Des structures coopératives pour l'essentiel car "d'ici est parti le mouvement coopératif".

Une région qui produit mille cinq cent tonnes d'huile quand la France en produit cinq mille, loin derrière une péninsule hibérique qui réalise un million de tonnes d'huile d'olive. Riche d'enseignements, ce voyage comme les autres aura démontrer une nouvelle fois l'importance de l'olivier dans l'identité d'une région voire ici, de tout un pays. Une fierté que Promolive aimerait bien voir déployer à Nîmes "nous sommes persuadés que nous participons à la protection d'une culture et d'un symbole ".

La Navarre et ses habitants ont conquis le coeur de ces explorateurs, revenus depuis. Les Navarrais viendront explorer le Gard l'année prochaine. En attendant, on continue quand même à boire sa propre huile d'olive !

Promolive organise une démonstration de taille d'oliviers ouverte à tous en collaboration avec le comité de quartier du mas de Roulan, samedi 07 Mai à 10H00 au 97 impasse des myosotis.

30/03/2011

Russan - Promolive se dope au régime Méditerranéen

promolive,russan,woillet,assemblée

On connait les beinfaits de l'huile d'olives et Promolive en bénéficie particulièrement.

A l'occasion de son assemblée générale, Jean-Claude Woillet, son président, en a fait la plus belle des démonstrations "Nous sommes en pleine forme, nos finances sont équilibrées et les actions que nous menons sans aides de quiconque sont le plus bel exemple de cette vitalité ".

Un bilan productif qui a débuté en 1986. Depuis, des bénévoles passionnés s'emploient à mener des actions de sensibilisation à travers un réseau croisé de petits producteurs ou de partenaires. D'apprentissages de taille en démonstrations de greffe, l'association a tissé sa toile dans les comités de quartier, des syndicats, chez des restaurateurs et autres intéressés.

Et puis il y a ce micro-moulin implanté sur les terres des chênes verts (ESAT) " nous avons récolté 25 tonnes d'olives, un record mais nous devons aussi revoir les conditions de gestion pour permettre une meilleure utilisation". Un succès qui a laissé apparaître quelques dysfonctionnements " nous allons nous retrouver autour de la table entre co-gestionnaires" rassure le Président.

 Mais Promolive c'est aussi des paysages, des peuples, des cultures et un symbole, celui de la paix "nous partageons les mêmes valeurs que de nombreux autres pays ". Un adage que l'association ne cesse de promouvoir " l'olivier c'est un patrimoine naturel, historique et culturel...".

Et c'est grâce à ces différentes manifestations tout au long de l'année, à son site internet, à ses bulletins ou ses initiatives sur le terrain que Promolive garde la forme. Une santé qui profite aux 145 adhérents dont quatre nouveaux administrateurs.

Mais victime de son succès, Promolive doit aujourd'hui répondre à une demande qui ne cesse de croître "c'est l'enjeu de demain et nous devons réfléchir à notre développement".

 Serait-ce le signe des bienfaits d'un régime Nîmois? Voilà qui pourrait plaire à une municipalité bien trop absente, au goût des intéressés...

Photo : de nouveaux administrateurs aux côtés du Président, Jean-Claude Woillet

05/03/2011

Mas de Roulan - Bain d'huile d'olive pour le micro-moulin

olive, huile, promolive, accion, chênes vertsAvec autant d'olives à son actif, le bilan du micro-moulin multi- associatif situé sur la propriété de l'ESAT des Chênes Verts a viré au vert foncé.

En témoigne les 25,3 tonnes de fruits triturés pour un résultat de 4327 litres d'huile. Un rendement mesuré durant la période située entre le 02 novembre 2010 et le 27 janvier 2011.

Voilà qui devrait faire plaisir aux responsables chargés de promouvoir l'olive et l'olivier comme les associations Promolive et Accion au demeurant propriétaires de l'installation.

Cent soixante cinq adhérents se sont déplacés avec un rendement de 15 apports par jour pour un total de 379 apports.

Une huile d'olive qui doit aujourd'hui arroser les salades et assaisonner les bons plats pour le plus grand plaisir des petits producteurs récoltants.

Un moulin au repos jusqu'à la prochaine saison. Un congé bien mérité ! 

