Accueil Nîmes Garrigues Nord | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


30/03/2011

Russan - Promolive se dope au régime Méditerranéen

promolive,russan,woillet,assemblée

On connait les beinfaits de l'huile d'olives et Promolive en bénéficie particulièrement.

A l'occasion de son assemblée générale, Jean-Claude Woillet, son président, en a fait la plus belle des démonstrations "Nous sommes en pleine forme, nos finances sont équilibrées et les actions que nous menons sans aides de quiconque sont le plus bel exemple de cette vitalité ".

Un bilan productif qui a débuté en 1986. Depuis, des bénévoles passionnés s'emploient à mener des actions de sensibilisation à travers un réseau croisé de petits producteurs ou de partenaires. D'apprentissages de taille en démonstrations de greffe, l'association a tissé sa toile dans les comités de quartier, des syndicats, chez des restaurateurs et autres intéressés.

Et puis il y a ce micro-moulin implanté sur les terres des chênes verts (ESAT) " nous avons récolté 25 tonnes d'olives, un record mais nous devons aussi revoir les conditions de gestion pour permettre une meilleure utilisation". Un succès qui a laissé apparaître quelques dysfonctionnements " nous allons nous retrouver autour de la table entre co-gestionnaires" rassure le Président.

 Mais Promolive c'est aussi des paysages, des peuples, des cultures et un symbole, celui de la paix "nous partageons les mêmes valeurs que de nombreux autres pays ". Un adage que l'association ne cesse de promouvoir " l'olivier c'est un patrimoine naturel, historique et culturel...".

Et c'est grâce à ces différentes manifestations tout au long de l'année, à son site internet, à ses bulletins ou ses initiatives sur le terrain que Promolive garde la forme. Une santé qui profite aux 145 adhérents dont quatre nouveaux administrateurs.

Mais victime de son succès, Promolive doit aujourd'hui répondre à une demande qui ne cesse de croître "c'est l'enjeu de demain et nous devons réfléchir à notre développement".

 Serait-ce le signe des bienfaits d'un régime Nîmois? Voilà qui pourrait plaire à une municipalité bien trop absente, au goût des intéressés...

Photo : de nouveaux administrateurs aux côtés du Président, Jean-Claude Woillet

05/02/2011

Russan - Voyage dans les vertes collines du Burundi

couv.jpg

Jean-Claude Woillet vient de publier un nouvel ouvrage intitulé

Imbo, en référence à la vaste plaine Africaine dans laquelle il déroule le quotidien d'une nouvelle mission européenne d'étude.

 

Un carnet de mission qui vient complèter quatre autres histoires déjà sorties et qui plonge le lecteur à travers des paysages fabuleux, "dans les vertes collines d'Afrique évoquées par Hemingway".

Une aventure qui conduit aussi ces experts de l'ONU à la rencontre des autochtones dans le but de relancer les paysannats et favoriser l'agriculture.

 

 

Une étonnante histoire qui éclaire sur le passé et la destinée de ce pays d'Afrique centrale.

 

Imbo

Aux éditions Lacour - www.editions-lacour.fr

13/04/2010

Retour sur : Jean-Claude Woillet, un écrivain amoureux d'Afrique

Jean-Claude Woillet, l'explorateur.JPG

Qui mieux que Jean-Claude Woillet peut se vanter de connaître aussi bien les continents ? Dans l'antre de l'écrivain, du côté de Russan, une vieille carte de l'Afrique plaquée au mur et des étagères entières de rapports onusiens plantent le décor. De sensibilité profondément internationale, Jean-Claude Woillet quitte le France à la fin de ses études, doctorat de géographie en poche, pour "aller sur le terrain, au contact des gens". Expert auprès de l'ONU, il parcourt le monde entier dans le cadre de la coopération internationale durant quarante ans, visite plus de quarante nations avec une profonde admiration pour les pays africains comme le Mali, la Mauritanie, le Malawi ou encore le Burundi. Quatre pays qui inspireront ses derniers bouquins. De ses journaux de bord qu'il écrivait quotidiennement lors de ces missions, il en a tiré profit en produisant ces ouvrages "tout ce que je raconte dans mes livres est vrai, il n'y a rien de fictif, je me suis nourri de mes expériences sur place". Des carnets de voyages qui s'inscrivent dans un créneau littéraire unique car ils respirent la réalité du terrain. Au fil des pages, on prend connaissance des expériences vécues, des rencontres étonnantes, des particularités terrestres, des échanges avec les autochtones, des anecdotes . Bref, l'expert devenu écrivain veut surtout illustrer ce que sont les habitants de ces pays, "des gens qui apprécient les joies de la vie y compris dans l'extrême pauvreté " dit-il. Et Jean-Claude pousse même un coup de gueule lorsqu'il voit des images "très réductrices" sur l'Afghanistan par exemple, un "grand pays qui a été le passage des grandes civilisations, un pays formidable ". Rétablir la vérité, voilà ce que Jean-Claude Woillet peut se prévaloir de faire au travers de ses expériences retracées pour, espère t-il "sortir des clichés et faire tomber les apprioris, car tous ces pays sont chaleureux". Et de conclure en pointant du doigt sur sa carte, tel un vrai ambassadeur et comme pour exorciser le mal, la vallée du Riff: " le berceau des civilisations, c'est ici". En écrivant ses livres, Jean-Claude Woillet a accompli une nouvelle mission, celle de rendre hommage à ces pays et à ces populations africaines qui lui ont tant appris et tant donné.