 

 

21/11/2010

Retour sur : Le micro-moulin tourne déjà à plein régime

HUile 2.JPGIl s'appelle Oliomo du nom de son créateur et il est la pièce maîtresse et imposante du micro-moulin géré par les associations nîmoises Promolive et Accion. Il broie, triture, malaxe, presse et laisse ensuite couler délicatement l'huile d'un côté et les déchets de l'autre " pour dix tonnes d'olives, on récupère deux tonnes d'huile, le reste c'est du déchet" explique Jean-Pierre Charaix, bénévole et responsable technique.

Situé au coeur du splendide domaine de l'établissement des chênes verts (Esat), le panneau fléché, couleur vert olive, conduit donc vers ce local, banal en apparence, mais qui transforme le fruit des adhérents en "or vert". Car il faut préciser que ce privilège n'est ouvert qu'aux seuls adhérents des deux associations " nous fonctionnons dans un esprit associatif, c'est un service rendu aux petits exploitants qui souhaitent consommer leur propre production" précise Jean-Claude Woillet, le Président de Promolive. Une installation créée voilà maintenant quatre ans, sous l'impulsion des deux associations et avec la complicité de l'établissement des chênes verts " ils nous ont équipé le local et nous avons emprunté pour acheter le matériel nécessaire au bon fonctionnement. Nous avons une machine moderne et performante qui nous arrive d'Italie". Une activité qui crée de l'emploi saisonnier pour au moins trois mois et qui se diversifie "aujourd'hui, nous recyclons les déchets en excellent engrais et les olives du domaine vont être pour la première fois ramassées ".

De treize tonnes la première année, le micro-moulin récolte aujourd'hui jusqu'à vingt-deux tonnes. Et ce n'est pas prêt de diminuer: "Cette année, il y a beaucoup d'olives". Quoi qui l'en soit, Jean-Pierre et son équipe sont déjà sur la brèche et l'activité ne devrait pas connaître de répit d'ici la fin de l'année.

Un lieu qui récolte aussi de la solidarité "ce n'est pas un hasard si nous avons accepté de s'installer ici car nous favorisons aussi l'intégration de personnes handicapés dans le monde ordinaire et professionnel" renchérit un responsable.

Un élan qui donne encore plus de valeur à l"huile et un succès qui sonne comme une revanche car "ni la ville, ni le Conseil Général ne nous ont aidés".

Huile 3.JPG

30/04/2010

Retour sur : Greffe d'olivier, les secrets d'honoré dévoilés

102_3144.JPGLorsque Honoré Druillon vous parle d'oliviers, il en connaît un rayon. Il l'a prouvé lors de la récente manifestation co-organisée par l'association Promolive et le comité de quartier de Ventabren. Avec une parfaite maîtrise du geste et du langage, il a expliqué la technique de la greffe dite à la plaque, plus connue sous le nom de fenêtre.

Au coeur de son immense parcelle comprenant plus de soixante dix oliviers, un groupe d'une vingtaine d'intéressés s'est réuni pour écouter et surtout regarder avec attention cette technique délicate: "Le greffage se pratique au moment où l'olivier est en pleine sève, c'est à dire au mois de mai, quand la sève circule bien. C'est la condition pour bien décoller l'écorce". Et avec son couteau bien aiguisé, il passe à l'acte, avec une habilité défrisante pour les participants qui ne maitrisent pas le geste, "trois incisions en forme de I majuscule permettant d'ouvrir deux volets pour insérer le greffon".Plus facile à dire qu'à faire. Une technique qui consiste à augmenter la production et la qualité en greffant différentes variétés. La plaque dans la fenêtre, volets refermés, il ne reste plus qu'à panser et bien serrer avant une libération de la greffe quarante jours plus tard. Voilà pour le côté apprentissage.

Côté convivialité, à Ventabren l'hospitalité n'est pas un vain mot. Fougasse, apéritif et bonne humeur étaient au rendez-vous. Mais si cette belle histoire d'amour entre Honoré et l'olivier va se poursuivre, il n'en reste pas moins que tous les arbres de cet ancien directeur des hopitaux de 86 ans sont aujourd'hui greffés. Appel donc aux successeurs !